Le professeur Jean-Luc Gala de plus en plus isolé: les cliniques Saint-Luc se désolidarisent de ses propos 'contre-productifs'

Le professeur Jean-Luc Gala de plus en plus isolé: l'UCL se désolidarise de ses propos 'contre-productifs'

21-10-20 18:33:00

Le professeur Jean-Luc Gala de plus en plus isolé: l'UCL se désolidarise de ses propos 'contre-productifs'

Depuis le début de la crise du coronavirus, certains experts critiquent les mesures gouvernementales ou tiennent des propos qui relativisent ...

Publié le21 octobre 2020 à 17h15  Depuis le début de la crise du coronavirus, certains experts critiquent les mesures gouvernementales ou tiennent des propos qui relativisent l'importance de l'épidémie. C'est le cas du professeur Jean-Luc Gala, spécialiste des maladies infectieuses à l'UCL, chef de clinique et directeur de l'Unité de menaces biologiques.

Présidentielle américaine 2020 : Joe Biden assure que les Etats-Unis sont 'prêts à guider le monde' Et si on parlait de l'entrave méchante au droit de grève ? David Clarinval plaide pour rouvrir les commerces dits 'non-essentiels' : 'Nous ne sommes pas une île'

A différentes reprises,il a remis en question les déclarations de ses confrères, parmi lesquels figurent l'ex porte-parole interfédéral de lutte contre le coronavirus, Emmanuel André, ou encore Marius Gilbert, directeur de recherche au Fond National de la Recherche Scientifique et épidémiologiste à l'ULB (Université Libre de Bruxelles).

Une attitude qui passe mal dans le monde scientifique et politique. Récemment, sur le plateau de l'émission néerlandophone Terzake, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, a estimé que le professeur était"incroyablement désinvolte".

Le 14 octobre dernier, le porte-parole néerlandophone de lutte contre le coronavirus dénonçait les conséquences dramatiques que peuvent avoir des discours de banalisation du virus:"Dans les régions où il y a des discours qui minimisent l'importance de l'épidémie ou la sévérité de l'épidémie, on constate qu'il y a plus de cas et parfois aussi plus de décès,

expliquait Steven Van Gucht, qui tentait d'expliquer pourquoi une partie de la population ne suivait pas les mesures sanitaires.Ce mercredi, c'est au tour des Cliniques universitaires Saint-Luc de réagir. Dans une série de deux tweets, les Cliniques ont pris leurs distances avec les propos tenus par leur chef de clinique.

"En tant qu'acteur académique majeur en Belgique, les Cliniques Universitaires Saint-Luc ont à cœur de participer activement au débat public par la voie, notamment, de leurs experts scientifiques. Les Cliniques tiennent néanmoins à se distancier sans équivoque des interventions contre-productives du Pr Jean-Luc Gala dont les propos sont contraires aux valeurs et au positionnement scientifique de l'institution".

Plus d'informations dans quelques instants.Un tweet a été intégré à cet endroit. Lire la suite: RTL info »

Professeur Gala venez prendre la parole on a besoin de personne comme vous qui voit plus clair que du gouvernement Ce n'est pas aux autorités académiques à s'immiscer dans ce débat. Gala ne manque pas d'arguments pour critiquer le massacre économique et social qu'on veut imposer à nouveau malgré des indicateurs plutôt rassurants.

Un vrai connard qu il dégage Vous pouvez critiquer tant que vous voulez, mais si vous n'avez pas une meilleure solution, gardez vos critiques pour vous, elles n'apporte rien et bien au contraire, puisqu'elle cassent des solutions qui répondent en partie au problème qui se pose en attendant mieux ... Au vu de l'évolution récente de la pandémie en Belgique, on peut penser au contraire que Gala voit plus clair, plus tôt que d'autres.

L'UCL Louvain emboîte le pas de Saint-Luc

Coronavirus : les cliniques Saint-Luc se distancient des positions prises par Jean-Luc GalaLes cliniques universitaires Saint-Luc ont pris mercredi leurs distances à l'égard du professeur Jean-Luc Gala dont les prises de position à propos des mesures sanitaires décidées par les différents gouvernements alimentent la polémique depuis quelques... Vous allez le scander combien de x RTBF? Propos déformés, mal interprétés et en + il avait raison de critiquer certaines choses et c'était son droit de liberté d'opinion. Pour les communautés: c'est car la population y est + dense et les gens - individualistes(+en famille) J'aurai +tôt tendance à me distancier des autorités des cliniques ClinUnivStLuc qui sont favorables aux propos et mesures anxiogènes face à cette crise du corona, qui semble +que tout, montée de toute pièce! Un bon médecin rassure les patients! Les tests+ ne veulent rien dire! Soutien au Prof MedCol colonel JL Gala, MD, PhD Chef de B-LiFE/B-FAST mission Chef de clinique - Centre de génétique humaine, Directeur du Centre de Technologies Moléculaires Appliquées, Professeur ordinaire à l’Université catholique de Louvain, Expert CBRN, Membre du PASAG

Bolivie: victoire dès le premier tour pour le candidat d’Evo Morales, renversé en 2019La défaite des partisans du gouvernement de facto va-t-elle susciter des tensions ?

'La situation est nettement pire que le 18 mars, qui était le début du lockdown'Est-ce une deuxième vague ou un tsunami qui nous attend? Nos hôpitaux pourront-ils faire face? Nos écoles pourront-elles rester ouvertes? Le ministre fédéral de la santé, Frank Vandenbroucke, est l'invité de CQFD ce lundi pour faire le point sur ces... Mais on ne confine pas, envoyons les gamins à l'école et que tout le monde continue de bosser.🙄🙄 Une observation que je n'ai pas encore vu dans les médias: je vois régulièrement en rue où le port du masque est obligatoire, des personnes qui tombent le masque pour fumer et envoyer de la fumée (et le reste..'virus' ?) dans son environnement proche. Ca me parait dangereux non ? Effectivement, le gouvernement actuel est encore pire que le gouvernement provisoire !!! Ca va tellement mal que cela ne peut qu'aller mieux !! Think positive 😊😊😊

Le masque à nouveau obligatoire dans le centre-ville de NamurIl faudra à nouveau sortir masqué si vous vous baladez dans le centre-ville de Namur dès ce mercredi 21 octobre. En raison de la hausse des contaminations (1500 nouveaux cas en 2 semaines pour la seule ville de Namur), le bourgmestre a décidé d'imposer,... Et pas Bruxelles ?

Coronavirus: le gouvernement portugais recule sur le traçage obligatoire

Le pop-corn et les boissons prohibés dans les salles de cinémaL’Arrêté royal du 18 octobre 2020 , portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du virus, concerne aussi les exploitants de salle.