Fédération, Patronale, Santhea, Homes, Été, Oubliés, Crise, Coronavirus

Fédération, Patronale

Pour la fédération patronale Santhea, les homes ont été oubliés dans la crise du coronavirus

Pour la fédération patronale Santhea, les homes ont été oubliés dans la crise du coronavirus

09-04-20 10:54:00

Pour la fédération patronale Santhea , les homes ont été oubliés dans la crise du coronavirus

Au micro de Matin Première, Valérie Victoor a exprimé sa colère quant à la situation engendrée par le coronavirus dans les maisons de repos.

 Au micro de Matin Première, Valérie Victoor, secrétaire de Santhea (fédération patronale des institutions de soins de santé wallonnes et bruxelloises), a exprimé ses espoirs mais également sa colère.D’après elle, on peut évoquer une surmortalité dans les maisons de repos. En deux semaines, 378 personnes y sont décédées en Wallonie. Ce sont pour Valérie Victoor des chiffres très importants. Selon elle, les autorités publiques ont mis trop de temps à réagir. « On a neuf ministres de la Santé, ça ne peut pas bien fonctionner. Le fédéral, qui coordonne et gère la crise, n’est pas compétent pour les maisons de repos, ce sont les régions ». Et pour Senthea, « les régions ont eu du mal à se faire entendre. Aucune taskforce fédérale n’a été créée (pour ce secteur en particulier) regroupant les différents niveaux de pouvoir ». Tout en précisant que la Wallonie a réagi beaucoup plus vite que la Région flamande et bruxelloise.

«J’en ai rien à f... des morts»: une adolescente de 15 ans crée la polémique en se filmant en train de danser sur des tombes au cimetière d’Horrues Renault devrait supprimer 5000 emplois en France Des policiers suspectés d'avoir fait un barbecue pendant leur service: une procédure disciplinaire ouverte

Lire aussiAu niveau du matériel de protection, elle évoque une situation « vraiment lamentable », regrettant que la situation ne soit pas la même dans les différentes maisons de repos.Des tests tardifsHier, les tests de dépistage dans les maisons de repos avec plus de dix cas suspects ont commencé. Pour Valérie Victoor, ce n’est pas suffisant mais également trop tardif. « Chaque maison de repos ne reçoit que quelques tests. Alors, imaginez, un membre du personnel fait un test. Il n’a rien aujourd’hui, mais est en contact avec d’autres personnes qui sont suspectées. Demain peut-être quelqu’un lui aura donné le COVID-19 », explique-t-elle.

Lire aussiSon désir est que la maison de repos tout entière soit testée, de manière préventive. Lire la suite: Le Soir »

Coronavirus au Japon : l'état d'urgence déclaré pour 7 régions dont TokyoLe Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré mardi l’état d’urgence, d’une durée initiale d’un mois, pour Tokyo et six autres régions de l’archipel face à une récente accélération du nombre de cas de Covid-19 dans...

Coronavirus: réunion cruciale des ministres des Finances de l'UE pour faire face au choc économiqueLes ministres des Finances de la zone euro tiendront cet après-midi un Eurogroupe aux conclusions très attendues. Ils doivent s’accorder sur des outils européens communs qui permettront d’amortir le choc économique provoqué par la pandémie de... ALERTE INFO - 51 personnes sorties de quarantaine et qui étaient déclarées guéries ont ensuite été testées positives aucoronavirus en Corée du Sud. Les autorités craignent que le hashtagvirus reste dans certaines cellules, en attente de réactivation. (KCDC) hashtagCOVID19

Coronavirus: 786 morts de plus au Royaume-Uni, un record pour le paysLe Royaume-Uni a enregistré 786 décès supplémentaires de personnes atteintes du coronavirus en 24 heures, un nouveau record, portant à plus de 6.000 le nombre de morts dans le pays, a annoncé mardi le gouvernement.

'Boris s'en sortira', 'Priez pour lui': la presse britannique au chevet de Boris JohnsonLe Premier ministre britannique Boris Johnson entame mercredi sa deuxième journée en soins intensifs, où il se bat contre le nouveau coronavirus qui a contaminé plus de 55.000 personnes dans son pays et fait près de 6.200 morts parmi ses compatriotes.

Coronavirus au Royaume-Uni: deuxième journée en soins intensifs pour Boris JohnsonLe Premier ministre britannique Boris Johnson entame mercredi sa deuxième journée en soins intensifs, où il se bat contre le nouveau coronavirus qui a contaminé plus de 55.000 personnes dans son pays et fait près de 6.200 morts parmi ses... Et? Vous allez nous donner un bilan journalier aussi? De quel couleur est son slip? Que mange t-il le matin...?

Pour l'OMS, 'il est certainement encore trop tôt pour assouplir les mesures'Le directeur pour l'Europe à l'OMS estime qu'il est 'certainement trop tôt' pour assouplir les mesures. M. Kluge assure que la Belgique a une stratégie pour lutter contre la pandémie. 'Il y a une frontière mince entre en faire trop et en faire trop peu. De Block trouve un bon équilibre à cet égard.'