Protection, Masque, Coronavirus

Protection, Masque

Coronavirus : les soignants en première ligne sont-ils assez bien protégés ?

Coronavirus : les soignants en première ligne sont-ils assez bien protégés ?

29-03-20 22:24:00

Coronavirus : les soignants en première ligne sont-ils assez bien protégés ?

Jean-François Moreau est médecin généraliste, et il y a peu, il a effectué une garde dans un poste de tri des hôpitaux. C’est un lieu tampon, où sont identifiées les personnes potentiellement porteuses du coronavirus, afin d’éviter d’engorger...

Hôpitaux / Protection en première ligne - 29/03/2020 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé 13h - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo La polémique autour du port des masques dans cette épidémie inédite n’est pas neuve. Car, alors que le virus faisait son arrivée en Europe fin février, s’abattant dramatiquement en premier sur l’Italie (qui compte à ce jour plus de 10.000 morts et 90.000 cas), force est de constater que le continent n’était pas du tout préparé. L’illustration parfaite de ce manque de prévoyance est la pénurie de masque auxquels nos pays européens (mais pas qu’eux) font actuellement face.

Molenbeek: une vidéo montre des jeunes crachant sur une poignée de voiture Guéri, le docteur Philippe Devos ressent encore les effets du coronavirus deux mois plus tard France : Camélia Jordana tacle les violences policières, le ministre de l'intérieur dénonce ses propos

Alors qu’en Asie, de nombreux pays ont pu imposer le port du masque chirurgical (ou en tissu) à l’ensemble de la population, l’Europe, elle, pleure après ces masques, et se retrouve à devoir demander aux citoyens lambda de laisser ces masques aux personnes potentiellement en contact avec le coronavirus, et au personnel soignant, de"rationaliser" l’utilisation de ces masques. De nombreux témoignages d’infirmier.ères et médecins, autant dans les hôpitaux qu’à domicile, font état d’un manque criant de masque, mettant le personnel soignant en danger."Ils nous envoient en première ligne, mais sans nous donner les armes".

Impossible donc de suivre l’exemple des pays asiatiques, alors que le port du masque chirurgical est une barrière supplémentaire face à la propagation du coronavirus, aux côtés des mesures de confinement et de la distanciation sociale.

Masque chirurgical, ou FFP ? Mais si la population belge peut essayer de pallier la pénurie de masque chirurgical en confectionnant soi-même des masques en tissu (ce qui est hautement recommandé), pour le personnel soignant, la problématique est toute autre. La question est de savoir qui doit porter les masques FFP, ces fameux masques qui filtrent également les particules aériennes, et donc empêchent totalement le passage du coronavirus.

Les recommandations du Conseil Supérieur de la Santé sont les suivantes :Les masques chirurgicaux, qui retiennent les gouttelettes émises par le porteur sont réservésLes masques FFP1/2/3(Étonnamment, le CSS permet l’utilisation du FFP1 alors que celui-ci n’a pas les capacités filtrantes nécessaires pour retenir le SARS-CoV-2 — c’est le petit nom du virus responsable de COVID-19)

CQFD [PODCAST] - Coronavirus: les infirmières en première ligne / Infirmières: les masques de la... CQFD - Coronavirus: les infirmières en première ligne / Infirmières: les masques de la colère Ce soir, dans CQFD grand entretien, focus sur les infirmières en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les masques de la colère. On en parle avec Alda DALLA VALLE, infirmière, présidente de la FNIB (fédération nationale des infirmières de Belgique). Une logique qui n’est pas uniquement sanitaire On remarque tout de suite une certaine incongruité : la seule différence entre le port de ces types deux masques est le mot"direct". La logique du CSS voudrait donc qu’un médecin dans un centre de triage, qui doit examiner un patient potentiellement infecté, n’est pas en contact"direct" avec ce dernier, et ne doit donc porter qu’un masque chirurgical. Il n’est donc pas protégé de particules aériennes porteuses du virus. Même si le vecteur principal de transmission du virus sont les gouttelettes émises par le malade, la transmission par l’air est aussi possible.

Cette logique montre que ces décisions ne se basent pas que sur des recommandations sanitaires, mais aussi purement pratiques : en situation de pénurie, il faut faire des choix qui ne permettent pas une protection optimale des personnes en contact avec le coronavirus. Pour preuve, le document du CSS reprenant les recommandations précise également que des"conditions exceptionnelles" d’utilisation des masques sont permises en cet épisode épidémiologique, c’est-à-dire des conditions où le nombre d’heures de port du masque est plus important que les recommandations habituelles.

La princesse Élisabeth officiellement diplômée après une cérémonie en ligne (vidéo) Un an après les élections du 26 mai 2019 : faudra-t-il retourner aux urnes à l’automne ? Formation fédérale: le duo socialiste Magnette-Rousseau compose un rapport avant un second tour de discussions

Conséquence, le personnel soignant comme lui aussi à tomber malade, entraînant une pression encore plus soutenue sur le système de santé, qui devient alors de moins en moins capable de soutenir le choc de l’épidémie.

►►► Coronavirus : plus de 16 millions de masques chirurgicaux reçus, 11 millions distribués Dès l’arrivée du virus dans notre pays, les stocks de masques étaient clairement insuffisants pour protéger au mieux le personnel soignant dans cette lutte quotidienne. Manque de prévoyance, non-application du principe de précaution, désinvestissement dans le système de santé belge, impossibilité de prévoir une épidémie d’une telle ampleur ? Le temps est à la recherche de solutions, et non de coupables, mais dès que l’épidémie sera maîtrisée, il faudra urgemment tirer les leçons de cet épisode épidémiologique inédit dans notre société contemporaine.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info

Non c'est évident. Le monde médical devrait avoir des masques fpp2 ou 3 pour se protéger. C'est loin d'être le cas en raison de l'incurie et l'incompétence du gouvernement Sûrement que non, mais on en fait beaucoup moins de bruit que nos amis Francais... Probablement car on fait tout notre possible, on ouvre notre fenêtre a 20h, on applaudit 2min, la RTBF filme pour passer au JT, 20:03 on allume netflix et on continue notre vie

Dans certaines régions les généralistes attendent toujours leurs masques ! C'est l'ensemble des soignants qui sont insuffisamment protégés (masques, tabliers,...) Pas seulement la 1e ligne ! Demandez à Maggie_DeBlock les chiffres ? Via catherinefonck Sofie_Merckx GeorgesGilkinet drphildevos absymtweets Sophie_Wilmes

Qui se pose encore la question Ca sert à quoi ce titre après des semaines de mortelle saga des masques, toujours pas résolue ? Non

«Espèce de saloperie, c’est pas toi qui aura ma peau»: Jean-Denis Lejeune présente des sytmptomes du coronavirusLe papa de Julie a publié sur Facebook un message inquiétant ce dimanche matin.

Jean Tirole: 'Il faut préparer le retour au travail'Jean Tirole: 'Il faut préparer le retour au travail' Par lambrechtsmc | JeanTirole coronavirus covid19 covid19be lambrechtsmc JeanTirole Prix Nobel d'Economie dit la même chose que Jan Jambon, Trump ...

Jean-Marc Fortin sur le retour de José Lardot à Solières : 'Je ne vois pas pourquoi nous devrions fusionner avec Huy'L’homme fort de Huy a créé la surprise en retournant à Solières.

Coronavirus: pourquoi les Etats-Unis sont-ils le pays avec le plus de cas recensés?Depuis le premier malade détecté fin janvier sur le sol américain, à plus de 100.000 personnes infectées vendredi, les Etats-Unis ont gagné le triste titre de pays du monde comptant le plus de cas officiellement recensés de nouveau... Pas lu l'article, mais je peux vous dire que le Président Trump n'y est pour rien... Aux États-Unis, non seulement ils battent le record du nombre de sans-abris, mais chaque État gère la crise différemment... Pcq eux, ils testent beaucoup plus de gens? Parce que pour l'élite qui dirige les USA le fric passe avant leur peuple.

Coronavirus: l’horreur continue ce dimanche en Italie avec 756 nouveaux décès et 5.217 cas supplémentaires, le bilan grimpe à 10.779 morts756 nouveaux décès liés au coronavirus sont à déplorer en Italie ce dimanche. D'après mes simulations, France Pic dans 22 jours, 72000 cas , 7800 décès, reste après 55 jours pour éradiquer soit reste 77 jours au total. Aujourd'hui dimanche prévisions 2300 décès et 36160 cas SP horreur et rtbf En Italie, l'épidémie de coronavirus semble continuer à ralentir..... entre vente et réalité

Coronavirus: 838 morts en 24 heures, le triste record espagnolEn Espagne, 838 personnes sont décédées du coronavirus ces dernières 24 heures, un triste record. :(