Restructuration, Syndicat, Liège Airport, Aéroport De Liège, Travailleurs

Restructuration, Syndicat

FedEx : 'Notre travail aujourd'hui, c'est de diminuer un maximum le nombre de licenciements', annoncent les syndicats

L’annonce des 671 licenciements chez FedEx à Bierset a provoqué un véritable raz-de-marée social. Le transporteur...

20-01-21 13:25:00

FedEx : 'Notre travail aujourd'hui, c'est de diminuer un maximum le nombre de licenciements', annoncent les syndicats

L’annonce des 671 licenciements chez FedEx à Bierset a provoqué un véritable raz-de-marée social. Le transporteur...

Alors ils n’avaient pas vu venir cette annonce, comme l’explique Thierry Grignard, président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg : "On avait vu une petite diminution de l’activité de jour. Mais en tout cas, depuis quelques mois, on avait alerté la direction qu’il fallait regarder à cette problématique de l’activité de jour. Elle n’en a jamais rien fait, elle ne nous a pas écoutés donc on s’était dit que ça allait peut-être mal tourner pour certaines activités, comme la maintenance, l’IT ou pour les fonctions supports. Mais jamais on ne s’était attendu à une annonce pareille."

Suisse : Amnesty dénonce l'interdiction du voile intégral, qui 'discrimine la communauté' musulmane Israël rouvre ses bars et restaurants, ses écoles et salles de spectacle Le bourgmestre de Middelkerke Jean-Marie Dedecker défie le gouvernement: 'Nous allons installer nos terrasses dès cette semaine'

Rencontre avec les ministres wallons Le gouvernement wallon reçoit la direction de l’aéroport et les syndicats ce mercredi matin. "On va leur expliquer qu’on est dans la procédure Renault, qui a été modifiée par le gouvernement MR de Charles Michel afin de faciliter les employeurs à licencier plus vite", relaye le syndicaliste.

Notre travail aujourd’hui, c’est de diminuer un maximum le nombre de licenciements "Il est hors de question qu’on licencie les travailleurs autrement qu’après une série de discussions qu’on aura au sein de l’entreprise", défend-il. "Notre travail, en tout cas aujourd’hui, c’est de diminuer un maximum le nombre de licenciements. Là, le politique, que ce soit au niveau régional ou fédéral, a un rôle à jouer pour ne pas laisser l’entreprise licencier alors que les discussions ne sont pas terminées." headtopics.com

Des conditions d'implantations trop laxistes ? Thierry Grignard reconnaît que cette restructuration pourrait être la conséquence d'une attitude générale à ouvrir grand les bras à des sociétés qui n'offrent aucune garantie sur les conditions de travail et la solidité de leur implantation. "Mais c’est le travail des organisations syndicales quand des groupes comme ça viennent s’installer", précise le syndicaliste. "Le travail de notre organisation syndicale, c’est justement de palier le fait que les lois ne sont pas toujours faites pour les travailleurs. Alors nous négocions des conventions collectives avec les employeurs, parce qu’on voit bien qu’au niveau législatif, les différents gouvernements ne font pas en sorte de protéger au maximum les travailleurs, mais de faciliter les entreprises à pouvoir s’implanter et à pouvoir et à avoir des conditions qui leur permettent de travailler à leur guise."

►►► À lire aussi : Des centaines d’emplois menacés chez FedEx : le pari risqué du"tout à la logistique" ?Le président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg maintient qu'"ils sont là pour rectifier le tir, mais les lois sont là, ce n’est pas nous qui les votons. Les employeurs les utilisent et quand elles sont en leur faveur, ils y vont. Ici, on constate vraiment que Fedex, le groupe américain, voit les latitudes qu’il a pour faire ce qu’il est en train de faire."

L’aéroport de Liège n’en sera pas le seul impacté par cette décision de restructuration chez FedEx. La direction a aussi l’intention de restructurer de ses activités à Zaventem, où 47 emplois sont menacés.FedEx supprime 671 emplois à Bierset: JT 19/01/2021 FedEx supprime 671 emplois à Bierset - 19/01/2021 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Encore de la gesticulation politique. De toute façon les patrons de Fed-Ex adresseront un sourire poli à Di Rupo et sa bande, puis ils feront quand même ce que bon leur semble.