Rudy Demotte, Soldat, Magasin, Snı

Rudy Demotte, Soldat

Les soldes d’hiver sont moroses, selon les commerçants

Les soldes d’hiver sont moroses, selon les commerçants

31-01-21 15:03:00

Les soldes d’hiver sont moroses, selon les commerçants

Ce 31 janvier aurait dû être le dernier jour des soldes. A cause du contexte sanitaire, le gouvernement a prolongé la...

La communication anxiogène autour du virus aurait freiné les acheteurs. Le SNI, le Syndicat neutre pour indépendants vient de prendre le pouls des commerçants, après un mois de solde. "On peut parler de morosité pour ces soldes", explique-t-on au SNI.

Des centaines de personnes font la fête ce mercredi soir au Bois de la Cambre '43% des Belges disent respecter la bulle d'un seul contact rapproché' Le ministère de la Santé fait marche arrière: 'N'utilisez plus les masques Avrox' distribués par les autorités fédérales (photos)

A l’analyse des données communiquées par ses affiliés, le SNI constate que les deux premières semaines ont été légèrement meilleures que prévues notamment durant les week-ends. On a constaté à cette période une baisse des ventes de"seulement" 15%. En revanche, la troisième semaine a été une catastrophe pour de nombreux commerçants. "Des chiffres d’affaires en baisse de près de 40% ne sont pas rares", explique-t-on au SNI.

Le Syndicat neutre pour indépendants relie cette perte de chiffre d’affaires à la communication anxiogène en cette période d’épidémie. Les récentes informations sur les variants du Covid, en particulier le variant britannique, plus virulent, auraient constitué frein important à la venue des clients dans les magasins. headtopics.com

Le SNI tient à rassurer, à propos des détaillants : "Les commerces sont parfaitement sécurisés sur le plan sanitaire". Selon le SNI, les images de 1 ou 2 grandes artères bondées sont loin de représenter la généralité des rues commerçantes du pays.

Les règles strictes qui régissent le shopping pénalisent aussi les commerçants Selon le SNI, de nombreux commerçants remarquent que la règle du shopping seul commence à peser de plus en plus sur les clients. "Cette obligation a entraîné le fiasco des soldes d’août. Elle participe à nouveau à la difficulté de ceux-ci. Il faut absolument que le gouvernement revoie sa copie et autorise le shopping à 2 avec une personne de sa bulle", réclame le SNI pour qui, faciliter le shopping est d’autant plus nécessaire que les détaillants doivent écouler des stocks encore importants.

Pour le SNI, cette règle sanitaire du shopping"seul" commence aussi à peser sur les clients. "Les détaillants doivent souvent ‘faire la police’, ce qui rebute le client et n’est évidemment pas en faveur de bonnes ventes", regrette le SNI qui a plaidé, mercredi, devant la Commission de l’Economie de la Chambre, pour qu’on autorise le shopping à deux partout, avec une personne de sa bulle.

Probablement d’importantes réductions lors de deux prochaines semaines de soldesLe SNI l’annonce, "Les réductions vont encore être plus fortes ces prochaines semaines. Les commerçants ont absolument besoin de cash et de faire de la place pour la nouvelle collection ", explique le SNI. Le Syndicat neutre pour indépendants estime à 40% les stocks présents en moyenne dans les réserves des commerçants. Un volume très important. Le SNI prédit déjà une "guerre de prix, néfaste dans un secteur où les marges sont déjà très réduites". Néanmoins, les commerçants espèrent que les clients profiteront des deux dernières semaines de soldes pour réaliser des affaires. headtopics.com

Fête improvisée au Bois de la Cambre à Bruxelles: les témoins sont partagés, entre compréhension et indignation (photos et vidéo) Pas de corruption retenue à charge d'Alain Mathot, la lecture du jugement toujours en cours Des centaines de personnes ont fait la fête ce mercredi soir au Bois de la Cambre

Du côté flamand, le son de cloche rejoint celui du SNI. Mode Unie et Unizo, qui représentent les indépendants et les commerçants du secteur de la mode ont sondé les détaillants d’articles d’habillement. Là aussi, on tire la sonnette d’alarme. Pour 8 commerçants sur 10, les soldes de janvier 2021 ont un niveau nettement inférieur à celui des années précédentes. C’est dans le secteur de l’habillement que la situation est la plus difficile, selon Mode Unie. L’organisation flamande demande des mesures de soutien supplémentaires, par exemple une compensation financière ou une baisse temporaire de la TVA.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

La vie est morose