Menacé par Trump, Twitter riposte en masquant un de ses messages 'glorifiant la violence'

Menacé par Trump, Twitter riposte en masquant un de ses messages 'glorifiant la violence'

29/05/2020 12:00:00

Menacé par Trump, Twitter riposte en masquant un de ses messages 'glorifiant la violence'

Un tweet du président américain sur les émeutes de Minneapolis, après la mort de George Floyd, est épinglé par Twitter pour “apologie de la violence”.

AFPMenacé par Donald Trump, Twitter a signalé ce 29 mai un message posté par le président américain"enfreignant les règles relatives à la glorification de la violence".ÉTATS-UNIS - La guerre est déclarée entre Donald Trump et Twitter. Un message posté par le président américain sur le réseau social

Vers une loi contre l’abandon des animaux Macron et Darmanin se sont parlé 'd'homme à homme' et ça ne passe pas Stéphane Ruffier mis à pied par Saint-Étienne - Foot - L1 - ASSE

au sujet des heurts de Minneapolisaprès la mort d’un Afro-Américain, George Floyd, a été signalé ce vendredi 29 mai par Twitter pour “apologie de la violence”.“Ce tweet viole les règles de Twitter sur l’apologie de la violence. Toutefois, Twitter estime qu’il est dans l’intérêt du public que ce tweet reste accessible”, a indiqué le réseau social,

comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-dessous.“Ces VOYOUS déshonorent la mémoire de George Floyd, et je ne laisserai pas cela arriver. Je viens de parler au gouverneur (du Minnesota, ndlr) Tim Walz et lui ai dit que l’armée serait avec lui jusqu’au bout. À la moindre difficulté nous reprendrons le contrôle, mais qui dit pillage dit fusillade. Merci!”, a écrit Donald Trump.

Le HuffPost Ce coup de pression de Twitter intervient en plein conflit entre le réseau social et le président américain,qui a signé jeudi un décretvisant à limiter la protection des réseaux sociaux et la latitude dont ils bénéficient dans la modération de leurs contenus.

“Nous sommes ici pour défendre la liberté d’expression face à un des pires dangers qui soit”, a déclaré le président américain dans le Bureau ovale, en référence à ce qu’il a appelé le “monopole” des groupes technologiques.

“Ils ont le pouvoir non contrôlé de censurer, éditer, dissimuler ou modifier toute forme de communication entre des individus et de larges audiences publiques”, a-t-il élaboré en signant le décret qui devrait être le point de départ d’une longue bataille en justice.

Trump s’attaque à une célèbre loi sur l’internet américainTrès actif sur Twitter où il mêle, à un rythme effréné, annonces politiques, attaques personnelles, théories du complot et propos de campagne, le locataire de la Maison Blanche dénonce de longue date ce qu’il estime être un biais idéologique et politique de la part des géants de la Silicon Valley.

Un cas de transmission du Covid-19 de la mère au fœtus confirmé par des médecins français Covid-19 : pourquoi Macron veut imposer le masque le 1er août et pas avant Macron annonce le masque obligatoire dans les lieux clos dès le 1er août

Surtout, il ne décolère pas depuis que son réseau de prédilectiona épinglé mardi deux de ses messages, en ajoutant la mention: “Vérifiez les faits”. Une pratique de plus en plus courante pour les tweets à caractère trompeur ou dangereux, mais une première pour Donald Trump.

Au nom de la liberté d’expression - et à titre de représailles, selon ses détracteurs - le tempétueux président a donc décidé de s’attaquer à la célèbre Section 230 du “Communications Decency Act”.

Pierre angulaire de l’internet américain, elle offre notamment à Facebook, Twitter ou YouTube (Google) une immunité contre toute poursuite judiciaire liée aux contenus publiés par des tiers et leur donne la liberté d’intervenir sur les plateformes à leur guise. Le décret cherche à modifier le champ d’application de cette loi de 1996 et affirme que l’immunité ne peut pas s’étendre à ceux qui pratiquent la “censure de certains points de vue”.

Une question sensible avant la présidentielleDepuis les tentatives de manipulation de la présidentielle américaine de 2016, Facebook et Twitter ont massivement investi dans la lutte contre la désinformation. Le réseau des gazouillis a ainsi encouragé les internautes à vérifier les faits quand Donald Trump a affirmé que le vote par correspondance était forcément “frauduleux” car sujet aux manipulations. 

La question est particulièrement sensible en pleine année électorale bouleversée par la pandémie de coronavirus, qui fait peser le doute sur les modalités de l’organisation de la présidentielle américaine du 3 novembre. 

Mark Zuckerberg, le fondateur et patron de Facebook, est entré dans la bataille en rappelant sur Fox News jeudi qu’à son avis les plateformes ne devraient pas se poser en “arbitre de la vérité sur tout ce que les gens disent en ligne”. Mais “un gouvernement qui choisit de censurer une plateforme parce qu’il s’inquiète au sujet de la censure ne me semble pas exactement être le bon réflexe”, a-t-il ajouté.

Pourquoi attendre le 1er août pour mettre en place le port du masque obligatoire? Ran Halévi: «Israël­: pourquoi le projet d’annexion du Jourdain a été abandonné» Guillaume Tabard: «Macron, une capacité à surprendre et inventer égarée»

À voir également surLe HuffPost : Le commissariat de Minneapolis en feu, la Garde nationale envoyée en renfort après la mort de George Floyd Lire la suite: Le HuffPost »

Trump la honte de l Amérique 👎🤮🦠🚨🚨🚨 Si Twitter ose lui fermer son compte, cette fois-ci c'est sur le gros bouton rouge de l'apocalypse que le fantasque président cliquera avec rage comme pour signifier son dernier tweet revanchard ! Trump TrumpVsTwitter TrumpGenocide Ca leur fait du bien à tous ses politiciens de merde de se faire remettre à leur place de temps en temps 😂

Mais pourquoi vous, Twitter, ne supprimez tout simplement pas le profil de realDonaldTrump ? Cette guerre contre Twitter se terminera par sa première défaite, avant celle de novembre prochain Si Trump quitte Twitter et va ailleurs cette plateforme meurt en 15jours « Glorifiant la violence »! Nos journaputes Trumpophobes ne reculent devant aucune outrance

Étrange comme stratégie de trump , se mettre à dos Twitter alors que les élections approche , comment ça peut s'expliquer ? C'est de ta faute ce qui arrive !! T'es pas digne de diriger la Nation USA !!

HongKong: le statut de la place financière menacéConséquence de la loi sur la sécurité passée en force par Pékin jeudi, Mike Pompeo a annoncé que les États-Unis pourraient annuler le«statut spécial» dont bénéficie le territoire semi-indépendant. L'offensive se poursuit. EU_Commission UEFrance

Donald Trump signalé par Twitter : il menace de fermer la plateforme - VoiciDonald Trump montre d’un cran dans sa rengaine contre le traitement médiatique de son mandat. Le président des États-Unis s’est laissé aller à un plaidoyer sur Twitter ce mercredi 27 mai 2020, dans...

Trump signe un décret visant à limiter la protection des réseaux sociauxLe président américain, très actif sur Twitter, est furieux depuis le signalement de deux de ses messages estampillés « trompeurs » le KimJungUn américain a encore frappé .. Trump a besoin des réseaux sociaux pour s'exprimer, donc il s'effraie tout seul!! realDonaldTrump Unconscious dictator laughing at the people for the benefit of his fortune

Twitter signale ses tweets, Trump menace de « fermer » des réseaux sociauxTwitter a ajouté la mention « Vérifiez les faits » sous deux tweets mensongers du président américain, une première Trump a oublié de dire que Twitter resterait ouvert uniquement pour lui et ses partisans (GOP et l'ultra droite) Il a raison toute façon il y a plus de liberté et avec se que tu trouve dans les réseaux sociaux c’est immonde autant les fermer Mdrrr s’est des ouf Twitter

Cyril Hanouna répond aux haters sur les réseaux sociauxCyril Hanouna s’était retrouvé lundi 25 mai en tendance Twitter après ses propos sur Camélia Jordana.

M Pokora touché par la mort de George Floyd : son message engagé contre les violences policières - VoiciM Pokora s’est montré solidaire du mouvement qui dénonce la brutalité policière aux États-Unis. Alors que George Floyd a été tué lors d’une arrestation à Minneapolis, les célébrités comme les anony...