Bitcoin et rançongiciel : Alexander Vinnik jugé en appel dans l'affaire Locky

Bitcoin et rançongiciel : Alexander Vinnik jugé en appel dans l'affaire Locky

24/05/2021 10:07:00

Bitcoin et rançongiciel : Alexander Vinnik jugé en appel dans l'affaire Locky

En première instance, Alexander Vinnik avait été relaxé des accusations de cyberattaques via le logiciel malveillant Locky, mais condamné à cinq ans de prison pour le blanchiment des fonds extorqués. Jugé en appel, l'informaticien russe redoute désormais une extradition aux Etats-Unis.

BlanchimentLe tribunal correctionnel de Paris avait surpris, en le relaxant pour 13 des 14 infractions pour lequel il était jugé, dont les cyberattaques aux bitcoins, faute de preuves suffisantes. Mais il l'avait condamné à cinq ans de prison pour le blanchiment des fonds extorqués. Le parquet avait fait appel. Son avocat aussi.

FC Barcelone : les 3 galactiques que veut enrôler Joan Laporta en 2022 Hela Ouardi : « L’islam n’arrive pas à trancher le fil de la mythologie qui lui permettrait d’entrer dans la modernité » Coronavirus : une île privée de médecin dans le Morbihan

Lire aussi :Cyber criminalité boursière : comment les escrocs 2.0 utilisent les nouvelles technologiesL'informaticien demande à être extradé vers la Russie où il est poursuivi pour une escroquerie mineure, plutôt qu'outre-Atlantique où il risque bien davantage. Dans son mandat d'arrêt, le procureur fédéral américain a en effet prononcé 21 chefs d'inculpation contre Alexander Vinnik, accusé d'avoir été le bénéficiaire des rançons versées par les victimes. Les Etats-Unis espèrent le récupérer une fois la procédure française close.

Assurant qu'Alexander Vinnik n'a reçu aucune des rançons et n'a pas bénéficié de l'argent extorqué, sa défense regrette que la justice française se laisse influencer par l'acte d'accusation américain. headtopics.com

Son avocat demande notamment une expertise judiciaire sur la copie du disque dur de l'ordinateur d'Alexander Vinnik, que la justice américaine avait transmise à la France. La fiabilité de son contenu n'a jamais été jusqu'à présent vérifiée de manière indépendante.

Benjamin Quénelle (Correspondant à Moscou)Décoder le monde d’après Lire la suite: Les Echos »

Antoine Kombouaré dans le podcast L'enfer du banc : « J'ai morflé. Il ne faut pas croire que je n'ai pas souffert »

Dans « L'enfer du banc », le podcast consacré aux entraîneurs de Ligue 1, Antoine Kombouaré, le coach du FC Nantes, évoque notamment son image de technicien sanguin qui prônerait un jeu seulement basé sur l'agressivité.