Coronavirus, Bourse, Économie

Coronavirus, Bourse

Face au coronavirus, les marchés vers leur pire semaine depuis 2008

Face au coronavirus, les marchés vers leur pire semaine depuis 2008

27/02/2020 23:47:00

Face au coronavirus, les marchés vers leur pire semaine depuis 2008

La plupart des marchés ont perdu près de 10% en quatre jours, alors que l'épidémie s'étend à de nombreux nouveaux pays

Vincent Yu/AP/SIPATempête sur les marchés. Les indices boursiers mondiaux se sont enfoncés dans la dépression jeudi, se dirigeant vers leur pire semaine depuis 2008, tandis que l'épidémie de nouveaucoronaviruss'étend à travers la planète. Ce n'est pas encore la panique, mais la correction est brutale.

Une étude suggère que la population mondiale pourrait décliner à partir de 2064 Moins de spectacle, plus de protection des espèces : la mue forcée des zoos français Emmanuel Macron pris à partie par des « gilets jaunes » aux Tuileries

Tokyo a donné le la avec une chute de plus de 2% face aux menaces grandissantes que fait peser la crise sanitaire sur l'organisation des Jeux olympiques.Mis à rude épreuve depuis lundi, les marchés européens ont tous fini en baisse de plus de 3% : de Paris (-3,32%) à Londres (-3,50%), de Francfort (-3,19%) à Madrid (-3,55%) ou encore Amsterdam (-3,75%). La place milanaise a lâché 2,66%. En une semaine, l'Euro Stoxx, l'indice boursier rassemblant des grandes valeurs de la zone euro, affiche désormais près de 10% de recul (-9,60%).Vers 21h, Wall Street se repliait nettement: le Dow Jones, qui a abandonné plus de 10% par rapport à son record atteint le 12 février, pliait de 2,23%, le Nasdaq de 2,41% et le S&P 500 de 1,57%. Dans le même temps, le pétrole a poursuivi sa dégringolade jeudi, fléchissant de plus de 4%.

«Signes de capitulation»"L'environnement de marché est assez déprimé. Il n'a pas encore cédé à la panique mais il y a des premiers signes de capitulations d'investisseurs", observe auprès de l'AFP Andrea Tuéni, analyste de Saxo Banque."On est en train d'enregistrer la pire semaine depuis 2008 sur les marchés. En variation hebdomadaire et en vitesse du mouvement, c'est assez similaire à ce qu'on a pu connaître en 2008", décrit le spécialiste.

Outre les inquiétudes croissantes liées au coronavirus, les marchés affrontent des"vents de panique sur des seuils techniques" qui entraînent"des ventes forcées", c'est-à-dire intervenant automatiquement en se basant sur des algorithmes, explique à l'AFP Laurent Gaetani, gérant chez Degroof Petercam.

L'anxiété des investisseurs grimpe à mesure que l'épidémie de Covid-19 se répand à travers la planète et"si jamais le coronavirus devait arriver vraiment aux Etats-Unis, il est possible que la chute s'accentue", même si le président américain Donald Trump s'est voulu rassurant mercredi soir, poursuit le spécialiste.

Le nouveau coronavirus a contaminé plus de 81.000 personnes et fait plus de 2.760 morts dans le monde. Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé a estimé jeudi que l'épidémie a atteint un"point décisif", appelant les pays à agir"rapidement" pour endiguer ce"virus très dangereux". L'épidémie semble avoir atteint un pic en Chine où le nombre de décès quotidiens continue de diminuer. Mais l'épidémie de Covid-19 concerne désormais une quarantaine d'autres nations.

L'espoir de mesures de soutienFace à cette diffusion, plus personne ne doute de l'impact de l'épidémie sur la croissance mondiale, même s'il est encore difficile à évaluer. D'ores et déjà, nombre d'entreprises ont révisé leurs objectifs à la baisse ou fait montre de prudence en faisant sans aucune ambiguïté le lien avec le coronavirus, à l'instar de la banque Standard Chartered, du numéro un mondial de la bière AB InBev, ou du groupe aérien Air France-KLM.

«D'homme à homme» : la double offense de Macron Coronavirus : le vaccin de Moderna dans la dernière phase de son essai clinique le 27 juillet Huit ans après la mort de Wissam El-Yamni des suites de son interpellation, le combat d’une famille pour la vérité

Des plans d'urgence avec financement immédiat sont prêts à être déployés, notamment par le Fonds monétaire international, pour venir en aide aux pays qui ne parviendraient pas à faire face à une épidémie du nouveau coronavirus. Dans l'UE, Bruxelles envisage de proposer dans un mois, si c'est nécessaire,"des mesures d'accompagnement" aux secteurs économiques fragilisés par le coronavirus, a indiqué jeudi le commissaire européen à l'Industrie, Thierry Breton.

Lire la suite: 20 Minutes »

On va vers la grosse crise avec pluton en Capricorne. Pluton avait déjà montré en 2008 ce qui n allait pas (crise subprime) , la il va detruire Un V un U un W ou un L ? Au rithme ou ca va ca sera pire car les bulles spéculatives recréer par les banques et la finance risque d'exploser et cette fois pas sur que les citoyens du monde authoriserons les gouvernements a les sauver comme a la dernière crise

Et si ce virus tuait le capitalisme ?... Youpi. Normal, qui veut acheter des patates et des carottes dans ces conditions.

L'éolien en mer : la face cachée de Chantiers de l'AtlantiqueAu creux de la vague de 2009, le constructeur naval s'est lancé dans l'éolien offshore pour diversifier ses revenus. Un marché d'avenir, à fortes retombées régionales, à l'heure où l'entreprise nationalisée doit changer d'actionnaire principal. Il faudra corriger, Statoil s'appelle Equinor depuis 2 ans maintenant eolien windpower offshorewind On réinvente les ateliersnationaux. On se demande vraiment à quoi sert de subventionner par milliards un doublon électrique erratique ruineux (l'hydronucléaire suffit et est déjà payé) alors qu'on manque cruellement d'argent pour isoler les logements ou électrifier la mobilité

Face à la progression du coronavirus en Italie, Nice abrège son CarnavalDeux rendez-vous, qui auraient à nouveau rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le centre de la capitale azuréenne, étaient encore prévus samedi

La «longue vallée de larmes» de Monique face aux éditions du SeuilLa cour d'appel de Paris doit se prononcer, ce jeudi, dans une affaire qui oppose une ancienne salariée de la maison d'édition à l'Etat français, poursuivi pour «déni de justice». Cette nonagénaire a mené un long combat, s'estimant victime d'un «manquement aux obligations d'informer» lors de la cession de ses actions.

Lyon avec une défense à trois et Guimaraes face à la JuveLIGUE DES CHAMPIONS – Rudi Garcia a choisi d'aligner Bruno Guimaraes pour défier la Juventus Turin en huitièmes de finale aller de la C1.

LdC : Lucas Tousart raconte son but face à la Juventus'La balle arrive elle me rebondit dessus et tous mes copains me poursuivent donc je cours aussi' Aouar recup the ball and give me a good Passe after I shoot and I score... I recup the ball

Ligue des Champions : les Lyonnais racontent les dessous de l’exploit face à la Juventus