Navalny: Washington sanctionne le patron des services de sécurité russes

Navalny: Washington sanctionne le patron des services de sécurité russes

02/03/2021 23:52:00

Navalny: Washington sanctionne le patron des services de sécurité russes

Il s’agit des premières sanctions contre la Russie annoncées par Joe Biden.

Doug Mills-Pool/Getty ImagesWashington sanctionne le patron des services de sécurité russesNAVLANY - Les États-Unis ont annoncé ce mardi 2 mars des sanctions à l’encontre de sept hauts responsables russes en réponse à l’empoisonnement de

Procès Bygmalion : six mois ferme requis contre Nicolas Sarkozy L'UEFA rappelle les sélections à leurs obligations vis-à-vis des sponsors après l'affaire Ronaldo OM : Pablo Longoria ouvre le dossier Daniel Wass

l’opposant Alexeï Navalny, dont les services de renseignement américains attribuent la responsabilité à Moscou.Il s’agit des premières sanctions contre la Russie annoncées par Joe Biden qui, depuis son arrivée au pouvoir, le 20 janvier, a adopté un ton beaucoup plus ferme à l’égard de Moscou que son prédécesseur républicain Donald Trump.

Un “mépris flagrant pour les normes internationales”“L’utilisation d’armes chimiques par le Kremlin pour faire taire un opposant politique et intimider les autres démontre son mépris flagrant pour les normes internationales”, a déclaré la secrétaire au Trésor, Janet Yellen.  headtopics.com

Les sanctions, qui visent en particulier Alexander Bortnikov, patron des puissants services de sécurité russes (FSB), ont été prises “en concertation étroite avec nos partenaires de l’UE” et sont “un signal clair” envoyé à Moscou, a indiqué un responsable américain sous couvert d’anonymat.

Elle prévoient notamment, pour les personnes visées, un gel de leurs avoirs aux Etats-Unis. “Nous ne cherchons ni une remise à plat, ni une escalade”, a souligné cette source, soulignant que les Etats-Unis n’hésiteraient pas à faire preuve de fermeté à chaque fois qu’ils l’estimeront nécessaire.

Pour les Etats-Unis, il n’y a aucun doute: Moscou est bien derrière la “tentative d’assassinat” du célèbre opposant russe. “Personne n’a annulé les règles de la diplomatie”“La communauté du renseignement estime avec un haut degré de confiance que des responsables des services de sécurité russes (FSB) ont utilisé un agent innervant connu sous le nom de Novitchok pour empoisonner le leader de l’opposition russe Alexeï Navalny le 20 août 2020”, a indiqué Jen Paski, porte-parole de la Maison Blanche.

“Nous réitérons notre appel à une libération immédiate et sans conditions d’Alexeï Navalny”, a-t-elle ajouté.Quelques heures avant cette annonce américaine, qui fait suite à une décision similaire de l’UE, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait assuré que Moscou répondrait aux sanctions occidentales. headtopics.com

Équipe de France : Kingsley Coman, papa, a quitté Budapest La fille de Robert Boulin assigne l’Etat pour « faute lourde », estimant que l’enquête sur sa mort n’avance pas Procès Bygmalion : six mois de prison ferme requis contre Nicolas Sarkozy

“Personne n’a annulé les règles de la diplomatie et une de ces règles est le principe de réciprocité”, a-t-il affirmé.Navalny transféré dans une colonie pénitentiaire L’opposant de 44 ans est visé par de multiples procédures judiciaires depuis son retour en Russie après cinq mois de convalescence en Allemagne, où il se remettait de son empoisonnement.

Il est arrivé dimanche dans une colonie pénitentiaire à 200 kilomètres à l’est de Moscou pour y purger une peine de deux ans et demi de prison, que lui et ses soutiens dénoncent comme politique.Héritage du goulag de l’époque soviétique, les colonies pénitentiaires russes ont très mauvaise réputation, entre accusations de mauvais traitements, de conditions insalubres, ou même de torture généralisée.

La plupart des peines d’emprisonnement en Russie sont effectuées dans ces camps situés parfois loin de tout et où le travail des détenus, habituellement dans des ateliers de couture ou de fabrication de meubles, est souvent obligatoire.

La justice russe a transformé en janvier dernier en prison ferme une peine avec sursis à laquelle Alexeï Navalny avait été condamné en 2014.Son arrestation le 17 janvier a provoqué en Russie d’importantes manifestations, auxquelles les autorités ont répondu par plus de 11.000 arrestations, suivies généralement d’amendes et de courtes peines de prison. headtopics.com

Des experts des Nations unies ont réclamé lundi une enquête internationale sur l’empoisonnement de l’opposant.A Bruxelles, les Etats membres de l’UE ont de leur côté officialisé lundi des sanctions contre quatre hauts fonctionnaires russes impliqués dans les procédures judiciaires engagées contre M. Navalny, et dans la répression menée contre ses partisans.

Selon deux sources européennes, les personnalités sanctionnées sont Alexandre Kalachnikov, directeur des services pénitenciers, Alexandre Bastrykine, responsable du Comité d’enquête russe, Igor Krasnov, procureur général, et Viktor Zolotov, chef de la Garde nationale de Russie. Leurs noms doivent être publiés mardi au Journal officiel de l’UE.

Six mois ferme requis contre Nicolas Sarkozy au procès Bygmalion JO : la liste du Brésil avec Gerson, Guimarães et... Dani Alves Six mois de prison ferme requis contre Sarkozy pour l'affaire Bygmalion

À voir également surLe HuffPost: De la Russie à la Birmanie, l’UE multiplie les sanctions internationales... sans grand résultat? Lire la suite: Le HuffPost »

Brian Joubert : « Les pieds de patineurs, c'est assez horrible »

Le courant minimaliste, les lames en carbone, le football, l'escalade... Dans son long format numérique « Il était une fois le pied », L'Équipe tente également de comprendre le rapport du patineur artistique avec ses pieds, outil de toutes les figures et toutes les souffrances. Rencontre avec Brian Joubert, champion du monde.

L’administration biden cherche par tous les moyens à déclencher une guerr Richard_trois Bon courage !

Navalny, Ukraine : l’UE ne sanctionne pas Moscou, mais surveille de près la situationRéunis lundi par visioconférence pour une réunion informelle, les ministres européens des affaires étrangères ont joué la carte de la modération à l’égard du Kremlin. Terrible... good luck L'UE surveille de près..... Et si Moscou déplaît ? Ils feront quoi ? Ils surveilleront de très près. Bon. Poutine est mort de peur.

Les autorités carcérales russes transfèrent Alexeï Navalny à l’hôpitalL’opposant à Vladimir Poutine, en grève de la faim depuis le 31 mars pour dénoncer ses conditions de détention et l’absence de traitement pour de graves douleurs au dos, doit être transféré vers un hôpital pour prisonniers. Ce média fait partie de ceux qui reçoivent au total 840 millions d'euros par an de subventions et d' aides de l'état. Ne gobez pas c'est de la propagande Trouvez vous normal de payer avec l'impôt des patrons de presse qui travaillent contre vous C'est Pas exactement un hôpital. C'est in autre prison et les conditions là don't plus mal. Des autres prisonniers racontaient des tortures. SVP dites pas 'l'hôpital', parce que personne là guérit Navalny. Il est encore en danger. Ils me laissent Pas Les docteurs indépendants Attention quand même,l’hopital peut ne pas être sûr..un medoc surdoué par exemple

Intelligence artificielle: les Etats-Unis s'inquiètent de la puissance de la ChineLa commission de sécurité présidée par Eric Schmidt, ex-président de Google, alerte Washington sur le retard des Etats-Unis face à la Chine sur l'intelligence artificielle. Oui c'est comme leurs virus il est trop intelligent il sort après 18h en bord de plage. Un virus intelligent artificiellement

Publications 'illégales': la Russie ralentit Twitter pour 'protéger ses citoyens'Les autorités russes reprochent au réseau social américain de ne pas supprimer des publications. En représailles, la vitesse du service va être ralentie. HuygheFB Un bon coup de ciseaux aux ailes du censeur bleu qui se veut supérieur aux lois des états N’est il pas ? Ça change un peu. Twitter a une tendance à vous censurer quant vos tweets ne vont pas dans son sens. 👏👏👏

L'état de santé de Navalny inquiète, les États-Unis promettent des 'conséquences' s'il meurtSi Navalny 'se comporte normalement, il aura une chance d'être libéré plus tôt', a notamment répondu l'ambassadeur de Russie à Londres. Navalny n'est rien en Russie, il n'est absolument pas en mesure d'être un opposant à Poutine. Les russes ne le connaissent meme pas. C'est un agent americain au mieux. En clair, les Etats-Unis n’en n’ont rien à foutre de Navalny, ils attendent seulement un prétexte pour déclencher une guerre... L'ONU infestée de musulmans, a déclaré laissé Navalny a son triste sort parce qu'il aurait proféré des paroles anti-Islam. Les droits humains ne sont plus défendus l'ONU neutre, mais l'ONU islamique qui décide et ne protège que des droits des musulmans ! Ce monde est foutu!