France, Mobilité, Transport

France, Mobilité

Chauffeur roué de coups et décédé à Bayonne: Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Intérieur, promet des mesures

Chauffeur agressé à Bayonne: Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Intérieur promet des mesures

11-07-20 17:05:00

Chauffeur agressé à Bayonne: Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Intérieur promet des mesures

Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin est arrivé samedi en début d'après-midi à Bayonne (Pays basque, sud-ouest) où il a promis à la famille du chauffeur de bus roué de coups et décédé, des mesures 'pour les chauffeurs (...) de...

Un soutien supplémentaire, une force en plus "Il nous a dit qu'il était désolé de la situation, que le gouvernement nous avait entendu", a poursuivi Marie Monguillot, en évoquant cet entretien qui a duré 30 à 45 minutes,"un soutien supplémentaire, une force en plus", selon elle.

Coronavirus : une manifestation contre les mesures sanitaires annoncée dimanche prochain à Bruxelles Coronavirus en Belgique ce 10 août : 751 nouveaux cas rapportés, l'augmentation ralentit Se dirige-t-on vers un nouveau confinement ? 'Si les chiffres ne se stabilisent pas cette semaine, d’autres mesures seront nécessaires'

J’adresse mes sincères condoléances à la famille, aux proches et aux collègues de Philippe Monguillot, chauffeur de bus violemment agressé dimanche dernier à Bayonne. Cet acte odieux et lâche ne doit pas rester impuni.

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) July 10, 2020 Suite au décès de Philippe Monguillot, je suis aujourd’hui à #Bayonne pour faire un point sur la sécurité dans la ville avec les responsables des services de l’Etat et les élus du département. pic.twitter.com/6IeVSYtfe2

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) July 11, 2020 Le ministre est ensuite arrivé, sans faire de déclarations, à la mairie de la cité basque où il devait s'entretenir avec les élus puis se réunir avec les représentants de l'État, avant de rencontrer les conducteurs, qui ont exprimé leur colère et indignation en usant de leur droit de retrait depuis lundi dernier. Ils doivent reprendre le travail lundi"dans des conditions de sécurité renforcées", selon l'opérateur de transports Keolis.

La famille de Philippe Monguillot avait annoncé vendredi soir le décès du chauffeur de 59 ans, en état de mort cérébrale depuis son agression. "Nous avons décidé de le laisser partir. Les médecins étaient pour et nous aussi", avait annoncé sa fille Marie.

Ce père de deux autres filles de 21 et 24 ans a été victime d'une agression"d'une extrême violence", roué de coups et grièvement blessé à la tête, alors qu'il voulait contrôler le ticket d'une personne et exigeait le port du masque pour trois autres passagers, selon le parquet de Bayonne.

Le gouvernement a promis la fermeté par la voix de son Premier ministre:"la justice punira les auteurs de ce crime abject", a assuré Jean Castex vendredi sur Twitter.Le décès de Philippe Monguillot, lâchement agressé dimanche à Bayonne pour avoir accompli son travail, nous touche en plein cœur. La République reconnaît en lui un citoyen exemplaire et ne l'oubliera pas. La Justice punira les auteurs de ce crime abject.

Le président malgache défend sa potion anti-coronavirus contre vents et marées Hamed Bakayoko, ce 'golden boy' devenu pillier du régime ivoirien Une bande bruxelloise était venue à Waterloo pour régler des comptes: l'un des membres écope de 30 mois avec sursis

— Jean Castex (@JeanCASTEX) July 10, 2020 Âgés de 22 et 23 ans et connus des services de police, deux hommes se trouvent en détention provisoire, mis en examen (inculpés) pour"tentative d'homicide volontaire", une incrimination qui doit être requalifiée en"homicide volontaire sur un agent de réseau de transports publics" à la demande du parquet. Deux complices trentenaires ont également été écroués cette semaine pour"non assistance à personne en danger".

Mort d un chauffeur de bus à Bayonne - 11/07/2020 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé 13h - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Roué de coups pour avoir refusé des passagers sans masque: le chauffeur de bus est décédé

Privacy settings

Le chauffeur de bus agressé dimanche à Bayonne est décédéPhilippe Monguillot, le chauffeur de bus agressé dimanche à Bayonne, et qui était en état de mort cérébrale depuis, est décédé vendredi en fin d'après-midi, a annoncé sa fille Marie à une correspondante de l'AFP.

Le chauffeur de bus agressé à Bayonne est décédé: 'Nous avons choisi de le laisser partir'Le chauffeur violemment agressé à Bayonne il y a 5 jours est mort ce vendredi 10 juillet à 17h30, a annoncé sa famille à RTL France .

Manifestation féministe à Bruxelles contre le remaniement du gouvernement françaisLes manifestants ont dénoncé les nominations de Gérald Darmanin, visé par une plainte pour un viol, et d’Éric Dupond-Moretti, qui s’est montré critique envers le mouvement MeToo.