Covid-19 : Jean-Michel Blanquer, un favori dont l’étoile pâlit sous l’effet d’Omicron

Jean-Michel Blanquer, un ministre pris dans la tempête Omicron

12/01/2022 07:20:00

Jean-Michel Blanquer, un ministre pris dans la tempête Omicron

Les volte-face de l’exécutif sur les protocoles sanitaires à appliquer dans les écoles ainsi qu’une communication approximative ont fragilisé la position du ministre de l’éducation nationale.

THOMAS COEX / AFPLa trousse était fermée, le cartable prêt à être rangé. A trois mois de l’élection présidentielle des 10 et 24 avril, Jean-Michel Blanquer gérait en pente douce la fin de son quinquennat au ministère de l’éducation nationale. L’ancien recteur, membre du cercle (restreint) des favoris de l’Elysée, faisait valoir son bilan dans les médias et travaillait à l’édification de son think tank, le Laboratoire de la République, destiné à alimenter la campagne d’Emmanuel Macron sur la laïcité et à combattre le « wokisme », un courant de lutte contre les discriminations, qui fragmente selon lui la société. C’était sans compter la lame de fond Omicron, qui défie toutes les certitudes accumulées depuis deux ans sur l’épidémie de Covid-19, et contribue à faire pâlir son étoile.

Lire la suite: Le Monde »

À Saint-Pétersbourg, la traque des derniers opposants à Poutine

REPORTAGE. Rafles, détentions interminables… Dans la capitale des arts et fief du maître du Kremlin, la terreur règne. Voyage en Russie interdite. Lire la suite >>

Ce ministre est nul et en est fier Pas de remplaçant depuis + de 2 ans, ordres et contre-ordres, pas de détecteur de CO2, nettoyage réduit au plus sommaire, protocoles surréalistes et inadaptés etc… Le corps enseignant est méprisé pendant que le ministre parade et fait la roue dans un colloque sur le Wokisme !

On est en hiver C'est la période du rhume... Couvre toi bien pour ne pas attrapé froid. Ce n’est pas le ministre de l’éducation nationale, c’est tout le gvt et le président de la république. La stratégie ce sont eux collectivement qui la portent, leurs multiples interventions dans les médias en sont la preuve

Les africains ne veulent plus de la money coloniale (le franc CFA), surtout ne supporte plus la présence des militaires français et surtout les sociétés française. Cela mériterait d’ouvrir l’article à tout le monde. Merci.

La chute du chouchou : le spleen de Jean-Michel BlanquerCommunication critiquée, protocoles à l'école jugés inadaptés... Le ministre de l'Education nationale vient de vivre une semaine horribilis. Monsieur à peu près comme le surnomme ses collègues derrière son dos. Les ministres de l'éducation nationale sont formés pour ça , un ministère très compliqué. amandinehirou Et nous venons de passer cinq ans bien plus terribles, si vous l'ignoriez encore.

Présidentielle et Covid : Jean Castex a réuni les candidats par visioconférenceLe Premier ministre Jean Castex a réuni ce mardi par visioconférence tous les candidats déclarés à l’élection présidentielle et les partis politiques représentés au Parlement. L’objectif de cette rencontre était de discuter de l’organisation du scrutin pour qu'il puisse se dérouler dans les meilleures conditions malgré l'épidémie de Covid-19. Les échanges ont duré deux heures. Tous s'inquiètent du déroulement de la campagne en cette période de crise sanitaire. Il vont aller jusqu où ces malades ? La clownerie gouvernementale ne fait plus rire !!! Quelques semaines auparavant, Kleenex sautait au cou de tout le monde. 😡😡😡 Le folklore de ces cancres. Qu est ce qui va encore nous servir comme soupe à la connerie

Covid : Jean Castex annonce une simplification du protocole pour les élèvesLe Premier ministre a annoncé ce lundi soir que les élèves qui sont déclarés cas contact devront désormais faire trois autotests, remis gratuitement en pharmacie, et non plus un test antigénique et deux autotests. Il était urgent pour l'exécutif de tenter de faire descendre la grogne chez les parents et les enseignants. Ce pays est dirigé par des clowns, des girouettes qui prennent des décisions au doigt mouillé !!!! 🤡

VIDÉO – Jean Imbert enfant terrible : “J’étais tout le temps collé” - GalaInvité dans C à vous, ce lundi 10 janvier, Jean Imbert a parlé de sa scolarité marquée par son mauvais comportement et du commencement de sa passion pour la cuisine....

Emmanuelle Béart glamour à souhait, face à Jean Dujardin et Leïla Bekhti pour les César 2022En route les César, édition 2022 ! Lundi soir à Paris, s'est tenue la traditionnelle soirée des révélations. Jeunes comédiens et actrices débutantes ont pu compter sur le précieux soutien de leurs par

Jean-Jacques Goldman : ce nouvel éclairage sur son frère, Pierre Goldman - GalaDans son dernier livre, George Kiejman, revient sur la personnalité atypique de militant d’extrême gauche, Pierre Goldman, qu’il a eu à défendre. Il raconte le soutien indéfectible de son père, qua...

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation, à l’Assemblée nationale, le 11 janvier 2022.Je m'abonne Car le ministre de l'Education nationale ne voit pas tout à fait les choses comme le président, euphémisme.Tweet Le Premier ministre Jean Castex a réuni ce mardi par visioconférence tous les candidats déclarés à l’élection présidentielle et les partis politiques représentés au Parlement.Publié le 10 janv.

THOMAS COEX / AFP La trousse était fermée, le cartable prêt à être rangé. A trois mois de l’élection présidentielle des 10 et 24 avril, Jean-Michel Blanquer gérait en pente douce la fin de son quinquennat au ministère de l’éducation nationale."Dès le jeudi 30 décembre, les grandes lignes du protocole sont circularisées aux directeurs d'école, aux principaux de collège, etc. L’ancien recteur, membre du cercle (restreint) des favoris de l’Elysée, faisait valoir son bilan dans les médias et travaillait à l’édification de son think tank, le Laboratoire de la République, destiné à alimenter la campagne d’Emmanuel Macron sur la laïcité et à combattre le « wokisme », un courant de lutte contre les discriminations, qui fragmente selon lui la société. Tous s'inquiètent du déroulement de la campagne en cette période de crise sanitaire. C’était sans compter la lame de fond Omicron, qui défie toutes les certitudes accumulées depuis deux ans sur l’épidémie de Covid-19, et contribue à faire pâlir son étoile. Le vendredi 31 dans l'après-midi, nous recevons l'avis du Haut conseil qui valide le protocole de tests et on nous dit que Véran doit s'exprimer en premier dans Le JDD le dimanche matin, Blanquer ne peut donc pas s'exprimer avant le dimanche soir. Retrouvez le décryptage : La stratégie de Jean-Michel Blanquer à l’épreuve de la rentrée scolaire Depuis la rentrée du 3 janvier, les établissements scolaires sont plongés dans une pagaille qui met sous tension des millions d’élèves, de parents et d’enseignants. Le Premier ministre reprend les choses en main », avance un conseiller de l'exécutif.

Les images de files d’attente interminables devant les pharmacies et les laboratoires afin de faire tester son enfant ont tourné en boucle à la télévision et sur les réseaux sociaux. On assure aussi, dans l'entourage de ce dernier, qu'un mail a été envoyé à tout le réseau éducatif dès le dimanche après-midi. Le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure a quant à lui plaidé pour le vote par correspondance, étalé sur plusieurs jours, et a souhaité l'organisation de plus de débats télévisés. En huit jours, le gouvernement a déjà revu trois fois son protocole sanitaire. Et le ministre de l’éducation nationale subit une déferlante de critiques parmi les plus violentes qu’il ait eue à affronter depuis 2017. LIRE AUSSI >>"J'ai fini avec 10 élèves sur 22": à Cergy-Pontoise, ces enseignants qui craquent "Ce n'est pas l'Education nationale qui décide des règles sanitaires à l'école. Les syndicats enseignants ont appelé à une journée de grève, jeudi 13 janvier, tandis que les parents d’élèves sont invités par leurs représentants à ne pas envoyer leurs enfants en classe ce jour-là. Face à cette bronca, malvenue à l’approche de la présidentielle, le premier ministre, Jean Castex, a été contraint de monter au front.. Trois autotests gratuits Alors ce lundi soir, le Premier ministre a annoncé une simplification du protocole sanitaire pour les élèves de l'Education nationale, après un premier assouplissement annoncé vendredi dernier .

C’est lui, et non Jean-Michel Blanquer, qui s’est rendu sur le plateau du journal de 20 heures de France 2, lundi, .