Santé, Pauvreté, Alimentation, Argent, Logement Étudiant, Étude, Etudiant

Santé, Pauvreté

« Compter l’argent pour manger »… Les étudiants face à la précarité

« Compter l’argent pour manger »… Les étudiants face à la précarité

13.11.2019

« Compter l’argent pour manger »… Les étudiants face à la précarité

Pour certains jeunes, poursuivre ses étude s est une galère au quotidien

a recueilli les témoignages de plusieurs étudiants en situation de précarité.

Etudiante en master de marketing à Angoulême, Chloé occupe une chambre en résidence

Chloé bénéficie d’une bourse échelon 3, soit 325 euros mensuels, et d’une aide de la Caf de 151 euros, qui lui permet de vivre le reste du mois. Elle est aidée par ses parents, mais a aussi une petite sœur qui commencera ses études supérieures l’an prochain. « Le système n’est pas fait pour aider les étudiants alors que nous représentons l’avenir, je trouve cela bien dommage », estime-t-elle. Benjamin, qui est inscrit à l’université à Lille, s’inquiète que « l’enseignement supérieur devienne un luxe plus qu’un droit, un peu comme aux Etats-Unis ». Pour cet étudiant en Histoire, « la précarité se traduit par le fait de compter l’argent qu’on a tous les jours pour manger, de travailler en plus des études pour pouvoir vivre, par un petit logement chez l’habitant », détaille-t-il. Le jeune homme appelle à une vraie prise de conscience de la part de ceux qui traitent les étudiants de « fainéants » : « On se débrouille comme on peut, il y a beaucoup de frais. Après avoir payé mes charges, il me reste 150 à 200 euros par mois pour vivre. C’est ultra-limité ». Ses parents, également en situation de précarité, ne peuvent l’aider.

Elise essaie de s’en sortir depuis un peu plus d’un an. L’étudiante en L2 a quitté Cherbourg pour un cursus qui n’existe qu’à l’université de Créteil. « Coup de chance, j’arrive à trouver, grâce au bouche-à-oreille, un logement en colocation à 300 euros par mois. Cependant, il est insalubre, je n’ai pas de fenêtre dans ma chambre, c’est rempli de poussière et d’insectes ». Le Crous lui refuse une place en résidence. « Avec ma mère, nous cherchons désespérément un appartement. En vain. Mon dossier est refusé par toutes les agences et les particuliers. Je trouve un appartement hors budget, à 640 euros. Et en désespoir, je décide de le louer ». La jeune femme touche 255 euros d’aide au logement, « mais pas de bourse, car le Crous ne m’a toujours pas envoyé ma notification ». Pour subvenir à ses besoins, elle prend dans un premier temps en emploi dans un fast-food du 17e arrondissement de Paris. « À la rentrée 2019, je décide de m’engager pour 20 heures par semaine. Ça m’a valu un stress horrible, avec des employeurs aux méthodes peu correctes et des horaires fatigants », expose-t-elle. Elise a fini par démissionner pour un emploi de garde d’enfants, payé 200 euros par mois.

Et que faire quand se serrer la ceinture n’est plus suffisant ? Douce Dibondo, journaliste pigiste, a atteint un point de rupture durant son Master 1. Lors de sa licence de sociologie à Tours, l’ancienne étudiante a pu bénéficier d’une bourse mais pas des APL, car son « titre de séjour étudiant ne me le permettait pas », explique-t-elle. Arrivée à Bordeaux pour son master, elle galère pour trouver un logement. « Ma carte de séjour me permettait de bénéficier d’APL de 250 euros, pour un loyer à 500 euros, et d’une bourse de 400 euros. Quand tout allait bien, je finissais le mois avec 125 euros pour faire des courses et vivre », dépeint-elle.

Lire la suite: 20 Minutes

Bienvenue dans l'âge adulte les Bisounours ! ArgentGratuit...

Avec #MeTooTrans, ces personnes trans témoignent pour que “les gens se rendent compte de ce que l’on vit'La transphobie se caractérise par des agressions physiques et des insultes mais aussi, souvent, par des questions inappropriées. LJMaria1 Ah c'est bon là c'est trop... Après c'est quoi metoonain metoogros metootou... Mon vier metoo... Arrêtez de vous plaindre pour tout c'est lassant... Portez vos couilles un peu au lieu de les enlever ! ✊🏿

Immolation d’un étudiant à Lyon : une journée d’émotion et d’actions pour dénoncer la précarité étudianteQuatre jours après l’immolation volontaire d’un jeune homme de 22 ans à Lyon, des manifestants ont pénétré dans l’enceinte du ministère de l’enseignement supérieur mardi soir. Comme le dit votre journaliste c'est hyper cool. Le destruction de livres , c'est trop la classe qui va donner du pouvoir d'achat à la librairie . Un peu comme soutenir des musulmans intégristes hier , trop top . Heu pour dénnoncer la précarité tout court! Le hashtag c’est LaPrecaritéTue pas LaPrecaritéÉtudianteTue... sinon on parle de toutes ces crevures qui ont votés 2 ans de suite la baisse des APL pour compenser la Flat Tax? LaMacronnieTue EmmanuelMacron qqch à dire éventuellement ?

Les facs mobilisées contre la précarité après l'immolation d'un étudiant à LyonMardi 12 novembre, à l'appel de certains syndicats comme Solidaires, des étudiants sont descendus dans la rue dans plusieurs villes de France afin de dénoncer la précarité dans laquelle vivent nombre d'entre eux. Ces manifestations ont été organisées après la tentative de suicide d'un jeune homme de 22 ans vendredi. Il avait laissé une lettre d'adieu dénonçant la précarité des étudiants. d ILS S'EN TAPENT DU MALHEUREUX IMMOLE….OU COMMENT FAIRE PAYER AU PS SON ABSENCE A LA MANIF DU10/11 CONTRE L'ISLAMOPHOBIE… LE COMPTAGE DES POINTS GAUCHE vs GAUCHE A COMMENCE... Ce sont des gens qui pensent que tout le monde devrait penser comme eux et ils pensent que les personnes sont responsables de tout ce qui lui arrive de mal . Ils sont pauvres parce que C'est votre faute !

Étudiant immolé à Lyon : la précarité 'une situation trop commune', dit Mélanie LuceINVITÉE RTL - Vendredi, un étudiant s'est immolé à Lyon. La présidente de l’Unef, syndicat étudiant, dénonce la précarité. Peut on savoir s'il triplait sa deuxième année comme il est dit sur tweeter ? Si il fallait donner des sous à tous ceux qui en veulent faudrait taxer et imposer les français davantage Mélanie Luce, très très ....quoi?

Après l'immolation d'un étudiant à Lyon, les syndicats appellent à la mobilisation ce mardiDes syndicats étudiants appellent à la mobilisation mardi 12 novembre devant tous les Crous de France.

Amphi envahi et Hollande exfiltré... Folle journée à la fac de LilleL'ancien président de la République devait donner une conférence devant des étudiants. Il en a été empêché par des manifestants demandant moins de précarité bravo extreme gauche mon ancienne ville bien fait de me barrer de cette chien lit geante pour le sud qui est encore viable par rapport au nord de la france BON COURAGE LES FUTURE ESCLAVES MOI JE SERAIS EN RETRAITE JE VAIS BIEN RIRE EN VOUS REGARDANT BOSSER LOL

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

14 novembre 2019, jeudi Nouvelles

Nouvelles précédentes

Un « mois sans alcool » annoncé pour janvier, l’industrie du vin remontée

Nouvelles suivantes

Il est chez lui mais ça n'empêche pas les cambrioleurs de tenter le coup