Olympique Lyonnais : la sincère autocritique de Peter Bosz

Bosz se livre sans concession !

Football, France

13/01/2022 22:07:00

Bosz se livre sans concession !

Dans une interview pour Le Progrès, Peter Bosz s'est livré, sans concession, sur le début de saison très compliqué de l' Olympique Lyonnais . Onziè (...) - Footmercato

après un nul encourageant obtenu face à l'ogre parisien (1-1), l'OL peine malgré tout à afficher un niveau de jeu séduisant.Avec 27 buts encaissés pour autant de marqués, le club rhodanien, qui n'a plus trouvé le chemin de la victoire depuis la 15ème journée et un court succès à Montpellier (1-0), traverse actuellement une période délicate sur le plan comptable et force est de constater que la méthode Bosz, arrivé sur le banc en mai dernier, n'a toujours pas procuré son effet. Devant faire face aux nombreux vents contraires, le coach lyonnais a, dans un premier temps, tenté d'expliquer les difficultés de son groupe.

Lire la suite: Foot Mercato »

Une fusillade près de Chicago fait au moins six morts, un suspect arrêté

Les tirs ont éclaté alors que des centaines de personnes assistaient au traditionnel défilé du 4 juillet, qui célèbre la déclaration d’indépendance des Etats-Unis en 1776 Lire la suite >>

Meilleur que VARseille (pas compliqué)

LIGUE 1 - OL - Jean-Michel Aulas accentue la pression sur Peter Bosz et 'pense' toujours à Laurent BlancDans un entretien accordé à Europe 1, Jean-Michel Aulas a révélé qu'il pensait toujours à une venue de Laurent Blanc à l'OL. Pour succéder à Peter Bosz ? RihetP Ça sent vraiment pas bon pour lui Il doit etre content le coach de lyon lol dabord un ultimatum pour fevrier et maintenant on parle blanc, moi a la place de bocz je fais un abandon de poste lol. Et demerde toi aulas.

LIGUE 1 - OL - Jean-Michel Aulas accentue la pression sur Peter Bosz et 'pense' toujours à Laurent BlancDans un entretien accordé à Europe 1, Jean-Michel Aulas a révélé qu'il pensait toujours à une venue de Laurent Blanc à l'OL. Pour succéder à Peter Bosz ? RihetP Ça sent vraiment pas bon pour lui Il doit etre content le coach de lyon lol dabord un ultimatum pour fevrier et maintenant on parle blanc, moi a la place de bocz je fais un abandon de poste lol. Et demerde toi aulas.

Retour au point de départ dans l'affaire Chevaline après la levée de la garde à vueLe mystère reste entier sur le quadruple meurtre perpétré à Chevaline, en Haute Savoie, il y a neuf ans.

Derrière les huées contre Hidalgo, la division de la gauche s'invite à la manif des profsAnne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel étaient tous les trois dans la manif. Dispersés en plusieurs points, ils n'ont pas été accueillis de la même manière. Hidalgo de gauche ? Le PS n'est plus un parti de gauche depuis longtemps, il serait temps de l'admettre ! Ce n'est pas la division de la gauche qui se manifeste. C'est la manifestation d'un rejet profond du PS qui a détruit les idéaux de la gauche. C'est rédhibitoire.

'Totalement arbitraire': Macron dénonce la réincarcération de la chercheuse Fariba Adelkhah à TéhéranLe Président a pointé du doigt une incarcération qui ne 'repose sur aucun élément'. La chercheuse franco-iranienne avait déjà été emprisonnée en 2020 pour atteintes à la sécurité nationale. et entuber la moitié du monde avec le pseudo covid😂😂😂😂😆😆😆🤡🤡🤡

L’exposition chronique à la pollution de l’air augmenterait le risque de Covid-19Une exposition à long terme à la pollution atmosphérique augmenterait le risque d’infection par le Sars-CoV-2, si l’on en croit une nouvelle étude. Une raison de plus, s’il en fallait, d’accélérer la lutte contre la pollution de l’air.

onzième du championnat de France après un nul encourageant obtenu face à l'ogre parisien (1-1), l'OL peine malgré tout à afficher un niveau de jeu séduisant.IL Y A 4 HEURES " Oui, j’y pense.IL Y A 4 HEURES " Oui, j’y pense.le quadruple meurtre de 2012 à Chevaline en Haute-Savoie, a été levée ce jeudi 13 janvier.

Avec 27 buts encaissés pour autant de marqués, le club rhodanien, qui n'a plus trouvé le chemin de la victoire depuis la 15ème journée et un court succès à Montpellier (1-0), traverse actuellement une période délicate sur le plan comptable et force est de constater que la méthode Bosz, arrivé sur le banc en mai dernier, n'a toujours pas procuré son effet. Devant faire face aux nombreux vents contraires, le coach lyonnais a, dans un premier temps, tenté d'expliquer les difficultés de son groupe. C'est un garçon qui a une expérience incomparable. Peter Bosz ne veut pas se trouver d'excuses ! «Sur le plan foot, des progrès du groupe, on aurait aimé mieux. Je l’avais vu longuement en Russie pendant la Coupe du monde. Et il y a aussi tout le reste. J’avais bien senti cette capacité chez lui..] a été levée ce jour à 17h30″, a déclaré le parquet dans un communiqué, précisant que “les investigations continuent pour identifier le ou les auteurs du crime”.

. Mais sait-on jamais ? " En 2019, le nom de l'ancien sélectionneur des Bleus était revenu dans les discussions pour succéder à Sylvinho. Mais sait-on jamais ? " En 2019, le nom de l'ancien sélectionneur des Bleus était revenu dans les discussions pour succéder à Sylvinho. Je n’avais jamais connu ça, ni comme joueur, ni comme entraîneur. Le Covid a chamboulé tellement de choses. L'ultimatum de février pour Bosz Onzième à onze points du podium, l'OL de Peter Bosz vit une saison compliquée, bien loin du rebond attendu après un dernier exercice encore délicat. Je suis vieux, mais même des plus vieux n’ont jamais connu de telles pandémies et ça a bousculé un peu toutes les sociétés. Avant la trêve hivernale, "JMA" avait pourtant tenu à apaiser les inquiétudes autour des résultats du club, en confortant son technicien néerlandais " au moins jusqu'à février ". Il y a beaucoup d’incidents dans les autres stades de France, mais pas que dans les stades. Une position que le président Aulas a tenu à réaffirmer. Il s’agissait d’un homme d’origine irakienne de 50 ans, Saad al-Hilli, de sa femme et sa belle-mère.

Aux Pays-Bas aussi, il y a plus d’agressivité, d’énervement. Ce n’est plus pareil. Mais il n’y a pas de résultat à la hauteur. Mais il n’y a pas de résultat à la hauteur.» Un constat froid sur le contexte sanitaire et les violences perturbant actuellement le championnat de France qui n'empêche pas le Hollandais de 58 ans de prendre entièrement sa part de responsabilité dans ce départ raté : «la place que nous aurons en fin de saison, dans tous les cas, on la méritera. On a déjà trouvé les cartons rouges, les incidents, le départ de Juni, les dix matches de suspension du président, l'arbitre du match contre Marseille qui n'a pas dit la vérité, ça fait beaucoup de choses. […] On ne sera pas idiots. Mais, ça fait 43 ans que je suis dans le football, il y a eu beaucoup de choses, mais on n'a pas d'excuses à trouver» , a notamment assumé l'ex-coach de Dortmund. " Qu'on se le dise, l'ancien manager de l'Ajax Amsterdam et du Bayer Leverkusen est placé sur un siège éjectable.

«On verra à la fin, mais j’y crois à 100 % !» Réaffirmant la confiance accordée par ses dirigeants malgré l'apparition, dans la presse, de plusieurs prétendants prêts à prendre la succession du Batave , Peter Bosz a ainsi tenu à préciser son état d'esprit malgré une situation sportive préoccupante : «je pense aussi qu'il faut voir ce qui s'est passé sur ces 5 mois, et moi j'aimerais rester plus longtemps. Et les dernières sorties de Jean-Michel Aulas ne sont guère des plus rassurantes pour le Batave. J'apprécie la confiance des dirigeants et je suis très bien dans ce club. Mais je sais que je dois gagner des matches. Le décisionnaire a encore rappelé qu'il liait son futur à celui d'un succès de ses troupes en Coupe d'Europe. Le décisionnaire a encore rappelé qu'il liait son futur à celui d'un succès de ses troupes en Coupe d'Europe.» Une chose est sûre, le Batave, conforté par son président jusqu'en février prochain, n'a pas rendu les armes et est d'ores et déjà tourné vers cette seconde partie de saison pour laquelle il nourrit de hautes ambitions. «On est à huit points de la deuxième place si on gagne notre match en retard contre l’OM. Je prends plein d'initiatives, la mécanique fonctionne, le dynamisme est toujours là.

C’est beaucoup et peu à la fois. Je ne partirai pas sans avoir ramené à Lyon une Coupe d'Europe. Notre potentiel ? C’est difficile à dire. Même dans la tempête, on fait en sorte de trouver les ingrédients pour continuer à investir sur le moyen terme et arriver là où nous devons aller . Pour moi, le potentiel, le talent, ça ne me dit rien, car à la fin du championnat, tu es à la place que tu mérites. On doit prouver qu’on n’est pas une place convenable par rapport à ce potentiel. Au risque de devoir tout chambouler, encore une fois. Au risque de devoir tout chambouler, encore une fois. Et ça passe par le travail, faire les choses ensemble en équipe.

Avec ça et notre talent, on doit être dans le coup. On verra à la fin, mais j’y crois à 100 %.» En déplacement à Troyes, ce dimanche, l'ancien technicien de l'Ajax aura d'ailleurs l'occasion de redorer son blason, et ce avant un derby très attendu contre l'ennemi stéphanois le 21 janvier prochain. La confiance règne mais le temps presse Peter..

. .