Sport

Sport

Les Rangers, la Conference League: les clés pour le futur belge en Ligue des Champions

La nouvelle compétition européenne pourrait s'avérer capitale pour assurer la présence belge en C1 pour la saison 2023-2024, plus que jamais en péril.

26-02-21 20:31:00

La nouvelle compétition européenne pourrait s'avérer capitale pour assurer la présence belge en C1 pour la saison 2023-2024, plus que jamais en péril. Notre analyse 👇

La nouvelle compétition européenne pourrait s'avérer capitale pour assurer la présence belge en C1 pour la saison 2023-2024, plus que jamais en péril.

Les défaites de Bruges et de l'Antwerp, synonymes de fin de campagne européenne pour les clubs belges, sont un coup dur pour le coefficient continental de notre championnat. Avec trente points récoltés au total, mais pondérés au nombre de participants (cinq), la Belgique conclut sa cuvée 2020-2021 avec six petits points UEFA, et voit à terme sa place qualificative directe pour la Ligue des Champions menacée.

Ramadan : le jeûne commence mardi en Egypte et au Liban Quelle place la Belgique peut-elle ambitionner d’occuper dans la course à l’espace ? Label 'covid-safe': trois experts proposent une autre stratégie pour sortir du yo-yo des fermetures

...Les défaites de Bruges et de l'Antwerp, synonymes de fin de campagne européenne pour les clubs belges, sont un coup dur pour le coefficient continental de notre championnat. Avec trente points récoltés au total, mais pondérés au nombre de participants (cinq), la Belgique conclut sa cuvée 2020-2021 avec six petits points UEFA, et voit à terme sa place qualificative directe pour la Ligue des Champions menacée.Si le champion de Belgique sera toujours sur la piste aux étoiles la saison prochaine, les résultats de cette année n'étant pas encore pris en compte, la donne pourrait changer dès la saison 2022-2023. En cas d'épopée européenne conjointe des Rangers, du Dynamo Kiev et du Shakhtar, qui permettraient à l'Ukraine et l'Écosse de glaner 3,5 points supplémentaires, le top 10 continental belge et la qualification automatique pour les poules de la C1 sont en péril. La chute semble néanmoins improbable, étant donné que les Rangers devraient atteindre la finale en gagnant tous leurs matches pour permettre aux Écossais d'atteindre 11,650 points sur la saison 2020-2021, et donc de doubler les Belges. Être dépassé par l'Ukraine, qui bénéficie encore de deux représentants, est plus plausible, mais pas assuré pour autant. Actuellement neuvième, la Belgique est en mesure de le rester au coup de sifflet final de la saison.L'histoire sera bien différente pour la saison suivante, car la Belgique perdra alors les bénéfices de son excellente saison 2016-2017 au cours de laquelle Anderlecht et Genk avaient atteint les quarts de finale de l'Europa League, alors que La Gantoise avait été éliminée en huitièmes dans un duel fratricide contre les Limbourgeois. Historiquement mauvaise (2,6 points, moins bien que la Moldavie), la saison 2017-2018 pèsera alors trop lourd dans la balance, sans être rattrapée par les trois dernières campagnes plutôt moyennes : 7,8 points UEFA en 2018-19, 7,6 l'an dernier, et seulement 6 cette saison.Pour conserver sa place dans le top 10, toujours synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions, lors de la saison 2023-2024, la Belgique devra donc réussir une campagne européenne de très haut niveau la saison prochaine. Il faudra cumuler douze, voire treize points pour se maintenir au sein des dix premières nations européennes.Comment y parvenir ? Le coefficient européen sur une saison se calcule en divisant par cinq (le nombre d'équipes qualifiées) le résultat cumulé de tous les clubs engagés. Pour atteindre 12 ou 13 points, il faudra donc un total supérieur à soixante unités, sachant qu'une victoire en phase de poules (quelle que soit la compétition) rapporte deux points, et un partage un point. Les bonus, par contre, diffèrent d'une compétition à l'autre. Participer aux poules de la Ligue des Champions rapporte quatre points, et se qualifier pour les huitièmes en offre quatre supplémentaires, alors que l'Europa League ou la Conference League ne garantissent pas de tels totaux.Concrètement, la Belgique devra espérer voir son champion bien figurer en C1 (et pourquoi pas y passer l'hiver, comme Bruges a failli le faire cette année), mais aussi voir ses représentants franchir les poules dans les autres compétitions. La Conference League, moins prestigieuse et rémunératrice que l'Europa League, pourrait néanmoins être une belle opportunité à ce niveau. Selon nos informations, une qualification directe (en tant que premier de groupe) pour les huitièmes de finale de la compétition rapporterait déjà 14,5 points en misant sur un total de quinze points sur dix-huit lors de la phase de poules. Et la route vers les quarts, voire les demi-finales permettrait de franchir la barre des vingt points. Si elle ne sauvera pas leurs finances, la nouvelle Coupe d'Europe pourrait donc bel et bien sauver le coefficient des clubs belges.

Vous souhaitez continuer à nous lire? Lire la suite: Sport/Foot Magazine »