A Shenzhen, les premiers robots-taxis s'immiscent dans la circulation chinoise

A Shenzhen, les premiers robots-taxis s'immiscent dans la circulation chinoise

08/12/2021 15:47:00

A Shenzhen, les premiers robots-taxis s'immiscent dans la circulation chinoise

Testés par la startup chinoise Deeproute.ai, une vingtaine de taxis sans chauffeur circulent dans le quartier des affaires de Futian, au plein coeur de Shenzhen. La ville veut être la capitale du véhicule autonome en Chine.

ParFrédéric SchaefferPublié le 8 déc. 2021 à 13:40La voiture électrique freine, puis s'écarte en douceur lorsqu'un livreur en scooter arrive en contresens. L'homme assis à l'avant n'a pas touché les pédales ni le volant. Ne l'appelez surtout pas conducteur mais « opérateur de sécurité ». Car il est uniquement là pour intervenir en cas d'urgence à bord de ce robot-taxi se frayant un chemin dans la circulation dense de

Shenzhen, mégapole tentaculaire du sud de la Chine.Développé par la startup chinoise DeepRoute.ai, il fait partie des 20 véhicules autonomes autorisés à embarquer des passagers en condition réelle de circulation depuis l'été dernier. A quelques kilomètres de là, ce sont les robots-taxis de la startup AutoX qui parcourent les rues du quartier de Nanshan mais sans encore emporter de passagers.

Quelque 800 start-upCapitale de l'innovation chinoise, Shenzhen pousse les feux dans les véhicules autonomes, avec quelque 800 start-up gravitant autour dans ce secteur sous la bénédiction des autorités locales. Créée en février 2019 par six copains ayant fait leurs armes aux Etats-Unis chez Google, Intel, Texas Instruments, etc., DeepRoute.ai a levé 300 millions de dollars en septembre dernier auprès d'investisseurs privés, parmi lesquels le géant chinois du e-commerce Alibaba. headtopics.com

Un adjoint nantais ciblé par l’opposition après la manif qui a dégénéré

Les fonds doivent permettre de financer la R & D, les embauches (la startup veut passer de 400 employés aujourd'hui à 600 dans les trois mois) et de faire passer la flotte de véhicules autonomes à plus de 150 d'ici à la fin de l'année.

Camions autonomesActuellement en phase de test, le service de DeepRoute.ai est gratuit et ouvert à ceux qui téléchargent le mini-programme sur l'application mobile Wechat. Bardés de capteurs et de caméras sur le toit, les véhicules naviguent entre 100 points de ramassage ou de dépose, couvrant 200 kilomètres de route.

« Nous avons plus de 200 demandes de course par jour »,indique Liu Nianqiu, vice-président de la start-up, qui développe également des camions autonomes.Lire aussi :Analyse - La Chine est désormais une fenêtre sur notre futur

Pendant deux ans, elle a fêté l’anniversaire de son fils le mauvais jour

DeepRoute.ai s'est fixé un plan de route en trois phases pour atteindre la production de masse. D'abord, celle de la recherche et développement, qui a déjà permis de passer à une phase de test sans conducteur et la mise au point d'une headtopics.com

solution d'autonomie(de niveau L4) pour moins de 10.000 dollars.« En menant un test dans la circulation dense au coeur de Shenzhen, nous commençons certes par le plus difficile mais cela nous permet d'engranger un maximum de données et d'enrichir notre algorithme d'intelligence artificielle trois fois plus efficacement que si nous faisions le test dans la banlieue »

, poursuit Liu Nianqiu.Il faudra encore sans doute des années pour que les voitures puissent circuler sans aucune intervention humaine, l'autonomie complète se heurtant à des obstacles juridiques et techniques considérables.« Nous devrions commencer à en voir dans trois à cinq ans en Chine »,

Open d'Australie : 'Pourquoi ne pas aller au bout ?', lance Alizé Cornet

veut croire le dirigeant de DeepRoute.ai.

Lire la suite: Les Echos »

L'A8 bloquée dans les deux sens à cause d’un accident à Villeneuve-LoubetLa circulation a été rétablie après une reconnaissance par les premières équipes de secours sur place

Covid-19: Castex appelle à 'lever le pied' sur les interactions sociales avant les fêtesLe Premier ministre a particulièrement insisté sur les évenements festifs en intérieur 'dans les entreprises' ou 'à la maison.' On compte sur le gouvernement évident aussi pour respecter cela 🤡😉🤡...

Covid-19 : les enfants sont-ils vraiment devenus le cœur de la circulation virale ?LA VÉRIFICATION - C'est ce qu'affirme le Pr Gilles Pialoux alors que les taux d'incidence chez les 5-11 ans ont atteint le double de ceux enregistrés par la population générale. Mais n'y a-t-il pas des biais ? L'étoile jaune est mise en place par un décret du 1 septembre 1941 signé par R Heydrich, alors à la tête de l’Office central de la sûreté du Reich. Tous les Juifs âgés de plus de 6 ans (!!!) doivent alors la porter de manière bien visible chaque fois qu'ils se montrent en public Pour rappel depuis l'apparition du COVID début d'année 2020 en France, 25 décès de personnes de moins de 20 ans dont une seule sans aucune comorbidité ... Les enfants sont le JACKPOT du futur. C'est un investissement à long terme pour les suceur de SANG. PROTÉGEONS LES...

« Les amants sacrifiés » à la manière d’Alfred HitchcockKiyoshi Kurosawa réussi son premier film historique, un vrai suspense qui plonge ses personnages dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, « Les amants sacrifiés », en salle ce mercredi

BeiGene, la biotech chinoise qui fait trembler le mondeL’anticancéreux de BeiGene est l’un des premiers médicaments venus de l’empire du Milieu approuvés en Europe. Pourtant elle n est pas cotée au Nasdaq . belgene biotech

Perturbations en vue lors de la manifestation des agriculteurs à MontaubanLes effets se feront sentir sur la circulation mais aussi sur les établissements publics puisque les écoles, collèges et lycées seront fermés