Afp

Afp

Du pétrole aux énergies renouvelables, vent de changement sur les îles écossaises

[Le choix de la rédaction] Du pétrole aux énergies renouvelables, vent de changement sur les îles écossaises #AFP @verodupont

20/10/2021 10:20:00

[Le choix de la rédaction] Du pétrole aux énergies renouvelables, vent de changement sur les îles écossaises AFP verodupont

'Ici vous avez la mer du Nord, là l'Atlantique, et toutes les six heures c'est une bataille, avec un demi-milliard de tonnes d'eau qui traverse par heure. Idéal pour tester des turbines', explique à l' AFP Daniel Wise, un responsable de la société Orbital.

RepublishVous êtres libres de republier gratuitement cet article en ligne ou sur papier. Nous vous demandons de suivre cesprincipes de base.S’il vous plaît, n’éditez pas l’article, assurez vous que vous mentionnez l’auteur, son établissement, et précisez que cet article a été publié par Le Monde de l’Energie.

Sergio Ramos forfait pour Lens-PSG La RATP et la SNCF refusent d'afficher la Une de 'Têtu' avec Bilal Hassani en madone Une 'honte', 'scandaleux', la vente record de Rafale aux Émirats arabes unis fait bondir la gauche

En copiant le code ci-dessous vous êtes d’accord avec le paragraphe précédent.Copier le code dans votre CMSAppuyer sur Ctrl-C pour copierArticles similaires« Ici vous avez la mer du Nord, là l’Atlantique, et toutes les six heures c’est une bataille, avec un demi-milliard de tonnes d’eau qui traverse par heure. Idéal pour tester des turbines », explique à l’AFP Daniel Wise, un responsable de la société Orbital.

La start-up expérimente au large de l’archipel écossais des Orcades son générateur d’énergie marémotrice, O2, le plus puissant au monde: une hélice immergée propulsée par le courant, capable de produire de l’électricité pour 2.000 maisons. headtopics.com

A l’extrême nord duRoyaume-Uni, les Orcades et les îles Shetland voisines ont longtemps bâti leur prospérité sur les hydrocarbures de la mer du Nord. A l’heure où cette manne s’épuise et où l’urgence climatique s’impose, ces archipels battus par le vent et les vagues virent toutes voiles dehors vers les renouvelables.

Dans ces îles dont les vestiges néolithiques rappellent le passé multimillénaire, les éoliennes rythment l’horizon et les projets d’ingénierie fourmillent.« Vu l’énorme potentiel d’énergies dont nous disposons, les Orcades sont un endroit idéal pour essayer les nouvelles » technologies. Nous avons beaucoup de sites de recherche et d’entreprises qui collaborent au coeur d’une économie verte », explique Jerry Gibson, technicienne de l’institut européen de recherche en énergies marines Emec.

Emec produit ainsi de l’hydrogène « vert » – provenant de sources renouvelables – à partir d’une turbine marémotrice et d’une électrolyse utilisant de l’eau de mer d’Eday, l’une des 20 îles habitées des Orcades, qui comptent quelque 22.000 habitants, comme Shetland.

L’hydrogène est pressurisé, transporté vers le port de Kirkwall, la principale bourgade de l’archipel, où il est transformé en électricité qui alimente les ferrys à quai. Un petit pas pour décarboner la très polluante industrie du transport maritime. headtopics.com

La vente de 80 Rafale aux Emirats est une « honte », déplore Yannick Jadot Ces clients Ikea bloqués par la neige ont vécu leur meilleure vie LdC : Bayern-Barça à huis clos

– Fiabilité –L’hydrogène « est important parce que c’est une autre manière de stocker de l’électricité en plus des batteries ou d’aller directement sur le réseau électrique », remarque Jerry Gibson, car les Orcades produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Emec teste aussi en laboratoire des générateurs d’énergie houlomotrice, celle qui vient des vagues, plus complexe à modéliser que celle des marées.A 200 km plus au Nord, dans l’île des Shetland au doux nom de Yell (« cri » en anglais) une autre start-up parie également sur l’énergie marémotrice, mais avec un modèle de turbines plus petites et proches du rivage.

« Ce qui est formidable avec l’énergie marémotrice c’est qu’elle est totalement prévisible (…) et ne dépend pas du temps qu’il fait » contrairement au solaire et à l’éolien, souligne Tom Wills, l’un des responsables de Nova

Innovation.Cette fiabilité est cruciale pour la stabilité de l’approvisionnement énergétique à l’heure du sevrage des hydrocarbures.A quai sur le terminal de Cullivoe, Nova a installé une station de chargement de véhicules électriques alimentée par ses turbines sous-marines, où vient régulièrement Fiona Nicholson. Elle habite non loin, en surplomb d’une des plages aux eaux turquoises et sable fin qui font la beauté des îles écossaises. headtopics.com

« Nous voyons la mer et l’entendons chaque jour, nous connaissons sa puissance. Alors c’est agréable de l’utiliser pour charger la voiture », raconte-t-elle à l’AFP.Elle reconnaît que le forage en mer du Nord et les infrastructures du vaste terminal pétrolier de Sullom Voe sur la principale île de Shetland, l’un des plus grands d’Europe, ont beaucoup apporté à la vie locale, en finançant routes, écoles, centres sportifs et en proposant des milliers d’emplois aux habitants, qui savent ce modèle menacé à terme.

Les énergies renouvelables apportent l’espoir d’une solution, mais sont également contestées.L’un des points de crispation, c’est le champ d’éoliennes géant de Viking, un partenariat entre le groupe SSE Renewables et les autorités de Shetland.

Congrès LR: pourquoi une victoire de Valérie Pécresse est redoutée par la macronie Cristiano Ronaldo, les folles statistiques d'une machine à buts OM : Jorge Sampaoli évoque des partants cet hiver

– Pire que le pétrole? –Prévu pour une entrée en fonction en 2023, il comptera une centaine d’éoliennes qui génèreront de quoi alimenter en énergie à bas476.000 logements, et faire des îles Shetland un exportateur net d’électricité.

Mais beaucoup d’habitants fustigent ce projet pharaonique.« Si les responsables avaient fourni un plan avec une taille raisonnable, je ne pense pas que quiconque l’aurait contesté. Mais c’est tellement énorme au regard de la taille de Shetland, c’est ridicule », s’emporte Donnie Morrison.

Sa maison, actuellement sur une colline bucolique, sera bientôt entourée d’éoliennes au vrombissement entêtant: une nuisance pour laquelle aucune compensation n’est pour l’instant prévue.Laurie Goodlad, guide touristique, ajoute que le projet est bâti « au milieu d’un écosystème fragile et délicat » de tourbe, un puits de carbone. Pour elle, Viking est par conséquent encore plus destructeur pour l’environnement que le forage de nouveaux champs pétroliers contestés comme celui de Cambo, au large de l’archipel.

Les habitants craignent aussi de ne pas profiter de l’énergie générée, qui sera exportée, même si les autorités de Shetland assurent que la communauté recevra des dividendes de l’énergie produite, comme c’est le cas pour le pétrole.

Joe Najduch, l’un des responsables locaux des projets d’énergies d’avenir, admet qu’un projet comme Viking « perturbe la vie dans l’île mais les bénéfices semblent dépasser les coûts ».Autre problème: les syndicats déplorent un manque de perspectives pour l’emploi, alors que les milliers d’emplois dans le pétrole très bien payés ont peu de chance d’être remplacés avec les énergies renouvelables: « il ne faut pas grand monde pour faire fonctionner un champ d’éoliennes une fois qu’il est construit », remarque Richard Hardy, de prospect UK.

En revanche Jerry Gibson est optimiste. Pour elle, les qualifications des ingénieurs ou opérateurs pétroliers sont utiles au secteur des renouvelables et peuvent y être adaptées.L’extraction de pétrole, quoi qu’il en soit, va encore se poursuivre pendant des années, comme le montrent les champs pétroliers en développement à l’instar de Cambo: « Si on ne les exploite pas, on devra dépendre des importations », affirme M. Najduch.

En pleine crise énergétique, le gouvernement britannique maintient qu’un accès à une production nationale d’hydrocarbures est une question de sécurité énergétique. Lire la suite: Agence France-Presse »

« Nous ne sommes pas des lanceurs d’alerte ! » : Emmanuel Macron tâcle Boris Johnson

A l’issue d’une conférence de presse avec Mario Draghi autour de la signature d’un traité franco-italien, Emmanuel Macron est revenu sur la lettre publiée su...

verodupont Tellement logique d'utiliser ce que la nature mais a notre portée eau ,vent,lumière .

L’ONU se réunit en urgence après un nouveau tir de missile de la Corée du NordPyongyang a assuré avoir lancé un missile balistique depuis un sous-marin. Il s’agirait d’une avancée technologique considérable pour la dictature de Kim Jong-un. De quoi susciter l’inquiétude aux Nations-Unies.

La Corée du Nord tire un nouveau missile balistique, probablement depuis un sous-marin🇰🇵 La Corée du Nord tire un nouveau missile balistique, probablement depuis un sous-marin Le pays, qui multiplie les démonstrations de force, pourrait avoir franchi un palier technologique avec ce tir ⬇️ Vous vous moquerez moins de sa coiffure maintenant !! Très bonne nouvelle. Si ils arrivent à le faire d'un sous marin c'est l'info stratégique de l'année tant cette technique est complexe a mettre en œuvre. Un sous marin est un vecteur redoutable.

La Corée du Nord a tiré un missile balistique depuis la mer selon SéoulLa dictature asiatique poursuit sa course à l’armement alors que la voie diplomatique avec les Etats-Unis est dans une impasse Un missile, un article.

La Corée du Nord a testé un nouveau «missile balistique lancé par sous-marin»La Corée du Nord a testé avec succès un «nouveau type» de missile balistique lancé par sous-marin, ont rapporté les médias d'État tôt mercredi 20... Ceux qui connaissent l’histoire de la Corée savent pourquoi il est impératif de s’armer! Ça devient un petit peu 'chaud' sans cette région du monde... Entre cela et le statut de Taïwan, la Corée du Sud et le Japon sont au mauvais endroit et au mauvais moment. 😞 8354_collot Gloire à notre maréchal bien aimé 🇰🇵

La Corée du Nord affirme avoir lancé un missile depuis un sous-marinCe test – s’il est confirmé – représente une avancée technologique considérable pour Pyongyang. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit se réunir à huis clos ce mercredi. horrible Hello la Corée du Nord .... Des sous-marins tout neuf ça vous intéresse ? La monté en puissance de la Corée inquiète l'ONU, elle teste elle a touché personnes c'est légitime de testé ses joujoux. 😆😆

L'avenir sombre du château de la Rochepot après la vente aux enchères du mobilierLe mobilier et les collections du château de la Rochepot, en Côte d'Or, ont finalement été vendus aux enchères. Leur propriétaire, un sulfureux homme d'affaires ukrainien, dort toujours en prison dans l'attente de son procès. Pourquoi le département CD_CotedOr n'a pas usé de son droit de préemption des collectivités publiques (voir musées) pour ces 527 lots d'autant que le château est inscrit et classé au MH