Pourquoi les personnes âgées sont-elles menacées par le Covid-19 ?

[@LePtitLibe] Angoissé.e à l'idée de perdre ses grands-parents en cette période ? «On ne peut pas contrôler ce qui peut se passer et ça ne sert à rien d’anticiper un événement triste qui peut arriver dans longtemps», dit la psychologue @BeatriceCopper

01/06/2020 18:22:00

[LePtitLibe] Angoissé.e à l'idée de perdre ses grands-parents en cette période ? «On ne peut pas contrôler ce qui peut se passer et ça ne sert à rien d’anticiper un événement triste qui peut arriver dans longtemps», dit la psychologue BeatriceCopper

Elles sont les plus menacées par le Covid-19 : les personnes âgées. Peut-on voir ses grands-parents en ces temps d'épidémie et pourquoi nos liens avec eux sont-ils importants ? À partir de quel âge est-on considéré comme vieux, au fait ? Suis-moi dans ce nouveau numéro !

D’abord, plus on vieillit, plus le corps a de chances de se fatiguer. C’est normal, on vit plus longtemps qu’avant grâce à la médecine et c’est«au-delà de nos limites donc l’organisme se dérègle peu à peu,remarque Astrid Vabret, cheffe du service de

OL : Aulas rêve de la Ligue des Champions 'Tu hors de ma vue, va voir ton Parcoursup': Mélenchon réplique à Macron sur TikTok Aux Etats-Unis, le nombre de cas de Covid-19 explose

virologiede l’hôpital de Caen.On entend moins bien, on marche moins bien, on voit moins bien. On peut aussi avoir des problèmes de santé…»Or, plus une personne est fragile, moins son corps arrive à se défendre face à un virus.

Science étudiant les virus.Ensuite, le Covid-19 a touché beaucoup de personnes âgées vivant ensemble dans des lieux qu’on appelle desEhpad, ou maisons de retraite. Or les virus adorent les lieux fermés où les gens vivent les uns près des autres. En plus de ça, la grande majorité des résidents ont un âge avancé, autour de 86 ans, ce qui les rend plus fragiles face aux virus.

Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.Un confinement difficileLes résidents des Ehpad ont été confinés durant deux mois dans leur chambre, sans pouvoir manger ensemble ni recevoir de visites.

«Les équipes qui y travaillent ont fait le maximum pour que ça se passe le mieux possible,raconte Aline Corvol,à l’hôpital de Rennes.Mais certaines personnes n’ont pas supporté cet isolement et ont déprimé.»

Depuis le 20 avril, les visites sont enfin autorisées mais elles restent limitées et se déroulent dans des conditions très strictes.Médecin spécialiste de la vieillesse.Une femme montre des photos à sa mère dans une maison de retraite à Roche-la-Molière, dans la Loire, le 15 avril.

Photo Jeff Pachoud. AFPLe confinement a aussi été très difficile pour les personnes âgées vivant seules et qui ont besoin d’aide.«Leur rendre service était autorisé mais, même quand les familles venaient les voir, elles assuraient le minimum puisqu’elles devaient aussi rester confinées,

Naya Rivera, l'actrice de Glee, portée disparue, son fils retrouvé seul sur un bateau Gérald Darmanin accusé de viol : 'J'ai le droit à la présomption d'innocence' Flambée de cas de Covid-19 à Tulsa après le meeting de Donald Trump

remarque Aline Corvol.Les aides pour les repas ou la toilette étaient maintenues mais les autres services, comme le ménage, ont été interrompus. Or, c’est une compagnie importante pour les personnes âgées.»Tu as peur de perdre tes grands-parents ou ils viennent de mourir ?

En pleine épidémie, tu es peut-être particulièrement inquiet.e pour tes grands-parents. Tant qu’ils sont là, ils sont bien vivants et il faut donc en profiter, même si tu dois prendre tes distances avec eux en cette période.

«On ne peut pas contrôler ce qui peut se passer et ça ne sert à rien d’anticiper un événement triste qui peut arriver dans longtemps», remarque lapsychologueBéatrice Copper-Royer*.Si tu les as perdus récemment et que tu es triste, c’est normal. C’est un vrai chagrin, comme il y en a parfois dans la vie.

«Ce n’est pas parce qu’on est très triste qu’on le restera toute sa vie,ajoute Béatrice Copper-Royer.Les grands-parents ont souvent eu une belle et longue vie et ils ont donc fini de vivre. Heureusement, notre mémoire nous permet d’évoquer des gens qui ne sont plus là. C’est une façon de les garder bien vivants. Tous les moments passés ensemble sont comme un trésor à l’intérieur de nous, qui ne s’effacera pas.»

Et lorsque les souvenirs semblent s'envoler, on peut aider notre mémoire grâce aux photos et vidéos qu’on a d’eux.«Quand le grand moment de tristesse est passé, on les regarde de nouveau et ça fait plaisir»,assure la psychologue.

Grands-parents, le maillon fort(Albin Michel).Personne dont le métier est d’aider les gens à se sentir mieux, à être plus heureux. Lire la suite: Libération »

LePtitLibe BeatriceCopper de toute façon corona ou pas les grands parents sont sur la pente descendante et ne sont pas éternelles , il faut parfois le répéter aux jeunes pour qu'ils se souviennent que leur grands parents ne seront pas toujours la et qu'il faut s'en préoccuper avant le grand départ ..

Deibert Roman Guzman footballeur pro en Bolivie décède du Covid-19Le joueur est mort lundi, la Fédération bolivienne a annoncé samedi que le décès était dû au coronavirus Trop triste ☹️

Covid-19 : les Vénézuéliens réfugiés en Colombie veulent rentrer chez euxDepuis le début de la pandémie, près de 65 000 personnes qui avaient fui en Colombie ont déjà regagné leur pays d'origine. Le flux ne tarit pas. Certains font la route à pied avec enfants et bagages. Avez vous JLMelenchon et Rodrigues Le Borgne des GJ il temps qu ils rentrent chez eux La Farce Insoumise devrait aussi rentrer dans le paradis socialiste qu'est le Venezuela. LFI « De toute façon, une fois la pandémie terminée, elle espère revenir en Colombie pour travailler… » Tout est dit.

57 morts du Covid-19 en 24h dans les hôpitaux en FranceLa baisse en réanimation continue. pourriez-vous comparer avec le nombre de décès intervenus sur la meme période en 2019/2018/2017... ? Parceque là, ça ne nous dit pas grand chose. C'est + ou - que d'habitude ?

L’entraîneur de l’Atalanta avait le Covid-19 pendant le match à ValenceGian Piero Gasperini entraîne le club italien de Bergame en Lombardie, ville durement touchée par l’épidémie La bithérapie...

31 morts du Covid-19 en 24h dans les hôpitaux en FranceLe bilan du dimanche 31 mai en France. Après le bordel de ce weekend rdv dans 2 ou 3 semaines

Jean-Luc Reitzer, le retour d’un miraculé du Covid-19RÉCIT - Premier parlementaire atteint, le député LR du Haut-Rhin a passé quatre semaines dans le coma. «Je suis un battant», témoigne-t-il.