Judiciaire, Maroc, Média, Texto

Judiciaire, Maroc

Maroc : le journaliste Omar Radi à nouveau condamné, Rabat dément tout lien avec son métier

Maroc : le journaliste Omar Radi à nouveau condamné, Rabat dément tout lien avec son métier

05-08-21 22:03:00

Maroc : le journaliste Omar Radi à nouveau condamné, Rabat dément tout lien avec son métier

La justice marocaine a condamné jeudi le journaliste Omar Radi à trois mois de prison avec sursis pour 'ivresse publique',...

Un autre journaliste Imad Stitou a écopé de la même peine,"sans qu’aucune des parties ne soit auditionnée" par un juge du tribunal de première instance de Casablanca, a précisé à l’AFP Me Miloud Kandil.

Un réseau de prostitution de mineures démantelé à Bruxelles: l'une des filles dit avoir été forcée à des relations avec 20 à 30 clients par jour Les élèves de secondaire choisissent de mois en moins le néerlandais: il y a trois raisons principales Les Suisses disent 'oui' au mariage pour tous

Les deux avaient été interpellés puis relâchés en juillet 2020 après une altercation avec deux journalistes de la web télévision Chouf TV qui les filmaient à la sortie d’un bar de Casablanca.A l’époque, le journaliste et militant Omar Radi se disait"harcelé" par des médias réputés proches des milieux sécuritaires dont Chouf TV.

►►► Lire aussi : Maroc : le journaliste et militant Omar Radi condamné à six ans de prisonUne centaine de journalistes avaient signé une pétition condamnant les"médias de diffamation" qui calomnient des"voix critiques" comme Omar Radi. headtopics.com

Les deux journalistes de Chouf TV ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis pour"l’enregistrement de vidéos d’une personne sans son consentement", d’après l’avocat.Il y a plus de deux semaines, M. Radi, défenseur des droits humains de 35 ans, a été condamné à six ans de prison ferme pour"viol" et"espionnage".

Imad Stitou a, quant à lui, écopé d’un an de prison dont six mois ferme dans l’affaire de viol. Il avait d’abord été présenté comme l’unique témoin à décharge avant d’être poursuivi en état de liberté.

Arrêté après la publication d’un rapport d’Amnesty International M. Radi a toujours affirmé être poursuivi en raison de ses écrits et opinions critiques alors que les autorités marocaines assurent que son procès"n’a rien à voir avec son travail journalistique".

Il fut arrêté après la publication d’un rapport d’Amnesty International affirmant que son téléphone a été"piraté" par les autorités marocaines via le logiciel Pegasus de la firme israélienne NSO. Rabat a toujours démenti. headtopics.com

Oubliez le 'PASS' : le Parc d’aventures scientifiques de Frameries s’appelle désormais 'Sparkoh !' Le Covid safe ticket élargi en Région bruxelloise ne sera pas forcément prêt pour ce 1er octobre 'Face au défi climatique, il faudra beaucoup investir', affirme Paul Magnette à la réunion de rentrée du PS

Récemment, le nom de M. Radi figurait à nouveau sur une liste de journalistes et personnalités potentiellement ciblées par Pegasus, selon une enquête publiée par un consortium de médias internationaux.Le Maroc a catégoriquement réfuté les"allégations mensongères" de l’enquête et a enclenché des procédures judiciaires pour"diffamation".

Newsletter RTBF Info - Afrique Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception. Lire la suite: RTBF info »

Le rappeur tournaisien Siz-S prêt à 'manger le monde' avec son premier albumDerrière 'L’enfant terrible' se cache le rappeur Siz-S dont le blase est inspiré de son nom de famille puisqu’il se...

Colombie: des milliers de migrants bloqués à court d'argent à la frontière avec le PanamaDes milliers de migrants qui tentent de rejoindre les Etats-Unis se retrouvent bloqués dans la ville de Necocli, sur la...

Les règles à respecter pour les mariages n'ont plus aucun sens selon cette professionnelle: 'Les gens sont prêts à tout, même à tricher'Plus d'un an après le début de la crise sanitaire, les traiteurs et autres prestataires de service pour les mariages sont toujours dans l'inconnu. Les conditions n'ont pas vraiment évolué cet été. Les soirées dansantes sont toujours interdites. Dès lors, de nombreux couples ont annulé voire carrément abandonné le projet. Un manque à gagner difficile à gérer.

La France condamnée à payer 10 millions d'euros pour ne pas avoir suffisamment combattu la pollution de l'airL'Etat français a été condamné mercredi par le Conseil d'Etat à payer 10 millions d'euros pour ne pas avoir renforcé... 10 millions pour une 'ONG' qui finance le parti 'islamo -écologiste' local... belle dote.

Dès septembre, le droit à 20 séances de psy à 11 euros : cela ne concerne que les séances avec les psychologues cliniciensC’est une petite révolution à laquelle on assiste dans le domaine de la santé mentale. Un accord est intervenu avec le...

L’Inde teste son premier porte-avions 'made in India' en participant à des exercices maritimes avec les USAL’Inde conduit cette semaine les essais de son premier porte-avions 'made in India' et participe à des exercices... pq ne fait-on pas des paquebots nucléaires? Hein?