Warren a-t-elle trouvé l'argument béton pour battre Trump à la présidentielle?

Warren a-t-elle trouvé l'argument béton pour battre Trump à la présidentielle?

26.1.2020

Warren a-t-elle trouvé l'argument béton pour battre Trump à la présidentielle?

Le message anticorruption de la candidate, l'argument béton pour remporter les primaires démocrates et battre Donald Trump en novembre 2020?

Bernie Sanders affirme quant à lui que proposer une politique progressiste audacieuse susciterait une participation sans précédent et permettrait de convaincre les électeurs démocrates qui ont soutenu Trump en 2016. Avant d’abandonner la course, la sénatrice de Californie Kamala Harris avait déclaré que l’actuel président pourrait être mis en échec en mobilisant les électeurs afro-américains désengagés dans les États-clés. Mi-décembre, la sénatrice Elizabeth Warren a, à son tour, dévoilé sa théorie: pour vaincre Trump, le candidat ou la candidate démocrate devra mettre l’accent sur la lutte contre la corruption institutionnalisée, un phénomène qui a propulsé Trump au pouvoir et que son administration n’a fait qu’exacerber. Argument intéressé “Quelles que soient leurs orientations politiques, les Américains cherchent tous un candidat déterminé à lutter contre la corruption à Washington. Ils savent que tant que personne ne s’en chargera, rien d’autre ne pourra être accompli. Démontrer une réelle volonté de réforme est le meilleur argument que nous puissions opposer à un candidat corrompu lors d’une élection nationale. C’est de cette manière que nous pourrons convaincre les modérés, les indépendants et les républicains mécontents”, a assuré Elizabeth Warren. Cette position, tout comme celle des autres candidats, est quelque peu intéressée: la lutte contre la corruption est son cheval de bataille politique. Elle a également fait remarquer qu’en vue des primaires démocrates , “aucun autre candidat n’avait présenté un plan aussi ambitieux [que le sien] pour éradiquer la corruption à Washington.” Dans les médias, Elizabeth Warren souligne souvent le caractère particulièrement ambitieux de son programme visant à taxer les riches de manière plus radicale –pour investir davantage dans les soins de santé et l’éducation scolaire et périscolaire–, des idées qui mettent mal à l’aise les démocrates modérés, qui craignent d’aliéner les bailleurs de fonds du parti et les électeurs indépendants. Bien que sa campagne ne renie jamais cette partie du programme (sa campagne vend, après tout, un mug “larmes de milliardaires”), il ne s’agit pas là de sa thématique centrale. Dès le départ, Elizabeth Warren a mis l’accent sur la lutte contre la corruption, un phénomène qui bloque l’adoption de toutes les législations populaires, des armes à feu au climat en passant par les soins de santé. Une lutte qu’elle a encore promis de mener ce mardi 21 janvier en dévoilant que, si elle était élue, elle renverrait toutes les personnes nommées par Trump dans l’administration et créerait qui a eu lieu depuis l’élection du magnat de l’immobilier en 2016. “Priorité absolue” Pour Warren et son équipe, le meilleur moyen de capter les électeurs indécis est de leur proposer un plan de lutte crédible contre la corruption. L’histoire politique récente ainsi que les sondages suggèrent qu’ils pourraient bien avoir raison: une étude d’opinion réalisée par End Citizens United, un comité du parti démocrate œuvrant pour une réforme du financement des campagnes électorales, a révélé que 89 % des électeurs interrogés dans 26 circonscriptions clés considéraient la lutte contre la corruption comme une “priorité absolue” ou une “préoccupation majeure”. Cette problématique devance donc toutes les autres, y compris l’accessibilité des soins de santé et le niveau de protection de l’assurance-maladie et de la couverture sociale. Toutefois, les responsables démocrates ont bien conscience qu’ils devront redoubler d’efforts pour gagner cette bataille, en particulier contre un président républicain qui, en 2016, a réussi à convaincre de nombreux électeurs qu’il avait l’intention de s’attaquer au problème de la corruption. “Il ne faut pas compter sur Trump pour arrêter de mentir sur la manière dont il a pompé les réserves”, selon Tiffany Muller, présidente du comité End Citizens United, qui restera neutre lors des primaires de 2020. C’est aux démocrates d’expliquer comment ils comptent réformer le système et comment cela affectera la vie quotidienne des électeurs.” L’équipe d’Elizabeth Warren n’est pas la seule à soutenir l’argument anticorruption. Si son projet d’impôt sur la fortune, son soutien à la mise en place éventuelle du plan “Medicare for All” (un système de santé pour tous, sans mutuelle privée) et son opposition à la fracturation hydraulique vont sans doute refroidir les démocrates modérés, les nouveaux élus démocrates de la Chambre des représentants comme les candidats démocrates au Sénat proposent des lois pour lutter contre la corruption. D’autres candidats démocrates à la présidence abordent au moins occasionnellement le thème de la corruption. Outre Warren,Tiffany Muller rappelle que Pete Buttigieg a également promis de faire de la lutte anticorruption une priorité de son mandat. Nul doute que ce dernier en ferait certainement une question encore plus centrale s’il finissait par affronter Trump. Toutefois, la victoire d’Elizabeth Warren aux primaires garantirait la place centrale de la lutte contre la corruption dans la bataille politique acharnée des démocrates pour le contrôle de la présidence, des deux chambres du Congrès et des États-clés lors des élections de novembre 2020. Limiter l’influence des lobbyistes et industriels “Je pense que les démocrates qui se présentent en 2020 doivent s’engager encore plus sur la question de la lutte anticorruption. Je ne crois pas que nous puissions surestimer l’importance de cette problématique pour les électeurs, affirme Muller. Elle doit constituer le cœur de notre marque. Elle doit faire partie de notre récit quotidien, qui raconte ce qui ne fonctionne pas dans ce pays et ce que les démocrates vont faire pour le réparer”. Dans l’Iowa, Bernie Sanders a diffusé un spot dans lequel il qualifie Trump de “président le plus corrompu de l’histoire des États-Unis”. Tout comme Sanders et Warren, Buttigieg et Biden ont intégré à leur programme un plan de réforme du système de financement des campagnes électorales, y compris leur financement public. Toutefois, aucun d’entre eux ne s’est montré aussi focalisé sur la question qu’Elizabeth Warren. Ses mesures avaient fait beaucoup de bruit avant d’être éclipsées du devant de la scène. Presque toutes, de l’agriculture à l’approvisionnement du Pentagone, prévoient des dispositions visant à limiter l’influence des lobbyistes et des industriels sur le gouvernement. En décembre, elle a également rendu public un autre plan de lutte anticorruption axé sur le blanchiment d’argent et les sociétés-écrans basées à l’étranger. Lors de ses discours, la sénatrice cite souvent l’influence des frères milliardaires Koch pour expliquer pourquoi Washington a ignoré les changements climatiques, ou encore le pouvoir de la National Rifle Association pour expliquer l’inaction du gouvernement fédéral face aux fusillades de masses. “Toutes les autres solutions en découlent” L’été dernier, Jon Donenberg, principal conseiller politique de la campagne d’Elizabeth Warren, HuffPost américain: “Nous donnons l’impression de tenter de résoudre un grand nombre de problèmes différents, mais nous ne nous attaquons qu’à un seul d’entre eux, celui d’un système truqué, celui d’une économie et d’un gouvernement corrompus qui ne profitent qu’à ceux qui sont au sommet. Toutes les autres solutions en découlent”. Son plan le plus ambitieux pour lutter contre la corruption, présenté cet automne avant son discours au Washington Square Park de New York, contient plus de 100 dispositions, allant de l’interdiction pour les fonctionnaires de réaliser des opérations boursières à titre personnel pendant leur mandat à une législation empêchant les lobbyistes du secteur privé d’occuper un emploi au sein du gouvernement fédéral au cours des six années suivant l’arrêt de leurs activités de lobbying, en passant par la création d’une taxe pour les entreprises dépensant plus de 500.000 dollars par an en lobbying. Warren doit encore convaincre les électeurs de la primaire démocrate que son plan est le plus efficace pour battre Trump. Après avoir atteint son point culminant au début de l’automne, sa campagne attire aujourd’hui moins de voix, mais elle se maintient tout de même dans le peloton de tête, derrière Joe Biden et Bernie Sanders. Son programme anticorruption est même devenu une arme contre les autres candidats. Elle a notamment laissé entendre que les efforts considérables déployés par Biden et Buttigieg pour séduire de riches donateurs leur feraient du tort lors de l’élection générale. Le maire de South Bend a aussi le droit à une remarque sur ses levées de fonds “avec des milliardaires dans les caves à vin” (vidéo ci-dessous) Trump, vraiment plus corrompu que les autres? Les démocrates pourraient être tentés de penser que l’argument de la corruption sera facile à défendre face à Trump. La tenue d’un procès en destitution a permis de mettre en avant les pressions sur un gouvernement étranger pour organiser sa campagne de 2020. Son hôtel de Washington pourrait intéresser un acheteur potentiel, notamment en raison des Lire la suite: Le HuffPost

Si elle se contente de dire qu’être honnête,« m’y GOD que c’est beau ! »,elle va faire choux blanc ! Elle devrait faire la liste de ce que cela coûte à Américain moyen: détournement du bien commun, manque au budget scolaire, manque à la santé,destruction de l’égalité des chances. Une énième comique encensée le journaleux ? Dites, z'êtes pas fatigués d'user des mêmes méthodes en permanence ? Pour info, vos manigances se voient comme l'étron au fond de la cuvette des chiottes mon grand...

Non. Il est réélu que la campagne n'a pas commencé Si seulement! Le mot 'corruption' (ou 'corrompu') apparaît 40 fois. C'est quoi cet article de troll? ça m'étonnerait !!!!!!!!!!!!!!!!! lol Si seulement ... Le sophisme et les anathèmes ne suffiront pas face aux résultats économiques et géopolitiques de Donald !!!!

Warren est grillée : Vouloir taxer les riches lui mettra à dos les riches mais aussi les citoyens qui croient qu'il faut des riches pour que le système fonctionne, mais ça, c'était avant la mondialisation. Et puis, ses arguments 'BÉTON' vont rappeler le béton du mur de Trump 🤗

États-Unis : qu’est-ce que 'le tourisme de maternité' dénoncé par Donald Trump ?Alimentant des 'activités criminelles', le 'tourisme de maternité' va être limité aux États-Unis. Mais de quoi s'agit-il ?

Donald Trump «n'a rien fait de mal» : les avocats du président entrent en scèneAprès le méticuleux réquisitoire des démocrates en faveur d'une destitution, les avocats de Donald Trump ont entamé samedi leurs plaidoiries, mettant en garde contre la tentation de remettre en cause le verdict des urnes «sans la moindre preuve». «Quand vous entendrez les faits (...) vous verrez que le président n'a absolument rien fait de mal», a lancé d'entrée Pat Cipollone, avocat de la Maison Blanche, qui a pris la parole devant le Congrès lors d'une séance exceptionnellement organisée un samedi. Avec Trump vous êtes tombé sur un os trop fort pour vous !! Euh..il a juste vérifié que le Président Ukrainien savait bien prononcer le patronyme de Joe Biden ! Where is the PROBLEm ? La destitution de mon président Donald Trump pour le moment est une distraction parceque bientôt c'est les élections dans 300 jours, laisser lui terminer son mandat tranquillement.

Coronavirus: Donald Trump loue les efforts de la Chine et sa « transparence »Deux patients ont été hospitalisés, aux États-Unis, en raison de leur contamination au coronavirus chinois. Ils vont monter un hôpital plus vite que son mur كورونا تإشك بقى وتريحنا

Le logo de la Force armée de l'Espace dévoilé par Trump en rappelle un autreLongue vie et prospérité au nouveau design des forces armées américaines dans l'espace. 🤣🤣🤣 PLAGIAT!!!! O_O Le problème va être de trouver quelqu'un qui ait les mêmes compétences que Spock ... pour ce qui est des oreilles, ça peut s'arranger, quant au cerveau ⁉️

À la marche anti-IVG, Trump se présente comme 'le meilleur défenseur des bébés à naître'Donald Trump est le tout premier président de l'histoire des États-Unis à défiler contre l'avortement. Il a fait des dons de spermes ? Si oui pitié détruisez les stocks ! Des vitres par balles, mince les anti Macron qui croyaient que les autres Présidents se baladaient dans les rues tranquillement. Et comme Le pen soutient Trump, vous allez pouvoir dire qu'elle est anti avortement. Ha mince c'est vrai, ça ne fonctionne que pour Macron.

États-Unis: comment Trump tente de galvaniser les anti-avortementA huit mois de l'élection, Donald Trump a été le premier président américain à participer à la grande marche annuelle des militants anti-avortement, organisée vendredi à Washington. Trumpounet est là !



L’Assemblée nationale va demander 1 081 219 euros de dommages et intérêts à François Fillon

Olivier Faure décidé à riposter après les attaques de Christophe Castaner

Léna Situations annonce un réassort de sa collection avec Maybelline

Contre le « séparatisme islamiste », Macron veut se positionner entre répression et intégration

Vogue Paris looks back over Karl Lagerfeld's outstanding career

Christophe Castaner 'regrette' ses propos s'ils ont 'blessé' Olivier Faure

Gucci Prêt-À-Porter Automne-Hiver 2020-2021 - Défilés | Vogue Paris

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

26 janvier 2020, dimanche Nouvelles

Nouvelles précédentes

Vincent Collet évincé de son poste d'entraîneur de Strasbourg

Nouvelles suivantes

Marthe Keller: «Cela me fait rire de ne pas jouer ce que je suis»
Allemagne: une fusillade fait plusieurs morts près de Francfort Les chiffres noirs des ventes de pesticides « extrêmement dangereux » Deux fusillades éclatent près de Francfort, la police annonce plusieurs morts Dans la région d’Idlib, « les gens ne savent plus où trouver refuge et des enfants sont morts de froid » Des victimes argentines de prêtres pédocriminels demandent des comptes au pape Un séisme de magnitude 3,8 surprend Brest Coronavirus: plus de 2.100 morts, l'épidémie semble ralentir en Chine Au Burkina Faso, des civils armés pour lutter contre le terrorisme Fusillades vers Francfort: au moins 8 morts L’Olympique de Marseille renforce ses liens avec l’Afrique L’inventeur du « copier-coller » est mort Larry Tesler, inventeur du copier/coller, est mort
L’Assemblée nationale va demander 1 081 219 euros de dommages et intérêts à François Fillon Olivier Faure décidé à riposter après les attaques de Christophe Castaner Léna Situations annonce un réassort de sa collection avec Maybelline Contre le « séparatisme islamiste », Macron veut se positionner entre répression et intégration Vogue Paris looks back over Karl Lagerfeld's outstanding career Christophe Castaner 'regrette' ses propos s'ils ont 'blessé' Olivier Faure Gucci Prêt-À-Porter Automne-Hiver 2020-2021 - Défilés | Vogue Paris Retraites: le gouvernement utilisera-t-il le 49-3? « C'est un outil constitutionnel », répond NDiaye La CGT quitte la conférence de financement de la réforme des retraites Transferts : Martin Braithwaite va s'engager trois ans et demi avec le FC Barcelone - Foot - Transferts Une marche blanche samedi en hommage au jeune homme tué par un policier La mozzarella fourrée au Nutella, la nouvelle invention qui divise l'Italie