Covid: une nouvelle manifestation à Bruxelles contre les mesures sanitaires

Covid: une nouvelle manifestation à Bruxelles contre les mesures sanitaires

Philippe Close

23-01-22 12:01:00

Covid: une nouvelle manifestation à Bruxelles contre les mesures sanitaires

De nombreux mouvements parmi lesquels World Wide Demonstration for Freedom et Europeans United for Freedom appellent les citoyens européens en désaccord avec les restrictions sanitaires prises face à la pandémie de coronavirus à venir manifester dimanche après-midi à Bruxelles. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) a autorisé la tenue de l'événement.

Selon le programme prévu par les mouvements citoyens, les manifestants belges sont invités à se rassembler dès 11h00 à la gare Bruxelles-Nord. Ils seront rejoints à partir de 12h00 par ceux venus d'autres pays européens. De nombreux voyages en cars et trains sont organisés pour leur permettre de converger vers Bruxelles. Le cortège devrait s'étirer au fil des arrivées. Il se rendra au coeur du quartier européen, dans le parc du Cinquantenaire, où des discours sont prévus dès 14h30. Les organisateurs espèrent voir défiler des centaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale européenne et

Lire la suite: Le Vif »

Il faut toujours que ce soit les citoyens qui réagissent face aux effractions politiques hypocrites. Les élus ne sont plus que des pantins qui ne représentent plus le pays et c'est la rasion pour laquelle nous sommes au bord du gouffre et qu'ils ont ruiné une région entière.

Covid: De Croo verra les ministres-présidents avant d'entamer le Comité de concertationFace aux critiques à l'encontre du projet de baromètre corona, le Premier ministre Alexander De Croo a décidé de réunir les ministres-présidents à 13h00 avant d'entamer le comité de concertation proprement dit, a-t-on appris à bonne source vendredi midi. Le commissariat corona sera également présent, mais pas les autres membres du codeco. Le comité de concertation proprement dit commencera dès lors un peu plus tard.

CAN : 12 cas de covid chez les Comoriens, dont l'entraineur et les deux gardiens du noyauDouze joueurs et membres de l'encadrement des Comores ont été testés positifs au Covid-19, dont les deux seuls gardiens...

Team van de motivatiebarometer wil weten wat jouw mening is over het Covid Safe TicketDe motivatiebarometer peilt al maanden lang naar onze motivatie tijdens de coronapandemie. Deze keer wordt er gevraagd naar de verplichte vaccinatie en het... Wilde dat echt weten? Komt de zondag eens naar Brussel! Gho, ik zal diplomatisch antwoorden.. 🤢🤬

Le refus de faire vacciner son enfant contre le Covid en forte augmentation chez les vaccinésLe refus de faire vacciner son enfant contre le coronavirus chez les parents vaccinés a augmenté de près de 20%. J'en suis ravie, bravo aux parents qui refusent ce vaccin pour leurs enfants.👍👏👏👏👏👏 C'est clair que les enfants ont touche pas 🤬🤬🤬🤬🤬 Sur ces parents sont des abrutis.

Baromètre Covid critiqué: De Croo verra d’abord les ministres-présidents avant le CodecoCoronarivus: le Premier ministre Alexander De Croo a décidé de réunir les ministres-présidents à 13h avant d’entamer le comité de concertation proprement d... Ha ha ha ha c'est plus possible ces guignols se fiche du peuple

Covid Safe Ticket blijft “geen dag langer dan nodig”Geen coronamaatregel die zo gecontesteerd is als het Covid Safe Ticket. “Discriminatie”, “een vals gevoel van veiligheid”, “overbodig”: het systeem is al a... 😂😂😂 alexanderdecroo moet men nooit geloven. T is er al te lang...

. © Getty Selon le programme prévu par les mouvements citoyens, les manifestants belges sont invités à se rassembler dès 11h00 à la gare Bruxelles-Nord. Ils seront rejoints à partir de 12h00 par ceux venus d'autres pays européens. De nombreux voyages en cars et trains sont organisés pour leur permettre de converger vers Bruxelles. Le cortège devrait s'étirer au fil des arrivées. Il se rendra au coeur du quartier européen, dans le parc du Cinquantenaire, où des discours sont prévus dès 14h30. Les organisateurs espèrent voir défiler des centaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale européenne et la baisse de gravité de la maladie avec le variant Omicron pourrait en effet motiver plus de personnes que précédemment à demander la levée des restrictions sanitaires. Lire aussi: Covid: faut-il tirer un trait sur l'immunité collective ? (analyse) Au travers de cette manifestation, les organisateurs disent défendre"la démocratie, les droits de l'Homme et le respect de la Constitution". Europeans United for Freedom estime sur son site internet que la propagation du Covid-19, la saturation des hôpitaux en rapport et le décès de personnes à la santé fragile ne justifient pas de déroger aux libertés fondamentales garanties par la démocratie. "La pire maladie que nous avons importée de Chine n'était pas le virus, mais le totalitarisme" , selon son propos. Le mouvement critique aussi le manque de débat public en amont des décisions prises par les gouvernements sur base des conseils d'experts scientifiques. Selon le programme prévu par les mouvements citoyens, les manifestants belges sont invités à se rassembler dès 11h00 à la gare Bruxelles-Nord. Ils seront rejoints à partir de 12h00 par ceux venus d'autres pays européens. De nombreux voyages en cars et trains sont organisés pour leur permettre de converger vers Bruxelles. Le cortège devrait s'étirer au fil des arrivées. Il se rendra au coeur du quartier européen, dans le parc du Cinquantenaire, où des discours sont prévus dès 14h30. Les organisateurs espèrent voir défiler des centaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale européenne et la baisse de gravité de la maladie avec le variant Omicron pourrait en effet motiver plus de personnes que précédemment à demander la levée des restrictions sanitaires. Au travers de cette manifestation, les organisateurs disent défendre"la démocratie, les droits de l'Homme et le respect de la Constitution". Europeans United for Freedom estime sur son site internet que la propagation du Covid-19, la saturation des hôpitaux en rapport et le décès de personnes à la santé fragile ne justifient pas de déroger aux libertés fondamentales garanties par la démocratie."La pire maladie que nous avons importée de Chine n'était pas le virus, mais le totalitarisme", selon son propos. Le mouvement critique aussi le manque de débat public en amont des décisions prises par les gouvernements sur base des conseils d'experts scientifiques. En savoir plus à ce sujet: