İnternational

İnternational

Royaume-Uni : Dominic Cummings tente de sauver sa tête

Royaume-Uni : Dominic Cummings tente de sauver sa tête

25/05/2020 23:59:00

Royaume-Uni : Dominic Cummings tente de sauver sa tête

Pas question cependant pour l’artisan de la campagne réussie du « leave » en 2016 de s’excuser d’avoir rompu le confinement. L’architecte de la stratégie Brexit de Boris Johnson n’a concédé qu’une ou deux erreurs.

stay at home(« restez à la maison »).Article réservé à nos abonnésLire aussiDominic Cummings, l’indispensable mais encombrant « conseiller spécial » de Boris Johnson« Deux poids, deux mesures »

Coronavirus : un reconfinement avant Noël éviterait une catastrophe pour deux prix Nobel Disney: l'actrice Yara Shahidi incarnera la fée Clochette dans un nouveau film Peter Pan Complot pédophile et menace gauchiste : une semaine dans le Facebook pro-Trump

La veille au soir, le premier ministre était personnellement monté au créneau pour le défendre, expliquant que M. Cummings avait « obéi à son instinct de père »et agi« avec responsabilité, dans la légalité et avec intégrité »

. Une opération de communication complètement ratée : lundi matin, la colère débordait sur les réseaux sociaux et les plateaux de télévision. Un conseiller scientifique du gouvernement (Stephen Reicher, sociologue à l’université Saint Andrews), une grosse dizaine d’évêques (de Manchester, Leeds, Bristol, Reading, etc.), et surtout une vingtaine de députés conservateurs dénonçaient le

« deux poids, deux mesures »et un comportement affaiblissant gravement la crédibilité du pouvoir, au beau milieu d’une crise sanitaire historique.De nombreuses dates, quantité de détails personnels – son fils de 4 ans fiévreux, amené en urgence à l’hôpital début avril, son oncle mort, ses inquiétudes pour sa femme, malade du Covid-19, lui-même atteint quelques jours plus tard… –, pendant plus d’une heure Dom Cummings, 48 ans, a livré sa version des faits, assurant qu’il avait

« agi raisonnablement », sans enfreindre les règles du confinement en s’isolant à la fin mars à Durham (nord-est de l’Angleterre) dans un cottage proche de la maison de ses parents, âgés.« Je ne regrette rien »

Pas question de s’excuser pour l’artisan de la campagne réussie du « leave » en 2016, l’architecte de la stratégie Brexit de Boris Johnson, qui« ne regrette rien »et n’a concédé qu’une ou deux erreurs.

« N’avoir pas demandé la permission »au premier ministre de quitter Londres, fin mars,« mais il était malade, il avait tant d’autres choses importantes à gérer ». Et n’avoir pas plus tôt rendu public son déplacement. Mais M. Cummings craignait

Attaque près des anciens locaux de « Charlie Hebdo » à Paris : ce que l’on sait du principal suspect C8 signe le pire score d’audience de la soirée avec « TPMP Ouvert à tous » Coronavirus : la fermeture des bars et restaurants à Marseille repoussée à dimanche soir

« les médias qui rapportent régulièrement des choses incorrectes »sur lui.« Je n’ai pas pensé à démissionner, je n’ai pas offert de démissionner au premier ministre »,a précisé M. Cummings, réputé pour ses manières cassantes et son mépris affiché des

« élites »,Il vous reste 27.57% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.Lecture duen cours sur un autre appareil.Vous pouvez liresur un seul appareil à la foisContinuer à lire ici

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.Pourquoi voyez-vous ce message ?Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lireLe Mondeavec ce compte sur un autre appareil. Lire la suite: Le Monde »

NFL 2020-2021 : Tampa Bay Buccaneers - Carolina Panthers en direct vidéo - Foot US - NFL

Suivez en direct sur le site L'Équipe, dès 19 heures, l'intégralité de la rencontre de saison régulière opposant les Tampa Bay Buccaneers aux Carolina Panthers.

On espère toujours qu’il va démissioner, mais il aurait dû être mis à la porte par son employeur (d’où la question) bien avant aujourd’hui. Une autre étape de notre dégringolade nationale qui est en chute libre en ce moment 😔 Ça ne va pas marcher. Espérons qu’elle tombera vite! Au poteau!

Royaume-Uni : Dominic Cummings, un conseiller au-dessus des loisLe Premier ministre britannique, Boris Johnson, a refusé de se séparer de son conseiller spécial Dominic Cummings, accusé de ne pas avoir respecté les règles du confinement, démontrant son influence extraordinaire. « C’est quoi ce bordel » tout le royaume uni Geoffroy Roue de Baisegueux, un conseillé au-dessus des lois Tout ce cinéma accusatoire parce que Dominic Cummings est allé par deux fois rendre visite à ses vieux parents allant contre les règles du CONfinement. Je dis qu'il a bien fait et qu'il est pernicieux de présenter ça comme un crime.

Royaume-Uni : Dominic Cummings, un conseiller au-dessus des loisLe Premier ministre britannique, Boris Johnson, a refusé de se séparer de son conseiller spécial Dominic Cummings, accusé de ne pas avoir respecté les règles du confinement, démontrant son influence extraordinaire. Il a plus l’air d’un employé municipal que d’un conseiller spécial mais bon comme quoi..🤷‍♂️ Ça vous va bien de dire ça, plusieurs députés de la majorité ont été de confiner dans le sud dans leurs résidences secondaires La France est désolante mais quand on se compare, ça rassure.

Royaume-Uni: l’éminence grise de Boris Johnson dans la tourmenteLe premier ministre britannique a défendu dimanche avec vigueur Dominic Cummings. Son conseiller, frappé par le coronavirus, n’aurait pas respecté le confinement.

Jean-Paul Mulot: «Établir un cordon sanitaire entre la France et le Royaume-Uni serait suicidaire»FIGAROVOX/TRIBUNE - Londres a confirmé vouloir imposer une quatorzaine à tous les étrangers entrant sur le sol britannique. Paris a promis des «représailles» similaires. Pour le représentant de la région Hauts-de-France au Royaume-Uni, ces mesures sont inefficaces et vont peser lourdement sur la reprise économique. ça dépend s'il est étanche Suicidaire aussi pour le royaume uni ! Moi je suis complètement pour. Cordon sanitaire contre les rosbifs.

Coronavirus : le Royaume-Uni prévoit de rouvrir les commerces en juinLe Royaume-Uni prévoit de rouvrir les commerces non-essentiels au 15 juin, a annoncé lundi le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui espère tourner la page de la polémique autour de son conseiller accusé d'avoir enfreint le confinement instauré contre le coronavirus. Pays le plus durement frappé en Europe par la pandémie avec près de 37.000 morts de patients testés positifs, le Royaume-Uni est confiné depuis plus de deux mois.

Royaume-Uni : un conseiller de Johnson accusé d'avoir enfreint le confinementUn conseiller du Premier ministre est accusé de s'être rendu à 400 kilomètres de Londres alors qu'il présentait des symptômes.