Laëtitia, Un homme ordinaire... : comment expliquer l'engouement autour des fictions sur les faits divers ?

La chroniqueuse judiciaire Élise Costa donne des éléments de réponse.

18/09/2020 12:40:00

Ils passionnent la télévision française. Mais pourquoi ? Réponses avec la chroniqueuse judiciaire moteldetective

La chroniqueuse judiciaire Élise Costa donne des éléments de réponse.

Marie Claire: Comment expliquez-vous l’explosion de films, séries, téléfilms basés sur des faits divers ?Élise Costa :Déjà,Faites entrez l’accuséa re-popularisé le genre. Au départ ça vient d’un soucis documentaire. Ce qui est nouveau, c’est le téléfilm. Personnellement, ça m’interpelle.

'Cela fait deux ans et demi qu'il fait la prière': la mère de l'assaillant de Nice témoigne Bangladesh : accusé d'avoir profané un Coran, il est lynché puis brûlé en pleine rue La Fnac et la grande distribution privées de leurs rayons livres

Ce que je trouve nouveau, mais pas novateur, c’est le côté divertissement. Rien qu’en voyant l’affiche d’Un homme ordinaire, ça m’a interpellée.Le cas Xavier Dupont de Ligonnès, c’est comme le petit Grégory, maintenant ils sont entrés dans la pop culture.

Justement, on voit que cette affaire Dupont de Ligonnès intéresse au point de créer des fictions qui essaient d'imaginer ce qui s'est vraiment passé. Pourquoi ?Je pense qu’on aimerait tous savoir.Il faut se rappeler la fois où on a cru qu’on l’avait retrouvé

. En tant qu’être humain, on a toujours envie de comprendre pourquoi. Et le fait de pas savoir ce qu’il est devenu, ce vide-là est, je pense, insupportable. Xavier Dupont de Ligonnès est vraiment devenu une figure courante.Ce qui m’avait marquée, c’était l’homme retrouvé dans un monastère, où le matin même, tout un arsenal avait été déployé pour vérifier si c’était bien lui. Régulièrement il y a quelque chose de nouveau, et encore, on est pas au courant de tout... Les fausses pistes sont quand même très troublantes à chaque fois. Tout est toujours question de coïncidences. C’est pas comme si on l’avait retrouvé dans un autre pays, mort. Au moins, il y aurait eu un point final. Là, on ne sait même pas s’il est mort ou vivant. Chacun va développer un avis. Et c’est d’ailleurs très intéressant en discutant avec les gens d’avoir leurs avis sur une affaire non-résolue.

En tant que chroniqueuse judiciaire, quel regard portez-vous sur ces adaptations et fictions ?Je préfère 1000 fois l’épisode deNetflix [Les enquêtes extraordinaires, ndlr], même s’il n’est pas très bon, à un téléfilm où on a inventé quelque chose. Je me demande quel est l’intérêt, et je n’en vois pas d’autre que l’intérêt financier. On va miser sur le nom pour faire de l’audience. Mais ça n’apporte pas de nouveaux éléments.

L’affaire Dupont de Ligonnès a tous les éléments : le mystère, le rebondissement... Donc je trouve que c’est paresseux. C’est prendre une histoire qui existe déjà et la mettre à sa sauce. Quand j’ai vu l’affiche je me suis dit que par rapport aux gens qui l’ont connu, qui sont concernés par l’affaire, c’est dur. Il y a un temps à respecter, je pense, et là on l’a pas du tout fait. C’était en 2011. Il y a encore beaucoup de gens vivants concernés par cette affaire, comme les anciens copains des enfants. Quand c’est arrivé, ça a dû être très très dur. Et là, on est en train de faire une sorte de produit autour de Xavier Dupont de Ligonnès. Bientôt il va y avoir la marque Xavier Dupont de Ligonnès. Je trouve que ça n’a pas du tout été réfléchi.

Les faits divers dépassent-ils finalement la case qui leur est attribuée ?Le but premier du fait divers n’est pas de nous divertir. C’est de comprendre quelque chose. Le fait divers, c’est comprendre qui nous sommes. Généralement, les gens pensent que c’est du voyeurisme. Je pense que c’est l’analyse facile et que ça nous parle aussi, pas seulement du point de vue de la victime, mais de l’accusé.

La grande distribution et la Fnac devront fermer les rayons livres Extrême droite : le patron des Zouaves Paris part combattre au Haut-Karabakh Un puissant séisme de magnitude 7 secoue la Turquie et la Grèce, au moins quatre morts

Le but premier du fait divers n’est pas de nous divertir. C’est de comprendre quelque chose.On va prendre une histoire individuelle pour raconter l’histoire d’une société. C’est ce qu’a très bien faitdansLaëtitia. D’ailleurs, tout son propos tourne autour de ça. Il parle des manquements des services sociaux, du politique, avec Nicolas Sarkozy qui reprend l’affaire à son compte…

Mais le téléfilm sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, je ne vois pas à quoi ça sert. Le cas Xavier Dupont de Ligonnès, c’est comme le petit Grégory, maintenant ils sont entrés dans la pop culture. On en parle avec des blagues. Combien de fois j’ai entendu la blague"Coucou les cochons" [propos tenu par Xavier Dupont de Ligonnès et mentionné dans l'enquête de

Societysur l'affaire, publiée pendant l’été 2020, NDLR] cet été ? C’est aussi une manière de tourner l’homme en dérision. Pourquoi pas. Mais ça montre à quel point ça a une importance dans notre imaginaire. Au nom de l’audience, on traite les choses n’importe comment sans se soucier de si ça peut marquer ou non.

Lire la suite: Marie Claire »

Sport infos, vidéos & résultats en direct - Eurosport

Eurosport est votre destination pour toute l'actualité sportive, vidéos à la demande, commentaires et résumés: le tout en un même lieu. Suivez vos évènements sportifs favoris.

Un millier d'enfants ont dormi dans la rue la veille de la rentrée scolaireDans la seule ville de Paris, 93 % des familles ont vu leur demande d’hébergement d’urgence refusée cette nuit-là, faute de place Et certains veulent encore en faire rentrer, encore et encore. Aucun racisme dans ce tweet, juste qu'il faut s'occuper de ceux qui sont là m, et bloquer les nouveaux entrants. Faut leur dire que c'est pas la queue pour les places du concert de BTS ils sont cons eux aussi. Equipe1erDegre Les médias ont le résultat de ce qu'ils ont crée

Un millier d'enfants ont dormi à la rue la veille de la rentrée scolaire«Si le plan de relance présenté la semaine dernière par le gouvernement contient une enveloppe de 100 millions d'euros pour l'hébergement, il ne prévoit pas de création de places supplémentaires pour les familles alors que la demande reste exponentielle» on accueille quand on peut recevoir ! Il suffit de stopper l'immigration anarchique et renvoyer les clandestins et la crise du logement sera résolue. Que l'on renvoie tous ces individus dans leur pays d'origine,

États-Unis : un homme fuit la police en oubliant un billet de loterie gagnantPressé de fuir la police lors d'un contrôle routier, un Américain a oublié son sac à dos avec un billet de loterie gagnant à l'intérieur.

Un ado interpellé en Gironde après être entré avec un fusil dans un lycéeLe mineur a été interpellé par une patrouille de gendarmerie, et se trouve en garde à vue Comment il a eu un fusil ? Ses parent ne renferme pas leur armes ?

La fatigue persistante est un symptôme de l'après-Covid (et c'est la science qui le dit)Même après une guérison du coronavirus, la maladie laisse des séquelles que la science commence à peine à explorer. Sommes nous alors tous des “covidés”? Adjib Faux .. Les malades de cancer chronique vivent aussi tous les jours avec cette fatigue persistante .... et pourtant elles ne sont pas prises en compte j’espère que tout cela va faire évoluer les choses

Levée de boucliers après un rapport sur la branche «autonomie» de la SécuUne quinzaine de pistes ont été faites, dont « des mesures d’économies » sur certaines allocations et le rabotage de plusieurs niches sociales et fiscales