Le déficit commercial s'est creusé à 6,9 milliards d'euros en septembre

Le déficit commercial s'est creusé à 6,9 milliards d'euros en septembre

Déficit Commercial, Action

09/11/2021 16:01:00

Le déficit commercial s'est creusé à 6,9 milliards d'euros en septembre

La balance commerciale est impactée notamment par la hausse des prix à l'importation et la flambée des prix de l'énergie.

À lire aussiFranck Riester, exportateur du «made in France»Ce déficit est légèrement supérieur aux statistiques du mois précédent qui avaient vu la différence entre exportations et importations se porter à 6,8 milliards. En juillet et juin le déficit avait été de 6,6 milliards d'euros, détaillent par ailleurs les Douanes dans les derniers chiffres actualisés dans un communiqué.

Les exportations progressentComme lors du mois précédent, le déficit est pour partie dû à la hausse de la facture énergétique et à la hausse des prix des biens intermédiaires. Les exportations ont progressé de 300 millions d'euros par mois en moyenne depuis le début de l'année et ne sont plus qu'à 1% de leur niveau de 2019, avant la pandémie, expliquent les Douanes. Dans le même temps, les importations ont avancé de 600 millions en moyenne et culminent à 48,9 milliards d'euros, «

Lire la suite: Le Figaro »

Incompetence ou malediction? Tout va bien le gouvernementFR de la honte, l'a ordonné !!

Crise migratoire : la tension monte à la frontière entre la Pologne et la BiélorussieA Varsovie, le porte-parole du gouvernement craint une « escalade armée », alors que la situation autour des points de passage est chaotique. nice Light w Tesla Vacuum Lamp And Unified Theory UT39569203 i = fi Fi so from Gravity+Magnetic Flux Gravity Magnetic Earth field everywhere ! Illimited 0 CO2 0 $ 0 Risk 0 Nuisance Safe Drinking Water Electric Vehicles Are you CRAZY to look for Solar Wind Nuclear Other Energy? 👍

BL : le Bayer Leverkusen arrache le nul contre le Hertha BerlinLa onzième journée de Bundesliga se poursuivait ce dimanche avec un choc entre le Bayer Leverkusen (6e) et le Hertha Berlin (13e). A domicile, le (...) - Footmercato

Lisez Le Figaro en ligne avec la version PDF sur Le Kiosque Figaro DigitalRetrouvez Le Figaro sur web et tablettes avec le Kiosque Figaro Digital.

Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde grimpe brutalementSelon le Programme alimentaire mondial, plus de 45 millions d'individus à travers le monde souffriraient d'insécurité alimentaire aiguë. La situation est particulièrement inquiétante en Afghanistan. En cause, les phénomènes climatiques, les conflits et la hausse des prix des produits alimentaires. ...moins de commerce, plus de famines.... Et pendant ce tps on ne focalise que sur le Covid, aller ds l’Espace etc...

Lisez Le Figaro en ligne avec la version PDF sur Le Kiosque Figaro DigitalRetrouvez Le Figaro sur web et tablettes avec le Kiosque Figaro Digital.

Vivre avec le VIH : aimer et travailler, malgré la peur et le rejetGrâce aux traitements antirétroviraux, l’espérance de vie d’une personne séropositive rejoint aujourd’hui celle de la population générale. On peut aimer, travailler, faire des enfants, vieillir... Mais le regard de la société a peu évolué. Vivre avec le V

Le déficit commercial français s'est un peu plus creusé à 6,9 milliards d'euros en septembre, affecté par la hausse des prix à l'importation et la facture énergétique qui ont fait culminer les importations à un record, ont annoncé mardi les Douanes. À lire aussi Franck Riester, exportateur du «made in France» Ce déficit est légèrement supérieur aux statistiques du mois précédent qui avaient vu la différence entre exportations et importations se porter à 6,8 milliards. En juillet et juin le déficit avait été de 6,6 milliards d'euros, détaillent par ailleurs les Douanes dans les derniers chiffres actualisés dans un communiqué. Les exportations progressent Comme lors du mois précédent, le déficit est pour partie dû à la hausse de la facture énergétique et à la hausse des prix des biens intermédiaires. Les exportations ont progressé de 300 millions d'euros par mois en moyenne depuis le début de l'année et ne sont plus qu'à 1% de leur niveau de 2019, avant la pandémie, expliquent les Douanes. Dans le même temps, les importations ont avancé de 600 millions en moyenne et culminent à 48,9 milliards d'euros, « le plus haut niveau jamais atteint ». Ces niveaux sont toutefois « », précisent les Douanes. Le dynamisme des échanges « est en grande partie dû à la hausse des prix des matières premières, notamment énergétiques, et des produits industriels. En volume, le niveau des importations et des exportations est quasiment stable sur les neuf premiers mois de l'année ». La sortie de crise liée à la pandémie de Covid-19 a entraîné une forte hausse de la demande en énergie et en biens, ce qui a engendré de grandes difficultés d'approvisionnements partout dans le monde, renchérissant parfois nettement le coût de certains achats en dehors des frontières. À lire aussi Maersk, le géant danois du transport maritime, s’étend au fret aérien Du côté de la balance des paiements, qui inclut les échanges de services, le déficit des transactions courantes est ressorti à 2,7 milliards d'euros, soit une dégradation de 1,3 milliard par rapport à août, a détaillé la Banque de France jeudi. À VOIR AUSSI - Budget 2022: vers toujours plus de dette et de déficit ? La rédaction vous conseille