Charleroi, Judiciaire, Justice, Charleroi, Suicide, Harcèlement, Réseaux Sociaux

Charleroi, Judiciaire

Le procès du harcèlement ayant causé le suicide de la jeune Maëlle a commencé à Charleroi

Le procès du harcèlement ayant causé le suicide de la jeune Maëlle a commencé à #Charleroi

18-02-21 18:04:00

Le procès du harcèlement ayant causé le suicide de la jeune Maëlle a commencé à Charleroi

C’est une affaire tragique de harcèlement sur les réseaux sociaux qui a été abordée ce jeudi devant le tribunal de la jeunesse de Charleroi . En janvier 2020, Maëlle, 14 ans, a mis fin à ses jours suite à la diffusion d’une vidéo intime sur les...

C’est ainsi une jeune fille de quinze ans qui a été la première à comparaître devant le tribunal de la jeunesse. Ce n’est pas elle qui a posté la vidéo intime mais elle l’a partagé. Etant mineure, elle risquait une réprimande ou, éventuellement, une mesure plus sévère comme un placement en IPPJ.

Ostende : les phoques accusés par les pêcheurs de manger tous les poissons Coronavirus en Belgique: Frank Vandenbroucke compte mettre de l’ordre dans la campagne de vaccination ce mercredi Le pape François se voit finir sa vie à Rome et non en Argentine son pays natal

Mais, durant l’audience de ce jeudi, le ministère public a sollicité une peine spécifique à la justice pour les mineurs : à savoir des prestations éducatives.L’adolescente sera fixée sur son sort dans quatre semaines.

Les parents de Maëlle, toujours très marqués un an après le suicide de leur fille, avaient tenu à être présents à cette première audience.Deux autres adolescents, dont le jeune qui a posté la vidéo intime de Maëlle sur les réseaux sociaux, doivent encore être jugés lors d’audiences distinctes. La prochaine est fixée au 2 avril. headtopics.com

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »