Le prince Harry peut-il toujours devenir roi ?

Le #PrinceHarry peut-il toujours devenir roi ?

Princeharry, Prince Harry

15/09/2021 20:03:00

Le PrinceHarry peut-il toujours devenir roi ?

Le 19 février 2020, la reine Elizabeth entérinait le « Megxit » en destituant son petit-fils et son épouse de leurs titres honorifiques. Mais après l'interview choc accordée par le prince Harry à Oprah Winfrey le 7 mars, quels sont les liens formels qui l'unissent à sa famille?

Partager Le 7 mars, devant Oprah Winfrey et les écrans du monde entier, il s'est dit «blessé» par la décision de sa grand-mère. Tout en la «respectant complètement» : «J'adorerais que nous soyons toujours capable de soutenir ces associations, même sans titre ou sans rôle.» Pourtant, le prince Harry, qui célèbre ce mercredi 15 septembre ses 37 ans, ne pourra plus utiliser son nom, ni sa présence, pour venir en aide aux causes et organisations qu'il parrainait jusqu'ici.

Lire la suite: Madame Figaro »

Roland-Garros : pourquoi Jo-Wilfried Tsonga va manquer au tennis français

Le joueur français tire sa révérence et nous laisse un palmarès incroyable et des souvenirs impérissables. Il aura porté les Bleus pendant quinze ans. Lire la suite >>

Une personnalité faible NON ..... !!!! JAMAIS .... !!!!!! Mais bien sûr, dès que le test ADN montre que le père de William est en fait le roi Carlos d'Espagne. Je fais confiance à ce que mes yeux me montrent. ?

Levée de plusieurs mesures sanitaires contre le Covid-19 dans le VarLa préfecture du Var annonce ce mercredi la levée de trois mesures sanitaires contre le Covid-19 dans le département

La vaccination contre le Covid-19 étendue aux 12-15 ans en AngleterreLes vaccins seront administrés via les établissements scolaires, avec le consentement des parents ou responsables

Nicki Minaj renonce au Met Gala à cause de la vaccination obligatoire contre le Covid-19Nicki Minaj renonce au Met Gala 2021 à cause de la vaccination obligatoire contre le Covid-19 C’est qui ? Question sérieuse Une info TOTALEMENT inutile.. Quel dommage !

Covid-19 : aux Etats-Unis, le rappel vaccinal fait débatLa revue médicale « The Lancet » a publié, lundi, une tribune au vitriol contre l’automatisation de la troisième dose, signée par deux ex-chercheurs à la FDA, l’autorité qui homologue les vaccins. ArLeparmentier good ArLeparmentier

Covid-19 : personne n’est protégé tant que tout le monde n’est pas protégéSi 42% de la population mondiale a reçu au moins une dose, celle de nombreux pays d’Afrique stagne à moins de 1 %. L’investissement des pays les plus riches en faveur des plus pauvres est crucial et dans l’intérêt de tous. Va falloir vacciner les Martiens aussi car s'ils ne sont pas porteurs, ils peuvent l'être... 🥳🥳🥳 Épidémiologue formé chez Bonux Encore une sommité intellectuelle vendeuse d doses. L journalisme français est un naufrage (art vendu par REUTERS). Vous est il possible d traiter ÉGALEMENT les argument médicaux invitant à la réflexion sur les effets secondaires❓ou c'est hors sujet des profits financiers à CT

Covid-19 : le champion olympique Enzo Lefort souligne 'l'importance de la vaccination''Les gens se rendent compte de l'importance de la vaccination, que ça peut sauver des vies, et moi je suis convaincu que ça va changer', note le Guadeloupéen.

Partenaire En ce moment Dossier Prince Harry et Meghan Markle: crise au sein de la famille royale britannique Sommaire du dossier Voir tous les autres articles du dossier Camille Lamblaut, Pascaline Potdevin  •  Le 15 septembre 2021 Partager Le 7 mars, devant Oprah Winfrey et les écrans du monde entier, il s'est dit «blessé» par la décision de sa grand-mère. Tout en la «respectant complètement» : «J'adorerais que nous soyons toujours capable de soutenir ces associations, même sans titre ou sans rôle.» Pourtant, le prince Harry, qui célèbre ce mercredi 15 septembre ses 37 ans, ne pourra plus utiliser son nom, ni sa présence, pour venir en aide aux causes et organisations qu'il parrainait jusqu'ici. Le 19 février, le palais de Buckingham a en effet annoncé que lui et son épouse Meghan Markle devenaient officiellement des membres non actifs de la famille royale. Le Megxit ainsi entériné, tous les regards restent tournés vers la reine Elizabeth II, pour savoir à qui seront distribués les titres dont le duc et la duchesse de Sussex ont été dépossédés. Et une question demeure, d'autant plus brûlante que l'interview du 7 mars a creusé le fossé qui éloigne les Sussex de la famille royale : de quels titres bénéficient-ils encore ? En vidéo, les confidences explosives du prince Harry et de Meghan Markle Des titres honorifiques Le prince Harry disposait de trois derniers titres militaires - ceux de capitaine général de la Marine royale, commandant honoraire de l’Air Force à la base de Honington, et commandant en chef honoraire des petits navires et de la plongée au sein de la Marine royale : certains d’entre eux pourraient se voir transmis au prince William et à la princesse Anne. À lire aussi » La princesse Anne pourrait devenir la première femme à la tête des Royal Marines Le père du petit Archie abandonne également son statut de mécène auprès de la Rugby Football Union, de la Rugby Football League, et du marathon de Londres. Il en irait de même pour Meghan Markle qui, de son côté, perd entre autres sa fonction de représentation auprès du National Theatre. Le couple, qui attend un deuxième enfant, se voit aussi dépossédé de son statut d’ambassadeur des jeunes du Commonwealth, et de président et vice-présidente au sein du Commonwealth Trust. Il devrait néanmoins conserver ses rôles auprès d’œuvres de charité privées, comme les Invictus Games ou encore WellChild, Sentebale, Mayhew et Smart Works. Travail qu'il pourrait accomplir via sa fondation Archewell, comme l'a laissé entendre Meghan Markle à Oprah Winfrey. Un prince en sursis? En tant que petit-fils de la souveraine, Harry est né prince du Royaume-Uni, de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord avec le prédicat d'altesse royale. Il n'est cependant plus autorisé à utiliser ce dernier depuis qu'il n'est plus membre actif de la famille royale : ainsi, son nom ne plus être précédé de la mention «son altesse royale». Un geste qui rappelle celui de sa mère, la princesse Diana, qui avait également renoncé au prédicat après son divorce. Il reste cependant prince, comte de Dumbarton et baron Kilkeel. Ainsi que duc de Sussex, titre qui lui a été accordé par la reine le jour de son mariage. Et occupe toujours sa place de sixième personne dans l'ordre de succession au trône. Ce qui lui donne peu de chances d'être roi un jour, quand bien même il l'aurait désiré. À lire aussi » Tout ce qu’il faut savoir sur la naissance prochaine du deuxième enfant de Meghan Markle​ Archie, parent pauvre de la monarchie? Quant à Archie Harrison Mountbatten-Windsor, son fils, il ne dispose d'aucun titre, ses parents en ayant décidé ainsi dès sa naissance. Meghan Markle a cependant souligné, lors de l'interview du 7 mars, que le palais de Buckingham l'aurait quoi qu'il arrive privé du titre de prince, ainsi que d'un service de sécurité adéquat, ce qui aurait causé une réelle «douleur» à cette dernière. Et ce non pas en raison de la «grandeur» d'un titre, mais en raison de «l'idée que notre fils ne soit pas en sécurité et que le premier membre de couleur de cette famille soit le seul à ne pas être titré de la même manière que les autres petits-enfants». À lire aussi » Meghan et Harry : qui a osé s’inquiéter de la couleur de peau de leur fils Archie ? Sur ce point, Craig Prescott, expert constitutionnel britannique, a apporté des précisions au site du Daily Mail, le 9 mars. Selon une loi édictée par le roi George V en 1917, seuls les enfants d'un monarque, ou du fils d'un monarque, peuvent prétendre au titre de prince : ce qui aurait été le cas d'Archie au moment où Charles deviendra roi. Or la loi a été modifiée en 2012 par Elizabeth II elle-même : cette dernière a en effet, via des lettres patentes, donné les titres de prince et de princesse à George, Louis et Charlotte, les enfants du prince William et de Kate Middleton, afin qu'ils en disposent dès leur naissance. Décision qu'elle n'a pas prise pour leur cousin, Archie.​ *Cet article initialement publié le 10 mars 2021 a fait l'objet d'une mise à jour. La rédaction vous conseille Tags : Prince Harry Royauté Aristo & co Royaume-Uni Megxit