Societe, Religions, Le-Monde-Des-Religions

Societe, Religions

« Le massacre de la Saint-Barthélemy s’est joué entre voisins »

« Le massacre de la Saint-Barthélemy s’est joué entre voisins »

24/10/2021 10:39:00

« Le massacre de la Saint-Barthélemy s’est joué entre voisins »

C’est une vision inédite du massacre de 1572 que l’historien Jérémie Foa offre dans son ouvrage « Tous ceux qui tombent ». Reconstituant une microhistoire soucieuse de nommer les victimes anonymes, il exhume les « vies minuscules » emportées.

Article réservé aux abonnés« Le Massacre de la Saint-Barthélemy », une huile sur bois du peintre François Dubois, est exposée au musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (Suisse).WIKIPEDIA« Saint-Barthélemy » : le nom revient souvent dans le débat comme un spectre, synonyme de la folie d’un meurtre collectif. Mais qui connaît réellement ce massacre d’août 1572, si emblématique des guerres de religion ?

Les États-Unis annoncent un boycott diplomatique des JO d'hiver de Pékin «Nègre de maison» : un militant de Zemmour visé par des insultes et des menaces racistes Incidents OL-OM : Jean-Michel Aulas et Jorge Sampaoli visés par le rapport de M. Buquet

Grâce à un travail d’archives approfondi, Jérémie Foa, maître de conférences en histoire moderne à l’université d’Aix-Marseille, offre une nouvelle perspective sur cet épisode jusque-là essentiellement raconté depuis les grands du royaume. Dans

Tous ceux qui tombent.Visages du massacre de la Saint-Barthélemy(La Découverte, 352 pages, 19 euros), l’historien, actuellement en résidence au prestigieux Institute for Advanced Study de Princeton, aux Etats-Unis, a cherché à raconter l’événement par le bas, en rendant un visage aux anonymes massacrés. headtopics.com

A travers 25 enquêtes pointilleuses, l’auteur met au jour les victimes et les tueurs, simples passants ou ardents massacreurs, dans leur humaine trivialité, et exhume ainsi ces« vies minuscules »emportées lors de ce funeste massacre.

Dans quel contexte advient le massacre de la Saint-Barthélemy ?La France connaît des guerres de religion depuis dix ans lorsque la Saint-Barthélemy éclate, dans la nuit du 23 au 24 août 1572. Ces conflits opposent les catholiques à la minorité protestante, qui représente environ 2 millions de sujets sur les 20 millions du royaume. Le protestantisme est légal en France depuis 1562, grâce à un édit de la reine Catherine de Médicis.

Malgré plusieurs poussées de violence, la Saint-Barthélemy advient dans un contexte de paix, qui dure depuis l’édit de Saint-Germain, en août 1570. C’est pour le consolider que Catherine de Médicis a l’idée de marier sa propre fille, Marguerite de Valois – la future reine Margot –, à un grand aristocrate protestant, Henri de Navarre, qui deviendra Henri IV. Cette union est censée pérenniser la paix. Le mariage a lieu le 18 août 1572, à Paris. Pour l’occasion, de nombreux grands protestants s’y rendent, ce qui va créer des tensions avec les habitants – le culte protestant étant alors interdit dans la ville.

« Cette séquence ne s’arrêtera que mi-octobre, faisant environ 10 000 morts au total »Dans cette situation explosive survient un nouveau fait : l’amiral de Coligny, aristocrate protestant très proche du roi, est visé, le 22 août, par un tireur embusqué qui le cible à l’arquebuse, et le blesse sans le tuer. Le tireur a été envoyé par les Guise, grande famille catholique opposée depuis toujours à la réconciliation avec les protestants. Les aristocrates huguenots, furieux, menacent donc de prendre les armes. headtopics.com

Tottenham : Antonio Conte se sent redevable envers ses supporters La Chine promet de riposter en cas de boycott diplomatique des JO d'hiver de Pékin par les États-Unis Amel Bent face au racisme : 'Tout le monde n'est pas prêt à voir une 'rebeu' sur le fauteuil''

Il vous reste 80.93% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.Lecture duen cours sur un autre appareil.Vous pouvez liresur un seul appareil à la fois Lire la suite: Le Monde »

Vin : l'« hallucinant » record aux enchères des Hospices de Beaune

La vente de la « pièce des présidents », qui soutient chaque année une grande cause, a atteint la barre des 800.000 euros, battant le précédent record établi l'an dernier. Dans un contexte de réduction des volumes provoquée par les aléas climatiques, l'ensemble des prix de vente ont explosé.

Les minuscules et les justes. Salut l'ambiance à la fête de quartier !... En quoi est ce une nouvelle ? En France sous l'Occupation, en Bosnie etc... XavierMauduit Ha....cet amour du prochain des religions!!!!! La tienne avant la mienne* J'étais là avant La mienne est la plus grosse L Afghanistan ou les femmes se terrent pour ne pas se faire repéré par le voisinage.

C’est souvent avec les voisins ou même avec la famille que les problèmes naissent C'est ce que l'on nomme un derby ! thanks

Ligue 1 : au bout de la nuit, Saint-Etienne arrache le nul contre AngersAprès avoir débuté la rencontre avec quarante minutes d'interruption, en raison de jets de fumigènes sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, Saint-E (...) - Footmercato

Claude Puel (Saint-Étienne) après le nul contre Angers : « Un coeur énorme »S'il aurait aimé les voir concrétiser dans leurs temps forts, l'entraîneur de Saint-Étienne, Claude Puel, a souligné l'abnégation de ses joueurs, qui ont décroché in extremis un nul contre Angers (2-2) vendredi. *cœur, merde DEGAGE Surtout Angers qui est d'une nullité affligeante

Les ambitions XXL d'Allan Saint-Maximin après le rachat de NewcastleL'ailier français des Magpies s'est confié dans une interview sur le rachat du club et ses ambitions personnelles. L'ancien Niçois en est persuad (...) - Footmercato St Maximin ballon d'Or

Serie A : le Torino se relance et enfonce le GenoaEn ouverture de la 9ème journée de Serie A, ce vendredi soir, le Torino s'est imposé à la maison face au Genoa (3-2). Antonio Sanabria a bien lan (...) - Footmercato

Lisez Le Figaro en ligne avec la version PDF sur Le Kiosque Figaro DigitalRetrouvez Le Figaro sur web et tablettes avec le Kiosque Figaro Digital.

L'appel au calme du président de l'OM avant le match contre le PSGDepuis des incidents lors d'Angers-Marseille le 22 septembre, l’OM est sous la menace d’un retrait d’un point au classement en cas de récidive.