Des podiums de la mode aux scènes de cabaret, l'incroyable destin de Thierry Mugler, le plus flamboyant des couturiers français

En 2016, le réalisateur et producteur Eric Dahan avait enquêté et tenté de percer le mystère Thierry Mugler dans les colonnes de Vanity Fair.

24/01/2022 15:04:00

En 2016, le réalisateur et producteur Eric Dahan avait enquêté et tenté de percer le mystère Thierry Mugler dans les colonnes de Vanity Fair.

Génie de la mode reconverti depuis 2001 dans le cirque et le cabaret, Thierry Mugler a poussé l’art de la métamorphose jusqu’à changer de nom et devenir méconnaissable.

Juliette Binoche.Suzanne Bartsch, il nous a livré ce qui, avec le recul, résonne comme la vérité de son art :. Quand j’ai découvert son premier disque au milieu des années 1960, je me suis dit : “Voilà ce que j’ai toujours voulu entendre, c’est comme le silence du désert.” Tant qu’on ne l’a pas vécu soi-même, on ne sait pas de quoi l’on parle. En ce moment dans la mode, j’ai l’impression qu’ils font tous la même chose, ils restent cantonnés à une sorte d’identité nationale : les Japonais sont minimalistes, les Anglais extravagants... Je me sens proche de gens comme WL & T. Ils s’attachent comme moi à inventer des mythologies nouvelles. Aujourd’hui je porte un jean en peau de taureau et une veste de pompier en cuir. Pour moi la techno c’est ça : un truc très physique venu du fond des âges pour exalter le présent. »

Lire la suite: Vanity Fair France »

Fondation des Hôpitaux : mieux vivre à l'hôpital et en EHPAD

Ensemble, construisons l'hôpital de demain en améliorant le quotidien des soignants, patients et aidants. Soutenez-nous, faites un don. Lire la suite >>

Mort de Thierry Mugler : pourquoi s'était-il rebaptisé Manfred Thierry Mugler ?Le célèbre styliste aux multiples talents Thierry Mugler est décédé ce dimanche 23 janvier à l'âge de 73 ans. Ces dernières années, il s'était rebaptisé Manfred Thierry Mugler. On vous explique pourquoi. I am very hungry Help me :( Btc : 15EYbYddwafxDMhfyAquAUzomUUXmL4tW3 Eth : 0x625c290c4987580d3e6800c3a924abbdf627a3aa Ltc : LcUqKLFUmMge7bCBE1HTa7KNgRhKgg7XJj Bnb : bnb136ns6lfw4zs5hg4n85vdthaad7hq5m4gtkgf23 Doge : D61kuysCwHx9cvDspxLjRRf5AeMDTU98bH

Le créateur de mode Thierry Mugler est mort à 73 ansLe couturier français, qui avait régné sur la mode dans les années 1980, était depuis septembre à l’affiche d’une exposition au Musée des arts décoratifs à Paris. 🙏 Rip 😢😢😢 neck let

Cindy Sander méconnaissable : pourquoi Thierry Mugler l'avait transforméeQuelques années après avoir vécu une grande humiliation lors de son passage dans la Nouvelle star, Cindy Sander avait pu compter sur un soutien...

Thierry Mugler, célèbre couturier, est mort à l'âge de 73 ansDimanche 23 janvier, le couturier Thierry Mugler s'est éteint à l'âge de 73 ans, laissant derrière lui un héritage colossale après avoir habillé...

Le grand couturier Thierry Mugler est mort à 73 ansLe styliste adoré de stars comme Kim Kardashian ou Cardi B avait fait de l'hyperféminité et du futurisme sa marque de fabrique. Jenn_AndTheCity 😭 ✨ ... A…men

Le créateur de mode Thierry Mugler est décédé à 73 ansGrand couturier français mais aussi photographe ou encore metteur en scène, Manfred Thierry Mugler est décédé dimanche de mort naturelle Alors qu'avant je mettais mon parfum préféré 👽 sans me poser de question, demain se sera pas pareil 😢 Repose en paix 😓🕯️🙏🏽 Et ben y’en a un paquet qui parte

de Shakespeare à la Comédie française et habillé la chanteuse Mylène Farmer, rencontrée lorsqu’il étudiait au cours Florent. Il a tourné quatre courts-métrages en 1990 pour Canal+ mettant en scène des actrices comme Juliette Binoche , Isabelle Huppert, et l’une de ses mannequins fétiches et muses, la regrettée Dauphine de Jerphanion . Inventer une mythologie nouvelle On aurait aimé pouvoir discuter de tout cela avec lui, comme à l’époque où il faisait défiler divas en fume-cigare coiffées de soucoupes volantes et majorettes en bottes argent, geishas fluo et blondes rhodoïd, espionnes au pistolet d’argent en rade sur la banquise et astronettes à la dérive moulées de synthétique. On le croisait souvent à Manhattan sortant du David Barton Gym, avec les Deee-Lite au Club Pyramid, ou aux soirées de la reine de la nuit Suzanne Bartsch au Copacabana. Il n’était jamais très loquace mais un soir, alors que l’on évoquait avec lui les bandes-son très technos de ses défilés , il nous a livré ce qui, avec le recul, résonne comme la vérité de son art : « Dès mes premiers défilés, j’ai essayé de définir une vision très énergique et sophistiquée du futur. Et ce besoin d’une musique animale, exaltant la puissance sauvage du corps pour mettre en scène des femmes extrêmes, des utopies vivantes, continue de m’habiter. Pour moi dans la techno, il y a des énergies très violentes qui s’entre­choquent, le contraste entre une vision purement liturgique du monde et une autre purement sexuelle. Je suis également fan de Terry Riley . Quand j’ai découvert son premier disque au milieu des années 1960, je me suis dit : “Voilà ce que j’ai toujours voulu entendre, c’est comme le silence du désert.” Tant qu’on ne l’a pas vécu soi-même, on ne sait pas de quoi l’on parle. En ce moment dans la mode, j’ai l’impression qu’ils font tous la même chose, ils restent cantonnés à une sorte d’identité nationale : les Japonais sont minimalistes, les Anglais extravagants... Je me sens proche de gens comme WL & T. Ils s’attachent comme moi à inventer des mythologies nouvelles. Aujourd’hui je porte un jean en peau de taureau et une veste de pompier en cuir. Pour moi la techno c’est ça : un truc très physique venu du fond des âges pour exalter le présent. » Ces quelques lignes datant de la fin des années 1990 disent mieux qu’une longue analyse pourquoi Thierry Mugler fut l’une des personnalités les plus intéressantes de la mode du XXe siècle. Quant à son secret, à défaut de l’avoir trouvé, osons avouer qu’il nous indiffère. « Il n’y en a pas , affirme Jean-Jacques Picart , retrouvé au bar de l’hôtel Meurice. Il n’y a ni secret ni scandale ni mort violente dans l’entourage de Thierry Mugler. » Ayant cessé de travailler pour le créateur en 1980, Picart ignore peut-être que le mannequin Brad Harryman , dont Thierry Mugler fut proche, s’est donné la mort à l’âge de 34 ans, en août 2000, et que Philippe Arnoult a disparu quelques années plus tard à un âge tout aussi prématuré. « Peut-être que Thierry a eu de nombreux chagrins, reprend-il, mais aujourd’hui il est heureux. Grâce aux dividendes du parfum, il a le plus grand train de vie des créateurs de sa génération. Contrairement à ce que les gens imaginent, il se trouve bien plus beau que lorsqu’il était jeune. Derrière la carapace bodybuildée, il y a un homme plus tendre, sensible et touchant que jamais. Thierry est loin d’être déconnecté du monde de la mode ; il sait tout ce qui se passe, connaît les noms de tous les créateurs. Il n’est pas impossible qu’il revienne un jour dans la haute couture. Dans l’histoire de la mode, il sera plus facile de trouver des traces de Mugler que de Montana, car sa mode est plus ironique alors que le travail de Montana est comme celui de Courrèges, très fort mais historiquement daté : on peut voir un début et une fin. Si Montana a toujours été admiré, Mugler a toujours été aimé. Il a un côté plus spontané que Montana, moins calculé. Au fond, il aime qu’on l’aime. »