Israël et le Jihad islamique confirment une trêve après un week-end sanglant à Gaza

09/08/2022 00:59:00

Après 3 jours de bombardements meurtriers, Israël et le Jihad islamique ont entamé une trêve, dimanche à 23h30. Un accord obtenu sous médiation égyptienne. Cette confrontation a coûté la vie à 44 Palestiniens, dont 15 enfants. ➡️

Après 3 jours de bombardements meurtriers, Israël et le Jihad islamique ont entamé une trêve, dimanche à 23h30. Un accord obtenu sous médiation égyptienne. Cette confrontation a coûté la vie à 44 Palestiniens, dont 15 enfants. ➡️

Après deux jours et demi d'échanges de tirs aériens intenses entre Israël et le Djihad islamique à Gaza, une trêve négociée sous médiation égyptienne devait démarrer dans la soirée de dimanche. Une illustration de la nouvelle architecture géopolitique régionale.

ParPublié le 7 août 2022 à 17:36Mis à jour le 7 août 2022 à 22:14Après un week-end de frappes sur Gaza, Israël a accepté une trêve démarrant dimanche soir, un accord obtenu sous médiation égyptienne. Lancée par l'Etat hébreux, l'opération Aurore visait

le Djihad islamique, une organisation terroriste créée en 1981 à Gaza, et financée par le régime iranien. Elle aurait été déclenchée de façon préventive, pour empêcher un attentat imminent d'après le ministère de la Défense israélien. Le bilan humain est de 43 morts et 311 blessés, selon le ministère de la Santé dans la bande de Gaza (sous gestion du Hamas). Le Jihad islamique a également confirmé la conclusion d'une trêve avec Israël mais les deux parties se réservent le droit de répliquer à une agression.

Lire la suite:
Les Echos »

Podcast. Les menstruations, celles dont il ne faut pas prononcer le nom

Pour démarrer la saison 2 des “Mots des autres”, le podcast de “Courrier international” sur les langues étrangères, nous avons exploré un tabou qui perdure par-... Lire la suite >>

EN DIRECT - Gaza: Israël a mené des raids à Gaza après l'entrée en vigueur d'une trêve31 personnes, dont 6 enfants, sont mortes dans la bande de Gaza depuis le début de la flambée de violences entre Israël et le groupe Jihad islamique, selon le ministère de la Santé à Gaza. Un bilan contredit par les autorités israéliennes. Fake News C'est pas le contraire plutôt ? Euh, vous êtes sûr de votre illustration ? On dirait des lancements plutôt

Trêve précaire entre Israël et le Jihad islamique, 44 morts à Gaza en trois joursLa trêve précaire entrée en vigueur dimanche soir entre le groupe armé palestinien Jihad islamique et Israël était apparemment respectée lundi matin, après trois jours d'hostilités qui ont coûté la vie à 44 Palestiniens dont des enfants dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza.

EN DIRECT - Gaza: le Jihad islamique confirme la conclusion d'une trêve avec Israël31 personnes, dont 6 enfants, sont mortes dans la bande de Gaza depuis le début de la flambée de violences entre Israël et le groupe Jihad islamique, selon le ministère de la Santé à Gaza. Un bilan contredit par les autorités israéliennes. Ça ne finira jamais !😐 Toujours aucune réactions international ? J ai du mal a imaginer une coupe du monde au qatar pays qui finance le jihad ! Delire !!!!!!!!!!!

EN DIRECT - Gaza: Israël confirme l'entrée en vigueur d'une trêve avec le Jihad islamique31 personnes, dont 6 enfants, sont mortes dans la bande de Gaza depuis le début de la flambée de violences entre Israël et le groupe Jihad islamique, selon le ministère de la Santé à Gaza. Un bilan contredit par les autorités israéliennes. 🇵🇸 FreePalestine La seule solution pour la paix en Palestine est la destruction de la force occupante israélienne ! Arabes et juifs vivront en parfaite armonie comme aux bon vieux temps. Dimanche 20h30 de l'an 2023 🤣🤣🤣🤣🤣

Israël et Jihad islamique acceptent une trêve à GazaL’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient a salué sur Twitter l’accord de trêve mais affirmé « que la situation reste très fragile ». Quelques minutes après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, nouveaux tirs de roquettes depuis Gaza sur les localités israéliennes

Gaza: des tensions qui persistent malgré la trêve passée entre Israël et le Jihad islamiqueQuelques minutes après l'entrée en vigueur de la trêve entre l'Etat hébreux et le Jihad islamique, l'armée israélienne a annoncé avoir mené des raids à Gaza en 'réponse à des roquettes tirées' avant de se retracter. la poursuite des actes terroristes israéliens contre des civils dans la bande de Gaza prouve une fois de plus qu’Israël est une entité d’occupation raciste ». Entre Israël et qui ? Ce sont des civils palestiniens qui se font assassiner bande d'enfoirés BFMTV. Apartheid

Un bâtiment en feu après une frappe israélienne, samedi, à Gaza.18:04 À Gaza, cri d'alarme à l'hôpital al-Chifa "La situation est très mauvaise"! Le directeur de l'hôpital al-Chifa à Gaza a lancé un cri d'alarme dimanche affirmant que son établissement avait besoin d'urgence de médicaments et d'électricité pour continuer à soigner les Palestiniens blessés dans les frappes israéliennes.Israël était apparemment respectée lundi matin, après trois jours d'hostilités qui ont coûté la vie à 44 Palestiniens dont des enfants dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza.18:04 À Gaza, cri d'alarme à l'hôpital al-Chifa "La situation est très mauvaise"! Le directeur de l'hôpital al-Chifa à Gaza a lancé un cri d'alarme dimanche affirmant que son établissement avait besoin d'urgence de médicaments et d'électricité pour continuer à soigner les Palestiniens blessés dans les frappes israéliennes.

(Mohammed Salem/Reuters) Par Publié le 7 août 2022 à 17:36 Mis à jour le 7 août 2022 à 22:14 Après un week-end de frappes sur Gaza, Israël a accepté une trêve démarrant dimanche soir, un accord obtenu sous médiation égyptienne. Lancée par l'Etat hébreux, l'opération Aurore visait le Djihad islamique , une organisation terroriste créée en 1981 à Gaza, et financée par le régime iranien. "Il y a un manque de médecins, une crise des médicaments, une crise de l'électricité", a-t-il lancé. Elle aurait été déclenchée de façon préventive, pour empêcher un attentat imminent d'après le ministère de la Défense israélien. L'armée israélienne a dit que sa"dernière" frappe avait eu lieu à 23H25. Le bilan humain est de 43 morts et 311 blessés, selon le ministère de la Santé dans la bande de Gaza (sous gestion du Hamas). Twitter 17:27 Le Jihad islamique palestinien confirme que "des négociations sont en cours au plus haut niveau en vue d'une trêve" Le puissant Jihad islamique, implanté dans l'enclave palestinienne de Gaza, a confirmé ce dimanche des"négociations en cours au plus haut niveau en vue d'une trêve". Le Jihad islamique a également confirmé la conclusion d'une trêve avec Israël mais les deux parties se réservent le droit de répliquer à une agression. Il n'a pas indiqué s'il l'acceptait ou pas mais averti que"la résistance ne s'arrêtera pas si l'agression et les crimes de l'occupation ne cessent pas".

D'après le décompte communiqué par les autorités de Jérusalem en fin de matinée, 590 missiles ont été tirés depuis l'enclave palestinienne, et 97 % auraient été interceptés par le Dôme de fer, le système de défense aérien de Tsahal. Le médiateur égyptien a affirmé ce dimanche. >> LIRE AUSSI Gaza : Israël a accepté une trêve proposée par l'Égypte L'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland a salué sur Twitter l'accord de trêve mais affirmé"que la situation rest(ait)e très fragile". Cent vingt sont tombés en territoire palestinien. Comme le tir de roquettes raté de samedi soir, ayant tué 9 personnes dans le camp de réfugiés de Jabaliya, en majorité des enfants. Guerre des propagandes « Ce drame montre de quelle façon les Gazaouis, qui ne sont pas nos ennemis, sont pris en otage par une faction ultraviolente et fanatisée, l'équivalent de Daech ici », explique Simon Seroussi, porte-parole de l'ambassade d'Israël en France. Il a également remercié l'Egypte, médiateur historique entre Israël et les groupes armés palestiniens,"pour ses efforts". Tandis que des images de petits garçons dans leurs linceuls alimentent les réseaux sociaux, pour dénoncer un « crime sioniste ».

La guerre des propagandes fait rage. « Ces derniers jours, nous avons revécu le cauchemar de ne pas savoir si la prochaine frappe pouvait tomber sur notre maison », témoigne Sana, jointe chez elle, près d'Al-Rimal, un quartier presque entièrement détruit par les pilonnages de Tsahal lors de la guerre de mai 2021 . Dimanche, dix-sept Palestiniens dont neuf enfants ont été tués dans les raids israéliens notamment sur Jabaliya, la ville de Gaza et Rafah, a indiqué le ministère de la Santé du mouvement armé palestinien Hamas, au pouvoir dans l'enclave sous blocus israélien depuis plus de quinze ans. Quant aux habitants du sud d'Israël, après deux nuits passées au son des sirènes d'évacuation, ils étaient toujours sous le feu nourri des roquettes palestiniennes dimanche après-midi, quand circulait la rumeur d'un cessez-le-feu censé démarrer à 20 heures. Aucune des deux parties n'avait confirmé cette information en milieu d'après-midi, témoignant de la complexité des négociations. Israël a atteint ses objectifs Plusieurs raisons laissent . Les sirènes d'alerte ont retenti dans plusieurs villes, Tel-Aviv et Ashkelon (sud), pour prévenir de tirs de roquettes et des habitants ont accouru dans les abris.