Bruxelles, Espagne, Italie, Catalogne, Arrestation, Partis

Bruxelles, Espagne

Puigdemont va rentrer à Bruxelles mais retournera en Italie pour une audience sur son extradition

Puigdemont va rentrer à #Bruxelles mais retournera en Italie pour une audience sur son extradition

25-09-21 22:06:00

Puigdemont va rentrer à Bruxelles mais retournera en Italie pour une audience sur son extradition

Brièvement arrêté en Sardaigne et libre de ses mouvements, l’ex-président de Catalogne et eurodéputé Carles...

"Je prévois de rentrer à Bruxelles lundi car il y a une réunion de la commission du commerce extérieur (du Parlement européen), dont je suis membre", a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse à Alghero, une ville sarde de culture catalane."Le 4 octobre, je suis convoqué au tribunal de Sassari (nord de la Sardaigne). Je serai effectivement présent, car chaque fois que j’ai été convoqué par les tribunaux, je me suis présenté", a-t-il assuré.

'Je préconise le retour du masque à l’école secondaire' déclare Yves Van Laethem Très british et sans filtre: que penser du nouveau portrait d'Elisabeth diffusé par le Palais Royal pour ses 20 ans ? L’énergie nucléaire en Belgique 'ne satisfait pas aux principes de développement durable', conclut le CSS

M. Puigdemont, 58 ans, eurodéputé depuis 2019, a été arrêté jeudi soir à son arrivée à l’aéroport d’Alghero, où il devait participer au festival catalan Adifolk. Il a été libéré vendredi soir après s’être engagé à être présent le 4 octobre pour une audience sur son extradition vers l’Espagne.

La justice espagnole l’accuse de"sédition" et de"détournements de fonds publics".À LIRE AUSSILibéré, le leader catalan Carles Puigdemont peut quitter l'Italie Carles Puigdemont a également fait savoir qu’il continuerait à voyager en Europe, défiant Madrid et le mandat d’arrêt européen qui lui vaut des déboires judiciaires réguliers sur le continent depuis bientôt deux ans."Nous ne renoncerons jamais et je continuerai à voyager en Europe", a assuré M. Puigdemont. headtopics.com

Son arrestation puis sa libération 24 heures plus tard par la justice italienne"donnent raison", selon lui, au combat des indépendantistes catalans pour"la liberté, la démocratie, la défense du droit à l’autodétermination, la liberté d’expression, la liberté de mouvement".

Selon son avocat italien Agostinangelo Marras, la décision sur son extradition pourrait prendre"des semaines".Je suis libre En mars 2018, il avait été arrêté une première fois à la demande de l’Espagne, en Allemagne cette fois. Mais il avait été libéré quelques jours plus tard.

L’indépendantiste a bénéficié un temps d’une immunité parlementaire mais le Parlement européen l’a levée le 9 mars à une large majorité. Une mesure confirmée le 30 juillet par le Tribunal de l’Union européenne.

La décision du Parlement européen fait cependant l’objet d’un recours dont le jugement définitif sur le fond de la part de la justice de l’UE doit être rendu"à une date ultérieure". Ses conseils légaux considèrent donc que la décision du Parlement est"suspendue", tout comme l’application du mandat d’arrêt, et que leur client doit encore bénéficier de son immunité. headtopics.com

Sortie du nucléaire : 'Le risque d’un accident nucléaire grave ne peut être exclu', estime le CSS Moderna annonce des résultats positifs pour son vaccin anti-Covid chez les 6-11 ans Trottinettes et vélos partagés : le Parlement bruxellois veut plus de contrôles, limiter leur vitesse et obliger les usagers à bien les garer

À LIRE AUSSICarles Puigdemont arrêté en Italie : pour le Premier ministre espagnol, l'indépendantiste doit"se soumettre à la justice" Samedi matin, Carles Puigdemont avait pris un bain de foule à Alghero pour sa première apparition publique après sa libération de la prison de haute sécurité de Sassari.

"Je suis très content d’être ici, de profiter de cet événement, de cet événement culturel et linguistique" qui rassemble chaque année depuis près de quatre décennies des personnalités politiques et culturelles de Catalogne et de Sardaigne, avait-il dit à l’AFP."J’ai l’habitude d’être persécuté par l’Espagne, mais ça finit toujours de la même façon : je suis libre".

Il s’est ensuite entretenu avec le maire de la ville, Mario Conoci, le président de la région sarde, Christian Solinas, ainsi qu’avec le président catalan, Pere Aragones, et la présidente du Parlement de Catalogne, Lauras Borras.La tentative de sécession de la Catalogne, en octobre 2017, a été l’une des pires crises traversées par l’Espagne depuis la fin de la dictature franquiste en 1975.

Malgré l’interdiction de la justice, le gouvernement régional présidé par M. Puigdemont avait organisé un référendum d’autodétermination émaillé de violences policières et suivi, quelques semaines plus tard, d’une déclaration d’indépendance mort-née. headtopics.com

Madrid avait réagi en mettant la région sous tutelle et en arrêtant les principaux dirigeants du mouvement indépendantiste qui n’avaient pas fui à l’étranger.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Carles Puigdemont devant les juges italiens : son arrestation est une 'surprise totale' pour son avocat à BruxellesCarles Puigdemont devant les juges italiens : son arrestation est une 'surprise totale' pour son avocat à Bruxelles Y a un mandat d'arrêt international de l'Espagne pourquoi est-il surpris ?

Le leader catalan Carles Puigdemont libéré dans l'attente de son extradition, selon son avocatUn manifestant tient un dépliant représentant l'ancien président catalan Carles Puigdemont lors d'une manifestation près...

Telenet étend son programme Internet de base pour les familles vulnérablesTelenet va étendre son projet 'Essential Internet', lancé en Flandre il y a un an et qui vise à donner aux familles...

Pourquoi la FGTB organise-t-elle une manifestation nationale à Bruxelles ce vendredi ?Ce vendredi 24 septembre, la FGTB organise une manifestation nationale à Bruxelles . Le but est de réclamer une révision... Parce que tel est son bon désir ? Pour faire un viaduc avec le 27 Personne ne le sait et les manifestants encore moins.

CurieuzenAir: la qualité de l'air mesurée en 3000 endroits à Bruxelles à partir de samediÀ partir de samedi et durant quatre semaines, la qualité de l'air, et plus particulièrement le taux de dioxyde d'azote,...

Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles: une entité en faillite virtuelle ?À l’occasion de la rentrée des classes, Déclic s’est penché sur les finances de la Fédération Wallonie- Bruxelles ... En faillite, vendons le bastringue ! Huissiers, vendez ! Elle ne lève pas d'impôt mais ne respecte pas son budget. Ses ministres et Président sont responsables et doivent rendre des comptes Que l’on supprime cela une entité qui ne sert à rien à part placer des politiques qui n’ont pas de poste ailleurs pour ne pas les laisser sur le carreau ! Rien quand Wallonie nous avons plus de politiques que nos voisins! Là il y a de sérieuses économies à faire!!