Brexit : Boris Johnson tente un passage en force au Parlement

Brexit : Boris Johnson tente un passage en force au Parlement

22.10.2019

Brexit : Boris Johnson tente un passage en force au Parlement

Faute de pouvoir obtenir ces derniers jours le feu vert des députés sur son accord de divorce avec l'UE, le Premier ministre veut enclencher ce mardi le travail parlementaire sur le projet de loi crucial qui doit le transcrire dans le droit britannique. S'il échouait, il verrait en pratique s'évanouir toute chance de pouvoir faire sortir le pays de l'UE au 31 octobre.

A moins de dix jours de la sortie de l'UE, le Premier ministre va tenter ce mardi d'opérer une percée sur le front du Brexit en lançant les travaux sur l'adoption du « projet de loi de Retrait » (EU Withdrawal Act), un texte absolument crucial qui transcrit en droit britannique l'accord de divorce conclu jeudi dernier avec Bruxelles.

Deux d'entre eux étaient lundi sur toutes les lèvres. Le premier, poussé par le Labour, contraindrait, le gouvernement à demander à l'UE de rester, post-Brexit, dans une union douanière et de conserver une relation étroite avec le marché unique européen.

L'autre, défendu depuis dimanche par Keir Starmer, chargé du Brexit au Labour, obligerait Downing Street à soumettre l'accord de divorce au vote des Britanniques à l'occasion d'un nouveau référendum. Un scrutin en faveur duquel des centaines de milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Londres, samedi.

Lire la suite: Les Echos

Boris Johnson a demandé un report du Brexit dans une lettre non signéeDu travail pour les facteurs bruxellois : trois lettres concernant le Brexit ont été envoyées à l'Union européenne samedi soir. C'est tout d'abord le Premier ministre britannique Boris Johnson qui a demandé à Bruxelles un report du Brexit dans une lettre, conformément à un amendement qui stipulait que si aucun accord de sortie n'est approuvé par les députés d'ici au 19 octobre, le Premier ministre doit réclamer un report au 31 janvier 2020. Mais Johnson n'a pas apposé sa signature sur cette lettre, signifiant ainsi son opposition à tout délai de la sortie de l'Union européenne. «La demande de délai vient juste d'arriver. Je vais commencer maintenant à consulter les leaders européens sur la manière de réagir», a confirmé sur Twitter le président du Conseil européen Donald Tusk.En revanche, le Premier ministre a bien signé une deuxième lettre, dans laquelle il rappelle ne surtout pas vouloir de ce délai. «Une nouvelle extension porterait préjudice aux intérêts du Royaume-Uni et de nos partenaires de l'UE, ainsi qu'aux relations entre nous», a-t-il écrit selon des copies circulant parmi des journalistes à Bruxelles. «Nous devons mener ce processus (de Brexit) à terme afin de pouvoir passer à la phase suivante et construire notre nouvelle relation», a-t-il ajouté. Une troisième lettre a aussi été rédigée par l'ambassadeur britannique auprès de l'UE, Tim Barrow, pour souligner que la demande avait été uniquement envoyée afin de se conformer à la loi. Lol...mm pas de C ...pour savoir signer Aux calandres Grecques...ça sent la révolution là-bas aussi. Où comment chier sur le vote souverain du peuple donc sur la démocratie... En plus, il n'assume pas!

Brexit : comment Boris Johnson et les Européens espèrent rattraper le contretemps de samediAu prix d’une manœuvre déconcertante, le gouvernement britannique entend proposer de nouveau un vote de ratification de l’accord à la Chambre des communes, dès le début de semaine. Difficile manœuvre... Boris Johnson n'est que le représentant de cette classe indigne de conservateurs du Royaume Uni qui considère l'Europe comme un chien regarde une crotte sur un trottoir. MichelBarnier a bien du mérite, et avec lui, l'institution européenne toute entière. Boris Johnson l'ultra libéral qui critique l'Europe libérale ! du grand n'importe quoi ! Cela va finir en guerre civile avec tous ces crétins de populistes !

Boris Johnson martèle que le Brexit aura lieu le 31 octobreLe Premier ministre britannique a pourtant été contraint par son Parlement à demander un report Il se fout des anglais. Tout est prêt... Perfect timing for Halloween 👻 spooky

Nouvelle semaine cruciale pour le Brexit, voici ce qui attend Johnson et les BritanniquesAprès le vote surprise au Parlement britannique samedi 19 octobre, rien n'est joué pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Je ne me souviens pas depuis quand il n'y a pas eu une semaine non cruciale pour le Brexit.

Brexit : une journée qui s'annonçait historique et qui finit en « pétard mouillé »Certains Britanniques s'étaient levés tôt pour être sûrs de pouvoir assister au vote des députés sur l'accord de Brexit conclu jeudi avec Bruxelles. Mais à cause de l'amendement Letwin, le vote a été reporté. Récit d'une journée pas comme les autres.

Brexit : le show doit prendre finBoris Johnson est contraint de demander un nouveau délai aux Européens dans un vrai faux courrier rocambolesque. La Chambre des communes doit se prononcer sur le fond de l'accord de Brexit. L'UE doit proscrire tout délai longue durée et poser ses conditions. Non. Pas de sitôt. Vous ne vivez pas ici. Alors zippo hein!

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

22 octobre 2019, mardi Nouvelles

Nouvelles précédentes

Terminator : Dark Fate : d'où vient le fameux robot tueur ?

Nouvelles suivantes

Sexiste, « Tinder », enseigne de salon de coiffure: à peine dévoilé le logo Paris 2024 déjà moqué