Direction de Sciences Po : huit candidats auditionnés, sur fond de nouvelles polémiques

Direction de Sciences Po : huit candidats auditionnés, sur fond de nouvelles polémiques

18/10/2021 07:04:00

Direction de Sciences Po : huit candidats auditionnés, sur fond de nouvelles polémiques

La commission de proposition chargée de recruter celui ou celle qui dirigera Sciences Po auditionne huit candidats, lundi et mardi. Huit mois après l'affaire Duhamel, les critiques sont vives sur la procédure de sélection.

de deux à trois noms devrait en sortir mercredi, avec la publication de leurs programmes respectifs. Puis le conseil de l'Institut d'études politiques (IEP) et le conseil d'administration de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) se prononceront les 9 et 10 novembre.

Congrès LR : Xavier Bertrand, la grande désillusion Navas-Donnarumma (PSG) : Zlatan estime que le gardien italien est 'plus fort' Congrès LR : Bertrand, Barnier et Juvin appellent à voter pour Valérie Pécresse au 2nd tour

Surles 23 candidatsde départ, huit ont été pré-sélectionnés : Bénédicte Durand (administratrice provisoire de Sciences Po), Olivier Faron (administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers), Edouard Geffray (numéro deux du ministère de l'Education nationale), Christine Musselin (professeure à Sciences Po), Julien Neutres (directeur de la création, des territoires et des publics au CNC), Mathias Vicherat (ex-secrétaire général de Danone), Cornelia Woll (professeure à Sciences Po et présidente du Conseil scientifique de l'IEP) et Pierre-Paul Zalio (président de l'ENS Paris-Saclay).

Majorité absolue requise« Le processus est juridiquement cadré et les étapes de communication ont été précisément choisies pour que les discussions au sein de la commission aient lieu de façon sereine », assure-t-on à headtopics.com

Sciences Po. Pourtant, les critiques sont vives.La dernière en date remonte à mardi dernier. Le conseil de l'Institut a voté la modification du mode de scrutin, pour que le vote du 9 novembre se fasse à la majorité absolue, et non à la majorité simple. « Je veux une direction légitime, et bien élue, avec la majorité des voix », explique Jeanne Lazarus, présidente du conseil de l'IEP. A Sciences Po, on parle d'un simple réglage.

« Mais sur la forme, c'est une hérésie ! s'emporte un proche de l'établissement. Si Emmanuel Macron modifiait aujourd'hui le code électoral, tout le monde lui tomberait dessus ! » Un professeur réputé se désole : « Après l'amateurisme qu'on a vu lors de l'élection de la présidente de la Fondation, on change les règles au milieu du jeu… alors qu'à Sciences Po, on enseigne le droit et la rigueur des procédures. C'est n'importe quoi ! »

S'ajoutent à cela des contentieux potentiels. Des candidats, qui s'estiment lésés, réfléchissent à former des recours, et au moins une plainte a été déposée pour délit de divulgation et violation du secret des correspondances, après la publication de la liste des candidats et du contenu de leurs programmes.

dans la presse et s'apprête à porter plainte. « On n'est pas à l'abri de quelque chose qui gripperait la procédure », redoute un pilier de Sciences Po.« Une crise interminable »« Le changement du scrutin est le symptôme d'une crise interminable », poursuit-il. Et de rappeler la série de polémiques : l'affaire Duhamel en janvier, headtopics.com

Covid, climat, famine : face à des défis inédits, l’ONU lance un appel humanitaire record La baisse des prix de l’immobilier s’installe à Paris Eric Ciotti, le radical outsider que personne n’attendait

la démission de Frédéric Mion en févrieret le processus de recherche d'un nouveau président de la FNSP, émaillé de crises internes, en avril. Au printemps, 20 % des anciens élèves avaient alors refusé de reprendre leur carte d'adhérent.

Nombre de candidats éconduits s'interrogent : « Pourquoi avoir demandé une expérience dans l'enseignement supérieur alors que ce n'est pas le cas de chacun des candidats retenus ? » demande l'un. « Pourquoi un tableau a-t-il fait état de pièces manquantes pour certains dossiers ? » interroge un autre. C'est un « faux » document, a plaidé Sciences Po.

Les candidats écartés se disent souvent « abasourdis » de l'attitude de Sciences Po, qui les a informés par une lettre-type jugée brutale. « Tout cela sent l'arrogance, l'entre-soi et les petits meurtres entre amis, alors qu'on nous avait promis de la transparence », regrette l'un d'eux.

Eviter « un fou ou une folle »L'Elysée avait pourtant imposé le recours à un cabinet réputé - Russell Reynolds Associates - pour « professionnaliser » le recrutement. « Ni Matignon ni l'Elysée n'interviennent dans le choix de la direction, glisse-t-on dans les rangs du gouvernement. C'était seulement pour surveiller qu'il n'y ait pas un fou ou une folle à la tête de l'établissement. » headtopics.com

« Il n'y a pas de manque de transparence, on essaie de faire les choses le plus correctement possible », assure un haut responsable de Sciences Po.« Le problème, c'est que la maison est fragile, et tout ceci ne va pas favoriser la légitimité de la prochaine direction, déplore un professeur qui connaît parfaitement l'établissement. Il va falloir trouver beaucoup d'argent, prendre soin des salariés ébranlés par les polémiques, régler

, etc. Il y a plein de questions à régler, et la tendance n'est pas bonne. »Marie-Christine CorbierDécoder le monde d’après Lire la suite: Les Echos »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers», accuse Michel Barnier

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 22h39 Michel Barnier évoque le conflit franco-britannique sur la pêche : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers. Ils veulent reprendre ce qu'ils ont perdu au moment du compromis post-Brexit».

Quand on pense que Sandrine Rousseau se voyait à la barre! SciencesPo a eu chaud aux plumes!

Catherine Laborde touchée par Parkinson : Evelyne Dhéliat donne de ses nouvellesÉvelyne Dhéliat a donné des nouvelles sur l'état de santé de son ancienne consoeur, Catherine Laborde. La présentatrice de la météo sur TF1 est...

Coronavirus : qui doit est concerné par une troisième dose et avec quel vaccin ?On fait le point sur les populations concernées par une nouvelle injection de vaccin anti-Covid. Rdv Samedi à 14h place de la bourse ! Contre le projet de loi de la prolongation du pass sanitaire qui sera présenté le 19/10 à l'assemblée nationale ! Manifs16octobre Manifestation16octobre AntiPasseSanitaire NonALaVaccinationObligatoire Bordeaux Et eux pendant la fiesta (sans masque) ils ont combien de dose!!!!

Covid-19 : le taux d'incidence positif en France pour la première fois depuis le mois d'aoûtLE POINT SUR LA SITUATION - Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde. On s'en fout on est vacciné. Non ? 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

En Grèce, polémiques sur un projet de loi criminalisant les « fake news »Les syndicats de journalistes dénoncent des risques de sanctions abusives pour les journalistes reconnus coupables de publication de « fausses informations ». Heureusement, le mot Grèce n'est pas associé cette fois-ci à l'endettement. Tout le monde critique les 'fake news' sauf les siennes... Je ne comprends pas que ça n'est pas été fait avant. Oui bien entendu il faut tout faire pour supprimer cette plaie.

Lucie Lucas : la candidate de DALS très émue par la visite surprise de ses deux fillesLors de sa nouvelle semaine d'entraînement dans Danse avec les stars, Lucie Lucas a pu compter sur le soutien de ses deux filles, Lilou et Moïra.... On s en fout

Ego de Ronaldo, fragilité à Old Trafford, calendrier complexe... Manchester United entre dans un moment charnièreAprès trois matches sans succès sur la scène nationale et un début de polémique avec Cristiano Ronaldo, Manchester United lance véritablement sa saison face à Leicester ce samedi. une fraude ce joueur