Migrants : le Royaume-Uni favorise-t-il « l'esclavage moderne », comme le suggère Clément Beaune ?

Migrants : le Royaume-Uni favorise-t-il « l'esclavage moderne », comme le suggère Clément Beaune ?

02/12/2021 22:28:00

Migrants : le Royaume-Uni favorise-t-il « l'esclavage moderne », comme le suggère Clément Beaune ?

Plusieurs responsables politiques français ont pointé du doigt le fonctionnement du marché du travail britannique comme un facteur d'attraction pour les migrants. Au Royaume-Uni, la part de l'économie informelle serait pourtant l'une des plus faibles en Europe.

, plus précisément des conditions s'apparentant à de « l'esclavage moderne », comme un facteur d'attraction pour les migrants en quête de travail.C'est le constat de Natacha Bouchart (LR), maire de Calais pour qui le travail illégal au Royaume-Uni « renforce l'appel d'air ». Les migrants « sont attirés par l'Angleterre, notamment par le marché du travail qui fait que, sans pièces d'identité, vous pouvez travailler », a indiqué le ministre de l'Intérieur.

Lire la suite: Les Echos »

'Macron va essayer de nous refourguer Damien Abad façon Télé-achat'

Philippe Caverivi\u00e8re face \u00e0 Christian Jacob, pr\u00e9sident des R\u00e9publicains.\nEcoutez L'oeil de Philippe Caverivi\u00e8re avec Philippe Caverivi\u00e8re du 26 mai 2022 Lire la suite >>

Le capitalisme favorise l'esclavage contemporain, qu'il soit anglais ou français. Les mots sont un peu forts , mais c’est la politique.

Le Royaume-Uni est-il «trop attractif» pour les migrants ?LA VÉRIFICATION - Gérald Darmanin dénonce l'attractivité économique de Londres qui serait à l'origine de la traversée de la Manche par les clandestins. 🤣 ils savent dire ça pour un autre pays que la France alors que notre système est beaucoup trop attractif aussi, mais là en France dire ça c'est être d'extrême droite. Pas que je sois chauvin mais c'est vexant de voir tous ces migrants qui veulent quitter notrr belle France pour un ailleurs Briton D'un autre cote tant mieux Ce gars n'a donc rien compris. Et il est ministre. Oula.

Crise des migrants : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’UE annoncent de nouvelles sanctions contre la BiélorussieMinsk est accusé de « violations répétées des droits humains » et de nourrir depuis l’été une vaste crise migratoire à la frontière polono-biélorusse. Mdr 😂 🍐🥳🤡 !

Le Royaume-Uni est-il «trop attractif» pour les migrants ?LA VÉRIFICATION - Gérald Darmanin dénonce l'attractivité économique de Londres qui serait à l'origine de la traversée de la Manche par les clandestins. 🤣 ils savent dire ça pour un autre pays que la France alors que notre système est beaucoup trop attractif aussi, mais là en France dire ça c'est être d'extrême droite. Pas que je sois chauvin mais c'est vexant de voir tous ces migrants qui veulent quitter notrr belle France pour un ailleurs Briton D'un autre cote tant mieux Ce gars n'a donc rien compris. Et il est ministre. Oula.

Crise des migrants : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’UE annoncent de nouvelles sanctions contre la BiélorussieMinsk est accusé de « violations répétées des droits humains » et de nourrir depuis l’été une vaste crise migratoire à la frontière polono-biélorusse. Mdr 😂 🍐🥳🤡 !

La France surveille-t-elle mal l'apparition du variant Omicron ?Le Professeur Philippe Juvin, candidat à la primaire LR, estime que la France séquence moins de 1% des prélèvements positifs, loin derrière le Danemark et le Royaume-Uni. On vérifie. Mais bien sûr...on n'est toujours moins bon que les autres. et l'IHU de Marseille....echec et mat PARIS et ces corrompus de salons et de plateaux tele

Rebecca : les raisons pour lesquelles Anne Marivin se comporte comme une maman poule sur le tournage - VoiciAnne Marivin n'est pas une actrice comme les autres. À 47 ans, celle qui incarne Rebecca, la nouvelle fiction de TF1, se veut 'bienveillante' pour ses partenaires de jeu comme elle le souligne aupr...

marché du travail britannique , plus précisément des conditions s'apparentant à de « l'esclavage moderne », comme un facteur d'attraction pour les migrants en quête de travail. C'est le constat de Natacha Bouchart (LR), maire de Calais pour qui le travail illégal au Royaume-Uni « renforce l'appel d'air ». Les migrants « sont attirés par l'Angleterre, notamment par le marché du travail qui fait que, sans pièces d'identité, vous pouvez travailler », a indiqué le ministre de l'Intérieur. Vérifier le statut migratoire Déjà en 2015, Xavier Bertrand citait l'absence de carte d'identité outre-Manche comme l'une des raisons de l'accumulation de clandestins à Calais. Cela ne veut pas dire pour autant que les entreprises peuvent embaucher des sans-papiers comme elles le souhaitent. Au Royaume-Uni, les employeurs sont tenus de vérifier le statut migratoire d'un employé avant de l'embaucher, sous peine d'amende. Ils peuvent le faire soit en consultant ses papiers d'identité, soit par une vérification en ligne sur un site du gouvernement. Lire aussi : Migrants : Paris demande à Londres de cesser son « double discours » Cela n'empêche pas que des employeurs peu scrupuleux recrutent sans procéder à ces vérifications. L'un des arguments du ministre de l'Intérieur français est de dire que l'immigration illégale concerne deux à trois fois plus de personnes au Royaume-Uni qu'en France. Une étude du Pew Research Center montrait en effet que le Royaume-Uni comptait 800.000 à 1,2 million d'immigrants illégaux, alors que l'estimation se situait plutôt entre 300.000 et 400.000 pour la France. « Cette étude a des limites méthodologiques », nuance Peter Walsh, chercheur au Migration Observatory, notant que l'estimation britannique repose sur un chiffre transmis par le Home Office à Eurostat, qui ne comptabilise pas de la même manière les immigrés ayant obtenu un permis de séjour. Le Royaume-Uni, un bon élève ? Les études économiques sur le travail au noir semblent plutôt indiquer que le Royaume-Uni est un bon élève en Europe. Dans une étude de 2019 publiée par le Fonds monétaire international, le Royaume-Uni ressort en quatrième position derrière l'Autriche, le Luxembourg et la Suisse. Au Royaume-Uni, la part du travail illégal dans la valeur ajoutée est l'une des plus faibles d'Europe. Dans la même veine, une comparaison publiée en 2017 par la Commission européenne montrait qu'avec une économie informelle estimée à 9,5 % de la valeur ajoutée, le Royaume-Uni était mieux placé que la France (11 %) et bien en dessous de la moyenne européenne (16,4 %). L'étude saluait même « une approche innovante pour combattre toutes les formes d'exploitation des travailleurs », saluant la loi sur l'esclavage moderne de 2015, « la première du genre en Europe ». Entre autres, ce texte a alourdi les peines qui peuvent aller jusqu'à la prison à vie. « Esclavage moderne » Un faible pourcentage de travail au noir, ainsi qu'un cadre légal strict, ne garantissent pas pour autant que toutes les pratiques abusives soient éradiquées. Dans les usines textiles de Leicester , les ONG dénoncent depuis des années des pratiques d'« esclavage moderne », relayant des témoignages d'employés contraints de travailler pour 3,5 livres de l'heure. « Quelque 10.000 victimes potentielles de l'esclavage moderne ont été identifiées au Royaume-Uni », relevait la ministre de l'Intérieur, Priti Patel, dans un rapport publié par le gouvernement en 2020. La pratique aurait fait l'objet de 349 poursuites judiciaires en 2019, un chiffre en hausse de plus de 70 % par rapport à l'année précédente. Ingrid Feuerstein (Correspondante à Londres) Décoder le monde d’après Chaque jour, la rédaction des Echos vous apporte une information fiable en temps réel. Elle vous donne les clés pour décrypter l’actualité et anticiper les conséquences de la crise actuelle sur les entreprises et les marchés. Comment évolue la situation sanitaire ? Quelles nouvelles mesures prépare le gouvernement ? Le climat des affaires s’améliore-t-il en France et à l’étranger ? Vous pouvez compter sur nos 200 journalistes pour répondre à ces questions et sur les analyses de nos meilleures signatures et de contributeurs de renom pour éclairer vos réflexions.