Espagne, Catalogne

Espagne, Catalogne

Le président indépendantiste catalan perd son mandat de député

27-01-20 21:29:00

Le président indépendantiste catalan perd son mandat de député

Cette nouvelle confrontation entre les deux partis qui gouvernent ensemble la région alimente les rumeurs d'élections anticipées en Catalogne.M. Torra, dauphin de l'ancien président catalan Carles Puigdemont, et leur parti Ensemble pour la Catalogne (JxC), réclamaient à l'autre grand parti séparatiste ERC (Gauche Républicaine de Catalogne) de les suivre dans leur volonté de désobéir à la justice qui lui a retiré temporairement son mandat.

Le centre de vaccination au Heysel à moitié vide : des couacs informatiques mais aussi un manque d'engouement du personnel de santé Une lockdown party interrompue dans un gîte à Offagne: la plupart des participants ont reçu 750 euros d'amende France : graphique faussé, drapeaux inversés... les erreurs de la conférence de presse de Jean Castex

Mais ERC qui, contrairement à JxC, a appuyé début janvier la reconduction au pouvoir à Madrid du Premier ministre socialiste Pedro Sanchez, a refusé."Nous ne pourrons pas prendre en compte votre vote afin de garantir la validité de toutes les décisions adoptées lors de cette session plénière", a dit à M. Torra le président du parlement catalan, Roger Torrent d'ERC. Si Quim Torra avait voté, sa voix aurait en effet entaché de nullité les résolutions de la chambre régionale.

18 mois d'inéligibilité M. Torra s'est vu retirer son mandat suite à sa condamnation en décembre à 18 mois d'inéligibilité pour avoir refusé d'obéir l'an dernier à la commission électorale. Elle exigeait qu'il retire des symboles indépendantistes de la façade du gouvernement régional pendant une campagne électorale, l'institution qu'il préside devant rester impartiale. headtopics.com

M. Torra avait fait appel de sa condamnation mais la commission électorale a ordonné sans attendre début janvier le retrait de son mandat de député. La décision a été avalisée la semaine dernière par la Cour suprême, la plus haute instance judiciaire du pays.

La question est désormais de savoir si la perte du mandat de député de M. Torra doit entraîner son retrait de la présidence régionale. Selon le statut de la Catalogne, le président doit être choisi parmi les députés régionaux mais un flou juridique demeure sur le cas où le président perd son mandat de député.

Les partis de droite exigent que M. Torra abandonne son poste de président régional et de M. Sanchez qu'il annule une rencontre prévue début février avec lui puisque, selon eux, il n'est plus en fonctions.M. Sanchez a été reconduit au pouvoir grâce à l'abstention d'ERC lors d'un vote de confiance à la chambre des députés. En échange de cette abstention, il a promis la mise en place d'une négociation destinée à trouver une solution au"conflit politique" en Catalogne. Cette rencontre avec Quim Torra fait partie du processus de détente qu'il a initié.

Catalogne: réaction de Quim Torra à la condamnation et à l'incarcération de Junqueras (20/12/2019) Catalogne: réaction de Quim Torra à la condamnation et à l'incarcération de Junqueras -... La justice européenne a donné raison jeudi à l'indépendantiste catalan emprisonné Oriol Junqueras sur son immunité d'élu européen et l'Espagne aurait dû le laisser sortir de prison pour siéger au Parlement européen.Oriol Junqueras, condamné en octobre 2019 à treize ans de prison pour sédition, a été élu le 26 mai député européen et bénéficiait depuis ce jour de l'immunité attachée à cette qualité, affirme la justice européenne. Traduction: Quim Torra, président de la Catalogne: "Je ne serai pas affecté par les décisions d’un tribunal à motivation politique car seul le Parlement catalan peut le faire." - "Il ne s'agit pas de me soutenir – moi, Quim Torra - mais il doit être clair les présidents de ce pays ne sont pas élus par un tribunal, avec des procédures politisées, irrégulières et des peines déjà écrites avant le procès." -"C'est une résolution qui a des implications directes pour le très honorable président Carles Puigdemont et le conseiller Toni Comín, dont on a également nié les droits démocratiques." - "Je demande la nullité du jugement qui a été rendu par la Cour suprême. Ainsi que la libération immédiate de tous les prisonniers politiques, le libre retour des exilés et le classement de procédures contre les indépendantistes." Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. headtopics.com

Affaire Khashoggi : restrictions de visas américains pour 76 Saoudiens, et sanctions financières contre des responsables militaires Un char de cérémonie de l'époque romaine retrouvé près de Pompéi, 'une découverte extraordinaire' La ville de Liège veut classer la gare des Guillemins comme monument Lire la suite: RTBF info »

Le roi Albert II reconnaît être le père biologique de Delphine Boël: le communiqué officielLe roi Albert II indique que les résultats ADN montrent qu’il est bien le père biologique de Delphine Boël. quel boulet cette gonzesse Welkom aan Boël / PrinsesDelphine / prinses Delphine / DelphineBoël / Delphine Boël!!! vicomtedetrevil Qui est Delphine Boël ?

Après le plan cul, le plan dodoLe plan cul n’est pas la seule manière de combler un manque d’affection. On parle désormais du plan dodo, pour passer la nuit à deux en tout bien tout...

Le budget 2021-2027 au cœur d'un sommet européen exceptionnel le 20 févrierLe président du Conseil européen Charles Michel a convoqué un sommet européen exceptionnel le 20 février prochain afin d’y évoquer le budget 2021-2027. 'Le temps est venu de trouver un accord sur le budget pluriannuel' de l’Union européenne,... Je n’apprécie vraiment pas CharlesMichel... Il n’en demeure pas moins que la photo d’illustration me paraît totalement inopportune 🤔

Italie: l'Atalanta humilie le Torino et lorgne la C1, lutte serrée pour le maintienLes rêves de C1 revivent à Bergame: l'Atalanta s'est replacée samedi dans la course à la Ligue des Champions grâce à sa démonstration 7-0...