Comment garder ses amies quand elles font des enfants ?

On a fait dialoguer des amies sur leur relation depuis que l’une d’entre elles est maman : elles nous racontent comment elles ont navigué dans cette période de grands changements, entre adaptation et bienveillance mutuelle.

03/12/2021 01:01:00

On a fait dialoguer des amies sur leur relation depuis que l’une d’entre elles est maman : elles nous racontent comment elles ont navigué dans cette période de grands changements, entre adaptation et bienveillance mutuelle.

On a fait dialoguer des amies sur leur relation depuis que l’une d’entre elles est maman : elles nous racontent comment elles ont navigué dans cette période de grands changements, entre adaptation et bienveillance mutuelle.

ou de la “génération X”, vous connaissez peut-être lesketch de Florence Forestiqui téléphone à une de ses copines qui a des enfants. Elle essaye de parler de ses soucis, mais toutes les deux secondes, elle est interrompue par son amie qui essaye de gérer son bambin.

« Ben tu vois, nous, c’est pas du tout ça ! »raconte Ophélie, journaliste de 33 ans, sans enfant.Elle trouve son amie Solène« très à l’écoute, toujours là pour elle ». C’est une de ses meilleures amies depuis le lycée. Elles ont

« tout traversé ensemble »et se sont tout raconté : les premières fois, les angoisses des partiels, les premières contraceptions…Et puis, Solène est devenue maman il y a 3 ans et demi, d’une petite Léonie. Et leurs rythmes de vie ne pourraient être plus opposés : headtopics.com

HUGO et BOSS dévoilent leurs nouvelles identités visuelles avec des campagnes pleines de stars

« parfois je reçois un message d’Ophélietôt le matin », raconte celle qui a repris son travail de chargée de communication 3 mois après la naissance de sa fille.« Et je me dis qu’elle rentre de soirée, alors que moi j’ai été réveillée par Léonie. »

Elle ajoute :« C’est vrai que ce qu’elle fait,aller en boîtepar exemple, je ne pourrais plus le faire. Mais j’ai quand même un compagnon qui assure derrière si j’ai besoin de sortir un soir, de voir une copine. »Si elles partageaient tout un groupe d’amis depuis le lycée, ces dernières années, elles se voyaient de toute façon plutôt toutes les deux. Et puis,

« on a toujours eu des conceptions différentes de la vie », explique Ophélie.« Je savais queSolène voulait fonder une famille, elle a le même compagnon depuis 13 ans. Moi, j’ai eu plusieurs copains, et je suis célibataire actuellement ».

Voici comment votre chien sait quelle heure il est et quand est le moment d'aller se promener

Comme cela a toujours été ainsi, ce n’est pas ce premier bébé qui allait tout changer !First, ne pas jugerElles estiment que c’est parce qu’il n’y a jamais eu de jugement de part et d’autre que leur relation peut perdurer. Solène dit à Ophélie : headtopics.com

« Je ne pense pas t’avoir dit :“Tu n’es pas mère, tu peux pas comprendre”, ou ce genre de choses.»Cette dernière estime que c’est juste une nouvelle étape dans la vie de son amie, et qu’elle est à ses côtés comme d’habitude. Aussi parce qu’elle est une

habituée des enfants, ayant beaucoup gardé ses neveux plus jeunes.« Les enfants des autres sont les miens », dit-elle.De quoi rassurer Solène qui s’est parfois demandé si« ça n’allait pas ennuyer Ophélie de se voir chez [elle], pour

5 conseils des chercheurs de Harvard pour éviter le stress et l'anxiété

une soirée très calme, et qui se termine à 21 heures ».« Ça aide quand les amies comprennent le chamboulement que représente l’arrivée d’un bébé », estime Anastasia, 33 ans également, et maman d’Adélaïde, 1 an et demi.

« Certain·e·s ne réalisent pas que maintenant, pour se voir, c’est plutôt en journée, qu’il y aura ma fille, et que le temps de conversation sera forcément plus restreint. »Cela la soulage de voir que sa copine Aline a compris le headtopics.com

deal. Amies depuis le lycée aussi, elles ont partagé une chambre d’internat, puis une colocation à Paris, et, entre les deux, une solidarité sans faille pendant des années de prépa, dans deux villes différentes. Avec la vie d’adulte, elles se sont vues moins fréquemment, mais ont continué

à voyager ensemble.Leur relation prend un nouveau tournant depuis qu’Anastasia a déménagé dans le Vercors il y a un an, alors qu’Aline est dans la Vienne. De quoi restreindre encore plus les moments entre amies. Aline prend tout cela

avec philosophie:« Moi j’aime les enfants donc je savais à quoi m’attendre. Même s’il peut y avoir des petites frustrations, du genre : Ah mince je ne lui ai pas raconté ça et ça. En fait, j’ai assez vite réalisé qu’

on resterait amies, mais différemment. Pour d’autres, ça leur tombe un peu dessus ».« C’est vrai que je n’avais pas pensé au fait que ça leur tombait aussi sur la figure sans être trop préparé », répond Anastasia, qui a elle-même eu du mal à

« faire le deuil » de sa vie d’avant.Alors une fois les vies chamboulées,la relation doit se réinventer, voire s’organiser. Solène avait anticipé cela :« Je ne voulais pas qu’être mère soit le seul rôle de ma vie. J’ai beaucoup d’ami·e·s et je voulais leur consacrer du temps, et ne pas parler que d’enfants. »

Avec Ophélie, qui habite dans le même quartier à Strasbourg,elles ont institué un rituel, pour être sûres de se retrouver au milieu de leurs emplois du temps chargés : tous les vendredis, elles déjeunent dans le même restaurant syrien. Et quand elles ne partagent pas de

mana’ichedes messages et des vocaux.« Ça peut être des messages d’un quart d’heure, je m’assois, je l’écoute, je prends le temps », explique Solène.Du côté d’Anastasia et Aline, la distance les oblige à se voir sur des temps plus longs,

« et c’est pas plus mal », estime la mère d’Adélaïde :« on a davantage le temps de se parler sans être interrompues par des pleurs, de profiter des soirées ensemble, de faire des jeux de société… C’est peut-être la bonne formule »

.Et si elles ne sont pas trop fans de WhatsApp et compagnie, leur lien virtuel passe par desplateformes de jeux en ligne. Ce qui a été assez salutaire pour Anastasia et son compagnon :« C’était une bouffée d’air frais pour nous, entre le couvre-feu et notre bébé de quelques mois… »

Un bébé, une bonne raison de se voirDes premiers mois qui ont été plutôt difficiles pour nos deux jeunes mamans, qui ont justement pu compter sur leurs amies. Solène fait part desa reconnaissanceà Ophélie, qui l’a beaucoup aidée les premières semaines, alors qu’elle était

Lire la suite: madmoiZelle.com »

Céline Dion malade mais 'motivée à revenir' : une amie donne de ses nouvellesOn a enfin des nouvelles de Céline Dion ! Selon Julie Snyder, l'amie de la chanteuse, la diva irait beaucoup mieux et serait prête à revenir sur scène.

'Fragile psychologiquement' : Nicolas Hulot réfugié à Saint-Lunaire avec sa femme et ses enfantsC'est dans son havre de paix sur la côte d'Emeraude que Nicolas Hulot a décidé de fuir le scandale médiatique, indique le magazine Paris Match. Il s'y trouve avec son épouse Florence Lasserre et leurs

Comment elles abordent la 3e dose face au risque de troubles menstruelsCes derniers mois, les témoignages de femmes ayant déclaré des troubles du cycle menstruel après avoir reçu une dose de vaccin anti-Covid se sont multipliés Ben ne pas faire la 3 ème. Bizarre, des 'études' ont 'affirmé' que le 'vaccin' n'avait aucun impact sur le cycle menstruel, pas lieu de s'inquiéter, si? Si on devait s'inquiéter de tout ce qui peut créer des troubles du cycle menstruel on ne ferait plus grand chose. En revanche peut-être qu'on teou était enfin des traitements contre le SOPK qui touche quand même une femme sur dix...

VIDÉO – Françoise Fabian et l'euthanasie : comment elle a aidé son père à mourir - GalaCe mercredi 1er décembre, l’émission C à vous, diffusée sur France 5, a reçu Françoise Fabian pour l'interroger sur son dernier film dans lequel elle interprète le rôle principal : Rose. Sur le pla...

Kristin Kreuk (Smallville) révèle pourquoi elle a décidé de reprendre ses études !Kristin Kreuk, l'interprète de Lana Lang dans Smallville, a commencé sa carrière très jeune. Lors d'une interview accordée à Télé-Loisirs, l'actrice a expliqué pourquoi poursuivre des études supérieures après le lycée 'n'aurait pas été enrichissant' pour elle.

Toulouse : le parquet plaide pour la reconnaissance comme mère d'une femme transgenreElle ne figure pas sur l'acte de naissance de son enfant né en 2014, car l'officier d'état-civil s'est refusé à l'inscrire comme mère. ca devient totalement insupportable... Du coup l'accouchement qui est une épreuve inimaginable pour un homme on s'en fou ? L'enfant a dit maman car il est matrixé depuis bébé donc c'est une maman.. Mon fils m'appel dieu je veux être dieu du coup.. Merci Que dit le droit ?