États-Unis: l'administration Biden abandonne l'obligation vaccinale dans les grandes entreprises

États-Unis: l'administration Biden abandonne l'obligation vaccinale dans les grandes entreprises

26/01/2022 01:59:00

États-Unis: l'administration Biden abandonne l'obligation vaccinale dans les grandes entreprises

Après un veto de la Cour suprême américaine, l'administration Biden a retiré l'obligation vaccinale dans les entreprises de plus de 100 employés. La mesure était vue comme un abus de pouvoir par certains.

prenant acte du veto émis par la Cour suprême des États-Unis. L'Agence pour la santé et la sécurité au travail (Osha) a annoncé ce retrait dans un court communiqué sans mentionner la décision de la haute Cour qui ne lui laissait pas le choix.

Elle a précisé"encourager vivement les employés à se vacciner contre les dangers permanents posés par le Covid-19 sur le lieu de travail."Une mesure vue comme un abus de pouvoirAux États-Unis, où le virus a fait plus de 870.000 morts

Lire la suite: BFMTV »

« Éric Zemmour fait apparaître Marine Le Pen comme une femme moderne »

Sur les sujets sociétaux, le député européen Hervé Juvin considère l’ex-présidente du RN comme « plus jeune » que sa nièce et son adversaire à la présidentielle. Lire la suite >>

Étonnant…

Julian Assange : la justice britannique examine une demande d’appel contre son extradition vers les Etats-UnisEn cas de refus, l’Australien, au cœur d’un imbroglio diplomatique depuis plus de dix ans, pourrait être rapidement extradé vers les Etats-Unis, où il est poursuivi pour espionnage. il ne devrait déjà pas être en prison, c'est un prisonnier politique EdJoelleLosfeld 🤞🤞

Cindy Sander méconnaissable : pourquoi Thierry Mugler l'avait transforméeQuelques années après avoir vécu une grande humiliation lors de son passage dans la Nouvelle star, Cindy Sander avait pu compter sur un soutien...

A Cannes, Eric Zemmour s’affiche avec Gilbert Collard, sa nouvelle priseLors de son déplacement dans les Alpes-Maritimes, le candidat à la présidentielle a une nouvelle fois demandé aux électeurs du RN et de LR de le rejoindre ⌛ Z-90j Zemmour Chaque culture à le droit de rester sourde 🔈 à celle des autres 🚀 Montrez votre force ZemmourPresident ‼️ Libérer la parole réveiller les vieilles rancœurs la guerre civile est à portée de mains bande de débiles collard et sa nouvelle coiffe, quelle belle prise...

Macron dans la Creuse pour 'prendre le pouls' de la campagneLe chef de l'Etat est dans le Limousin pour parler déserts médicaux, zones blanches et accès aux services publics... des sujets sensibles à trois mois de la présidentielle. Il a raison de prendre le pouls dans un désert démographique !!! Et donc c'est un déplacement de candidat, alors pourquoi il utilise une nouvelle fois les moyens de l'état ? Cette photo est un gag ou une marque de profond mépris en caricaturant l’image de la province de bouseux.

Le créateur de mode Thierry Mugler est mort à 73 ansLe couturier français, qui avait régné sur la mode dans les années 1980, était depuis septembre à l’affiche d’une exposition au Musée des arts décoratifs à Paris. 🙏 Rip 😢😢😢 neck let

Des podiums de la mode aux scènes de cabaret, l'incroyable destin de Thierry Mugler, le plus flamboyant des couturiers françaisGénie de la mode reconverti depuis 2001 dans le cirque et le cabaret, Thierry Mugler a poussé l’art de la métamorphose jusqu’à changer de nom et devenir méconnaissable.

L'administration du président Joe Biden a formellement retiré mardi l'obligation de vaccination dans les entreprises de plus de 100 employés, prenant acte du veto émis par la Cour suprême des États-Unis .Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, le 13 janvier 2020 à Londres.a pu compter sur un énorme soutien .la présidentielle , en conclusion de son déplacement dans les Alpes-Maritimes.

L'Agence pour la santé et la sécurité au travail (Osha) a annoncé ce retrait dans un court communiqué sans mentionner la décision de la haute Cour qui ne lui laissait pas le choix. Elle a précisé"encourager vivement les employés à se vacciner contre les dangers permanents posés par le Covid-19 sur le lieu de travail. Les Etats-Unis reprochent à l’Australien d’avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700 000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan." Une mesure vue comme un abus de pouvoir Aux États-Unis, où le virus a fait plus de 870. " J'ai vu l'audition de Cindy à Nouvelle Star.000 morts , seulement 63% de la population est totalement vaccinée en raison de fractures politiques très marquées sur la question. Écouter aussi Julian Assange : l’histoire mouvementée du fondateur de WikiLeaks La justice britannique avait initialement tranché en sa faveur il y a un an, lorsque la juge Vanessa Baraitser s’était opposée à la remise aux autorités américaines de l’Australien de 50 ans, invoquant le risque de suicide. Après des mois à tenter de convaincre les réticents, le démocrate Joe Biden avait annoncé en septembre vouloir rendre la vaccination obligatoire pour les employés de grandes entreprises, du secteur médical et les fonctionnaires fédéraux. « Je ne veux pas de kebab dans tous les villages de France ! », a-t-il également lâché sous les vivats.

Au pays des libertés individuelles, sa décision avait immédiatement été dénoncée comme un abus de pouvoir par les élus républicains et par une partie du monde économique, qui avaient saisi la justice. Ses recours judiciaires épuisés Les avocats d’Assange ont alors déposé une demande d’appel devant la Cour suprême, que les juges de la Haute cour sont chargés d’examiner lundi et d’autoriser ou non. En tant que grand professionnel qu'il était, le styliste, qui est mort le 23 janvier 2022, avait tout de même remarqué que sa pouliche avait quelques manies à corriger. Le 13 janvier, la Cour suprême leur a donné raison en ce qui concerne les quelque 84 millions de personnes employées dans des grandes entreprises. Elle a en revanche validé l'obligation de vaccination pour les employés des structures de santé bénéficiant de fonds fédéraux. En cas de refus, le fondateur de WikiLeaks aura presque épuisé ses recours judiciaires. Mardi, les élus républicains se félicitaient du retrait de la mesure dans le privé. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire ", avait-il encore assuré dans les colonnes du Parisien ."L'administration Biden se plie à la réalité et respecte finalement la Constitution", a notamment tweeté le sénateur Josh Hawley. « Sauf en cas d’appel, la personne recherchée doit être extradée dans les vingt-huit jours suivant la décision du secrétaire d’Etat d’ordonner l’extradition » , précise le site du gouvernement. « Les égos surchauffent et les trahisons baignent dans tous les rubicons des aigreurs et des jalousies puériles », a fustigé sur Twitter Louis Aliot, le maire RN de Perpignan, resté fidèle au camp Le Pen.

A.A. Lire aussi La justice britannique ouvre la voie à une extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis Il craignait alors une extradition vers les Etats-Unis ou la Suède, où il faisait l’objet de poursuites pour viol, abandonnées depuis. C'est pour cette raison qu'il a eu envie de construire quelque chose avec elle. avec AFP Top Articles .