Fonderies : les représentants des salariés dénoncent le « foutage de gueule » du plan de Bercy

Indignés par le plan pour les fonderies annoncé par le gouvernement lundi 26 avril, des salariés de la Fonderie de Bretagne, à Caudan, mise en vente par Renault, bloquent toute sortie de l’usine depuis mardi matin.

27/04/2021 23:30:00

« Personne ne sortira jusqu’à ce qu’on obtienne ce qu’on demande. Faut arrêter de se foutre de notre gueule ! » Indignés par le plan pour les fonderies annoncé par le gouvernement, des salariés de la Fonderie de Bretagne bloquent toute sortie de l’usine.

Indignés par le plan pour les fonderies annoncé par le gouvernement lundi 26 avril, des salariés de la Fonderie de Bretagne, à Caudan, mise en vente par Renault, bloquent toute sortie de l’usine depuis mardi matin.

Article réservé aux abonnésDes syndicalistes CGT de la Fonderie de Bretagne participent à un mouvement de grève, le 23 mars, à Caudan (Morbihan).FRED TANNEAU / AFP« Personne ne sortira jusqu’à ce qu’on obtienne ce qu’on demande. Faut arrêter de se foutre de notre gueule ! »

VIDEO - Euro 2021 - L’inspiration géniale de Patrik Schick (République Tchèque) : son lob gagnant du milieu de terrain L'incroyable but de Patrik Schick avec la République tchèque face à l'Écosse à l'Euro Plus de 4,4 millions de téléspectateurs devant la finale de Roland-Garros sur France 2

lance Maël Le Goff, délégué CGT à la Fonderie de Bretagne, à Caudan (Morbihan). Dès 11 heures, mardi 27 avril, des engins de chantier ont bloqué les sorties de l’usine, empêchant toute personne, et notamment la direction, de quitter le bâtiment. Les camions d’expédition étaient également paralysés.

Dans un communiqué mardi soir, le groupe Renault a fait savoir qu’encore « sept membres de l’entreprise étaient retenus » par un groupe de salariés et a condamné « fermement ces agissements », appelant « à la levée du blocage et à un retour au calme immédiat ». headtopics.com

Article réservé à nos abonnésLire aussiA la Fonderie de Bretagne : « Quel contraste entre les discours qui parlent de relocalisation et ce qui se passe réellement dans l’industrie française ! »Une montée de tension soudaine, dans cette usine où plusieurs centaines de salariés s’étaient déjà mobilisées le 23 mars contre la décision de Renault de mettre en vente la fonderie dans le cadre de son plan d’économie. Le groupe assure, mardi soir, que la recherche d’un repreneur « suit actuellement son cours ».

C’est une visioconférence qui s’est tenue lundi 26 avril, réunissant tous les représentants de la filière fonderie, le ministre de l’économie, la ministre du travail et la ministre déléguée à l’industrie, qui a mis le feu aux poudres.

Article réservé à nos abonnésLire aussiLes fonderies françaises dans la tourmenteAlors que plusieurs fonderies françaises sont menacées de fermeture, dans la Vienne, l’Indre, le Jura et l’Aveyron, et que la fonderie FVM de Villers-la-Montagne (Meurthe-et-Moselle) vient d’être liquidée, les salariés espéraient que cette réunion ouvre des perspectives d’avenir à un secteur dans la tourmente. Elles sont confrontées à la disparition des moteurs diesel à court terme, et à la fin de la vente des moteurs thermiques votée en France pour 2040, leur cœur de métier. Un rapport de 2020 prédisait que plus de 40 % des emplois de la filière pourraient disparaître d’ici dix ans, soit plus de 5 000 postes.

« Ce sont les industriels qui décident, non les politiques ! »A l’issue de cette réunion, Bercy a annoncé un « plan d’action » dont la mesure phare est la création d’un « fonds exceptionnel d’accompagnement et de reconversion des salariés », doté de 50 millions d’euros, dont 20 millions d’euros apportés par les constructeurs Renault et Stellantis. headtopics.com

ATP Halle : Rentrée réussie sur herbe pour Roger Federer face à Ilya Ivashka À Minneapolis, un homme fonce en voiture sur des manifestants antiracistes, au moins un mort Roger Federer réussit sa rentrée sur gazon à Halle face à Ilya Ivashka

« En somme, c’est un plan de 50 millions pour reclasser et licencier les salariés !enrage Maël Le Goff.Ce que j’ai vu lors de cette visio, c’est que ce sont les industriels qui décident, non les politiques ! On nous fait de beaux discours sur la souveraineté industrielle et les relocalisations, mais derrière, c’est De Meo

[Luca de Meo, directeur général de Renault]et Tavares[Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, ex-PSA]qui font leur loi ! »Il vous reste 45.67% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Lecture duen cours sur un autre appareil.Vous pouvez liresur un seul appareil à la fois Lire la suite: Le Monde »

Le FBI a piégé des milliers de criminels avec un faux téléphone sécurisé

Pendant trois ans, la police australienne et celles d'une vingtaine de pays ont pu tranquillement espionner des communications soi-disant sécurisées

Tu parles.. dans quelques heures ils seront dégagés et tout le monde sortira

Greenpeace devant Bercy pour tenter de sauver une usine de journal 100% recycléCécile Duflot et Philippe Martinez étaient présents. Les activistes ont indiqué qu'ils ne bougeront pas tant qu'ils n'auront pas eu l'oreille attentive de Bruno Le Maire. vous rêvez les LREM se foutent royalement d une usine de recyclage elle préfère faire venir du monde entier

Paris: un rassemblement festif quai de Bercy dispersé par les forces de l'ordreDu matériel sono a été saisi et des verbalisations sont actuellement en cours, a fait savoir la préfecture. Ils auraient dû dire que c'était pour le 1er mai et ça passe crème.

Paris: un rassemblement festif dans le parc de Bercy dispersé par les forces de l'ordreSelon nos informations, environ 200 personnes se sont réunies pour une rave-party illégale après s'être donné rendez-vous via les réseaux sociaux. Plus facile que d aller dans les cités !!! Normal nous vendons la peur pour mieux régnée nous montrons la haine car nos policiers sont former pour vous mettre la haines est la violences les belle images existes pas car nous sommes la peurs d une répressions royalistes nous sommes les média .

Bercy présente son plan d'action climat pour réduire les émissions de CO2 de la FranceLe ministère de l'Economie et des Finances a rendu sa copie concernant son plan pour réduire les émissions de CO2 en France. Le contenu du texte, d'une centaine de pages, est sans surprise. Je crains le pire ... encore des taxes, des brimades financières ... je pense particulièrement à tous ces millions de français ( dont je fais parti ) qui ont besoin de leurs véhicules thermiques pour travailler, se déplacer, vivre tout simplement ...

La CGT et Greenpeace squattent Bercy pour «sauver la Chapelle Darblay»Le collectif «Plus jamais ça» a mené une opération surprise ce mercredi devant le ministère de l’Economie pour attirer l’attention sur le devenir de la seule usine française de papier recyclé, près de Rouen. Pas tous les jours que les gauchistes se mobilisent pour sauver une Chapelle : on en profite !