Coronavırus

Coronavırus

Pourquoi vacciner les jeunes en priorité n'est-il pas une bonne idée? La réponse d'Yves Van Laethem

Pourquoi vacciner les jeunes en priorité n'est-il pas une bonne idée? La réponse d'Yves Van Laethem

01-02-21 22:48:00

Pourquoi vacciner les jeunes en priorité n'est-il pas une bonne idée? La réponse d'Yves Van Laethem

Les jeunes supportent de moins en moins les restrictions imposées. Dans une lettre ouverte signée par une quarantaine de personnalités belges, dont ...

01 février 2021 à 20h41 CORONAVIRUS Les jeunes supportent de moins en moins les restrictions imposées. Dans une lettre ouverte signée par une quarantaine de personnalités belges, dont la patronne de Child Focus, des adultes demandent que les jeunes soient également considérés comme"prioritaires" en matière de vaccination. Certains se disent prêts à leur céder leur place dans l'ordre de vaccination qui a été défini.

Suisse : Amnesty dénonce l'interdiction du voile intégral, qui 'discrimine la communauté' musulmane Israël rouvre ses bars et restaurants, ses écoles et salles de spectacle Le bourgmestre de Middelkerke Jean-Marie Dedecker défie le gouvernement: 'Nous allons installer nos terrasses dès cette semaine'

Pour Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19, vacciner les jeunes en priorité n'est pas une solution."Pour l'instant, vacciner les jeunes ne leur donnera aucun droit supplémentaire. Ça va les protéger d'une maladie qui les touche peu sur le plan physique. Et ça ne va pas protéger de manière conséquente les personnes âgées selon les informations que l'on a. Peut-être que ce sera le cas mais on n'a pas encore assez de notions à ce propos"

, indique-t-il sur le plateau du RTL INFO 19h.Pour le spécialiste, il est important de suivre l'ordre de vaccination établi par les autorités, à savoir vacciner d'abord les personnes fragiles. Ce n'est que lorsque celles-ci auront reçu leur dose que l'on pourra revoir les restrictions sanitaires en vigueur. headtopics.com

"Il est indubitable qu'il faut vacciner les personnes fragiles en priorité. Sans cela, on ne pourra pas donner plus de libertés de manière conséquente des jeunes",éclaire-t-il.Les jeunes, les"dégâts collatéraux de la lutte contre le virus"

La crise du coronavirus a impacté la vie des Belges. Les mesures et nombreuses restrictions ont également impacté les jeunes, notamment sur le plan moral. Privés de contacts sociaux et avec une scolarité réduite, ils font partie des"dégâts collatéraux de la lutte contre le virus", souligne Yves Van Laethem.

"On a considéré au départ que puisque les jeunes n'étaient pas la cible du virus, tout allait bien pour eux. Ils ont été en quelque sorte les dégâts collatéraux de la lutte contre le virus et ça je pense que l'on a mis un moment à s'en rendre compte",

a-t-il confié.Le porte-parole interfédéral s'apprête à être vacciné."En tant que médecin d'un hôpital, je serai vacciné dans les jours qui viennent" Lire la suite: RTL info »

Moi je préfère donner ma place à mon enfant ,il sera en première avant moi