'Il touchait mes fesses, mes seins' : Donald Trump à nouveau accusé d'agression sexuelle

Un ex-mannequin américain accuse le président américain de l'avoir agressée sexuellement en 1997.

18/09/2020 12:41:00

Une Américaine de 47 ans, ancien mannequin, accuse Donald Trump de l’avoir agressée sexuellement le 5 septembre 1997, lors du tournoi de tennis de l’US Open.

Un ex-mannequin américain accuse le président américain de l'avoir agressée sexuellement en 1997.

Un ex-mannequin américain accuse le président américain de l'avoir agressée sexuellement en 1997, quand elle avait 24 ans et lui 51. Elle la livré son témoignage ce jeudi, au quotidien britannique The Guardian. Les avocats de Donald Trump nient ces accusations.

Juventus : Cristiano Ronaldo négatif au Covid-19 Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire ne sera finalement pas décalée à 10 heures lundi Face à la colère des libraires, les rayons livres des grandes surfaces fermées à partir de ce soir

Amy Dorris a brisé le silence entre les pages du journal britanniqueThe Guardian, ce jeudi 17 septembre. Cette Américaine de 47 ans, ancien mannequin, accuse Donald Trump de l’avoir agressée sexuellement le 5 septembre 1997, lors du tournoi de tennis de l’US Open.

En 1997, Amy Dorris est en couple avec Jason Binn, éditeur et entrepreneur, proche de Donald Trump. Ce dernier aurait alors invité son ami et la compagne de celui-ci à le rejoindre dans sa loge VIP de l’US Open, comme une photo publiée dans l'article le prouve - on y voit Amy Dorris assise entre son conjoint et le milliardaire new-yorkais.

"Prisonnière de son étreinte"Selon le témoignage de l’ex-mannequin, Donald Trump, alors âgé de 51 ans en 1997, l'aurait embrassée et touchée sans son consentement, devant les toilettes de sa loge."Il a enfoncé sa langue dans ma gorge alors que je le repoussais", raconte celle qui avait 24 ans au moment des faits présumés.

Elle décrit au Guardian:"C'est là que son étreinte s'est renforcée, ses mains étaient baladeuses et il touchait mes fesses, mes seins, mon dos, tout".Selon la victime présumée, Donald Trump"se fichait" de son refus."J'étais prisonnière de son étreinte, et je ne pouvais pas en sortir", dit-elle encore. La scène lui aurait donné la"nausée", exprime aujourd'hui Amy Dorris, qui s'est sentie"bafouée".

Les avocats de Donald Trump nientAmy Dorris dit s'être aussitôt confiée à une amie et à sa mère, et plus tard, à un psychologue. Tous trois ont corroboré son témoignage.Son ex-conjoint, Jason Binn, a quant à lui refusé de s'exprimer dans 

The Guardian, mais d'après les avocats du Président américain, il leur a affirmé qu'il ne se souvenait pas que son ancienne petite-amie lui ait raconté une telle scène.La vidéo du jour :Peur de représailles sur sa famille

Face à la colère des libraires, les rayons livres des grandes surfaces fermés temporairement à partir de ce soir La Fnac et la grande distribution privées de leurs rayons livres Neymar a livré ses conditions pour prolonger avec le PSG

Ces mêmes avocats nient en bloc les accusations d'Amy Dorris auprès du quotidien britannique. Comme ils ont, avant celles-ci, nié les accusations de dizaines de femmes accusant l'actuel président des États-Unis d'harcèlement sexuel, d'agression sexuelle ou de viol. 

En 2016, elles étaient une quinzaine à l'accuser. Amy Dorris dit avoir voulu témoigner elle aussi publiquement à ce moment-là, mais avoir eu peur des conséquences pour sa famille. Si elle ose parler aujourd'hui, c'est pour"montrer l'exemple" à ses filles, explique-t-elle, toujours au journal britannique.

Lire la suite: Marie Claire »

Éric Zemmour face à Jean-Pierre Chevènement

Face à Face du 16/10/2020 : Christine Kelly anime un débat entre Éric Zemmour et Jean-Pierre Chevènement dans #Facealinfo sur CNEWS.

DIRECT - Coronavirus : Donald Trump promet un vaccin dès octobreLe rebond de l'épidémie du coronavirus est bien présent. Redoutée dans le monde entier, la deuxième vague de la pandémie de coronavirus a pris de la consistance. L'Europe aborde un moment décisif dans la lutte contre le Covid-19 avec la rentrée scolaire et l'arrivée de l'automne, a averti l'OMS. Cette deuxième vague inquiète de plus en plus en France, où le dernier bilan s'élève à 31.045 morts. PTDRR Pendant se temps la, joe embrasse des petite filles, donc la voie est libre 🤣😁😁😁😁😁 🙏🏻🙏🏼🙏🏽🙏🏿✨✨✨

Donald Trump : Le président accusé d'agression sexuelle par un ex mannequinLes États-Unis sont à moins de deux mois d'une nouvelle élection présidentielle. Donald Trump, candidat à sa propre réélection, voit sa campagne être perturbée. Un ancien mannequin l'accuse d'une agre...

Un ministre de Donald Trump met en lien le confinement et l’esclavageLe ministre américain de la Justice a été vivement critiqué ce jeudi pour avoir qualifié les mesures de confinement prises par certains élus de « pire empiétement sur les libertés &ra

Donald Trump reconnaît avoir envisagé d''éliminer' Bachar al-AssadEn 2018, le président américain avait affirmé au contraire n'avoir jamais évoqué l'éventuel assassinat du leader syrien. Normalement l'élimination des chefs d'État ne faisait plus partie des lois américaines Joe biden devrait porter plainte

Donald Trump partage une vidéo truquée de Joe Biden sur TwitterVIDÉO - Une vidéo truquée de Joe Biden qui lance un morceau de rap insultant la police a été repartagée par Donald Trump. And the winner IS... L'avantage avec Donald Trump, c'est que pour le tourner en ridicule, il n'y a pas besoin de se fatiguer à truquer une vidéo, il fait cela très bien tout seul au naturel. 🤣🤣🤣 En France c’est chiapette

Donald Trump accusé d'agression sexuelle par Amy Dorris, une ancienne mannequinSon histoire remonte à plus de vingt ans mais Amy Dorris a bien l'intention de se faire entendre. Ancienne mannequin, elle affirme avoir été agressée sexuellement par Donald Trump. Elle explique que les faits se sont produits lors du tournoi de tennis de l'US Open à New-York, le 5 septembre 1997, et montre des photos sur lesquelles elle apparaît au côté de l'actuel président des Etats-Unis. Je doute fort qu'il en soit capable Encore une frustrée qui veut se faire du fric ‼️ Dans la connerie, Trump en est la synthèse