Cuba : lourde condamnation d’un participant à la manifestation du 11 juillet

Cuba : lourde condamnation d’un participant à la manifestation du 11 juillet

İnternational

24/10/2021 00:27:00

Cuba : lourde condamnation d’un participant à la manifestation du 11 juillet

Des milliers de Cubains étaient descendus dans la rue cet été aux cris de « A bas la dictature ! » et « On a faim ! ». Ces manifestations inédites se sont soldées par un mort, des dizaines de blessés et près d’un millier d’arrestations.

Le tribunal de San José de las Lajas, à 35 kilomètres de La Havane, a condamné Roberto Perez Fonseca àS’appuyant sur le témoignage d’un policier local, les trois juges du tribunal ont déclaré que Roberto Perez Fonseca avait incité

La peineme« d’instiller la peur et la crainte »« Briser l’image, ça ne pardonne pas »Le 11 juillet, des milliers de Cubains étaient descendus dans la rue aux cris de« On a faim ! »

Lire la suite: Le Monde »

La soirée de lancement du Xiaomi 11 Lite 5G NE avec les 2 talents Xiaomi x Vogue Paris10 gagnants Vogue Lovers, Dylan et Sara, nouveaux talents de la marque… Xiaomi et Vogue Paris organisaient une soirée parisienne au Brach Paris pour le lancement du smartphone Xiaomi 11 Lite 5G NE.

La prime à la conversion automobile et le bonus écologique maintenus jusqu’en juilletLa prime à la conversion pour l’achat d’un véhicule peu polluant sera maintenue jusqu’à 5 000 euros et le bonus à l’achat de véhicules électriques ou hybrides jusqu’à 6 000 euros, a précisé la ministre de la transition écologique. La belle arnaque Le gouvernement refuse le PTZ pour l’achat d’un véhicule électrique malgré les ZFE Gouvernement Prêt ZFE Primes, bonus,chèques... QUI VA PAYER ? Le problème c'est qu'il y'a 38'000'000 de personnes qui gagnent moins que 2000 euro ! Le problème de ce pays c'est pas le pétrole ni l'énergie... ce sont LES SALAIRES DE MISÈRE

Huit à quinze ans de prison pour avoir battu à mort Dorian GuémenéLe barman de 24 ans avait été roué de coups à la sortie de la discothèque L'Espace en juillet 2018 Prison à vie !! Honte à la justice Donc entre 4 et 7 ans 🙄😒

Présidentielle 2022 : la popularité d'Emmanuel Macron repart à la baisseLa popularité du président de la République pâtit des craintes liées à la baisse du pouvoir d'achat, selon le baromètre BVA pour RTL et Orange. BVA_France BVA_France Dehors macron basta advienne que poura BVA_France 😂

Pierre Richard : ses tendres souvenirs avec Georges Brassens - VoiciSamedi 23 octobre, sur Instagram, Pierre Richard a rendu hommage à Georges Brassens, à l'occasion du centenaire de la naissance du chanteur, avec de tendres souvenirs....

Des manifestant dans les rues de La Havane, le 11 juillet 2021. YAMIL LAGE / AFP C’est une peine pour l’exemple. Roberto Perez Fonseca, 38 ans, un manifestant participant au mouvement inédit du 11 juillet à Cuba, a été condamné à dix ans de prison, la plus lourde peine infligée à la suite de cet événement, a appris l’Agence France-Presse (AFP), samedi 23 octobre, auprès de ses proches et d’une organisation de défense des droits humains. Le tribunal de San José de las Lajas, à 35 kilomètres de La Havane, a condamné Roberto Perez Fonseca à « purger dix ans » de prison pour les délits d’outrage, d’agression, de trouble à l’ordre public et d’incitation à commettre un délit, selon le jugement daté du 6 octobre et consulté par l’AFP. S’appuyant sur le témoignage d’un policier local, les trois juges du tribunal ont déclaré que Roberto Perez Fonseca avait incité « les gens à se réunir, à lancer des pierres et des bouteilles » . Le manifestant, père de deux enfants, avait été arrêté cinq jours plus tard par le policier au domicile de sa mère. La peine « est excessive et viole toutes les garanties d’une procédure régulière » , a réagi auprès de l’AFP Laritza Diversent, directrice de Cubalex. Selon cette ONG de défense des droits humains, il s’agit de la plus lourde peine prononcée à ce jour à l’encontre d’un manifestant du 11 juillet. M me Diversent a dénoncé une peine « pour l’exemple » « d’instiller la peur et la crainte » dans la société. Selon Liset Fonseca, la mère du condamné, la lourdeur de la peine s’explique par le fait que son fils a brisé un portrait de Fidel Castro, le leader de la révolution cubaine. « Briser l’image, ça ne pardonne pas » , estime-t-elle, indiquant que la famille compte faire appel de la décision. Détentions arbitraires Le 11 juillet, des milliers de Cubains étaient descendus dans la rue aux cris de « A bas la dictature ! » et « On a faim ! » . Ces manifestations inédites se sont soldées par un mort, des dizaines de blessés et près d’un millier d’arrestations. Environ cinq cents personnes sont toujours détenues. Le gouvernement accuse les manifestants de vouloir renverser le pouvoir avec l’appui des Etats-Unis. L’ONG Human Rights Watch a accusé récemment le gouvernement d’avoir procédé à des détentions arbitraires, fait subir des mauvais traitements aux prisonniers et conduit des simulacres de procès. Lire aussi Cuba : la colère éclate dans les rues, les partisans du régime appelés à répliquer Cuba traverse une crise économique profonde, où les effets de l’inflation galopante sont exacerbés par la pandémie de Covid-19 et le renforcement de l’embargo américain, qui a aggravé les pénuries de nourriture et de médicaments. Jeudi, le parquet cubain a mis en garde les organisateurs d’une manifestation, prévue pour le 15 novembre, pour réclamer notamment la libération des prisonniers politiques. Lire aussi