Santé, Virus, Coronavirus

Santé, Virus

Coronavirus: les professionnels belges de la santé se mettent d'accord pour cerner ce qu'est un 'cas suspect'

Coronavirus: les professionnels belges de la santé se mettent d'accord pour cerner ce qu'est un 'cas suspect'

27-02-20 02:08:00

Coronavirus : les professionnels belges de la santé se mettent d'accord pour cerner ce qu'est un 'cas suspect'

Nous vous parlions ce mardi de la stratégie gouvernementale dans le cadre de l’action contre le coronavirus. Le ministère de la Santé s'est penché ce mercredi sur un nouveau protocole relatif aux patients suspects pour infection à COVID-19. Nous...

- La personne aurait "des symptômes cliniques d’une infection respiratoire supérieure ou inférieure (avec un début soudain d’au moins un des symptômes suivants : fièvre, toux, difficultés respiratoires)" couplée avec soit "un historique de voyage dans les 14 jours avant le début des symptômes dans un pays/région avec une transmission soutenue" (à savoir, selon le site d’épidémiologie des maladies infectieuses : Chine, Corée du Sud, Iran et 11 Communes en Italie (liste sur la page du site), soit "un contact physique avec un cas confirmé par un test de laboratoire, de COVID-19 dans les 14 jours avant le début des symptômes du patient".

La Ligue de défense noire africaine annonce qu'elle va procéder au déboulonnage de la statue de Léopold II Les applaudissements reprennent pour le personnel soignant 'Cercle is weer wat het ooit was: een kweekvijver voor jong talent'

- Ou bien un patient qui couplerait "des symptômes cliniques d’une infection respiratoire aiguë sévère et/ou un signe clinique ou radiologique d’atteinte pulmonaire qui exige une hospitalisation" ​et "un historique de voyage dans les 14 jours avant le début des symptômes dans un pays/région avec une transmission limitée : liste ci-dessus plus autres communes de Lombardie, Vénétie et Emilie- Romagne en Italie, Singapour, Japon."

(Les différentes régions citées sont évidemment susceptibles d’évoluer selon l’actualité)►►► À lire aussi : Notre dossier sur le coronavirusPas de panique Les spécialistes rappellent que le risque de contagion est minime, et encore davantage pour les enfants de moins de 10 ans.

Pour les enfants qui ne présentent pas de symptômes, il n’y a donc pas à s’inquiéter du tout :"Les enfants asymptomatiques (sans symptôme, ndlr) peuvent fréquenter la crèche ou l’école même si eux-mêmes ou l’un de leurs parents reviennent d’une région ou d’un pays où il y a des cas de COVID-19. Ils ne doivent pas être testés. — Cependant, si l’un des parents ou un des contacts étroits de l’enfant est un cas confirmé de COVID19, l’enfant doit rester isolé à la maison. La durée de l’isolement sera déterminée par le médecin inspecteur du service de surveillance des maladies infectieuses de la région."

Coronavirus : les risques liés à l âge - 25/02/2020 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo En cas de patient"à risque"

Si un enfant ou un adulte présente cependant les symptômes d’une possible contamination (voir ci-dessus), les médecins ont comme consignes de donner des rendez-vous de consultation en dehors des heures (pour éviter le contact avec d’autres patients) voire de se rendre au domicile même du patient à risque. La procédure indique ensuite au médecin d’appliquer des mesures de protection pour lui-même. Si le docteur peut se protéger de façon adéquate (au moins masque et gants), de procéder à un examen clinique. Il doit ensuite entrer en contact avec le service de "surveillance des maladies infectieuses" de la région. Après, il est conseillé de décider "ensemble de la prise en charge du patient".

CLÉ DE L INFO : Eric Boever - 26/02/2020 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo La suite des procédures (et les détails de celles-ci) sont indiquées sur le site Sciensano. Il n'y aurait donc pour le moment ni quarantaine ni mesures exclusives à l'ordre du jour.

Faut-il empêcher les infirmiers belges de travailler au Luxembourg ? 'Ce n’est pas avec des petites mesures que nous parviendrons à aplatir la courbe de l’épidémie' Christelle Meuris, infectiologue au CHU de Liège Coronavirus : Georges-Louis Bouchez (MR), inquiet, préconise des 'mesures plus strictes'

Notons que pour la rentrée scolaire de lundi, le cabinet de la ministre de l’Education de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir, n’établit pas de consigne particulière.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Voilà qui est plus clair. On n’est toujours plus malins que les autres chez nous ´même pas de contrôle aux aéroports (chapeau)pas de désinfections des avions ,etc... Tout a fait ça Annick1414 Normale, c'est pour ça qu'il n'y a plus de cas déclarer en Belgique !

Coronavirus: bénéficierons-nous d'un vaccin révolutionnaire beaucoup plus tôt que prévu ?Alors que les plus optimistes prévoyaient, au mieux, un vaccin pour l'automne 2021, un laboratoire américain vient d'annoncer avoir mis au point un vaccin qui pourrait déjà être testé sur des humains dès le mois d'avril de cette année. Une avancée...

'Nous nous sommes sacrifiés', 'Tout est possible', 'On doit faire mieux', ...: les réactions des joueurs après les matchs de Champions LeagueDécouvrez les réactions d'après-match des joueurs après les rencontres de Champions League entre Chelsea et le Bayern et entre Naples et Barcelone.

Nouveau chez nous: un Top 10 quotidien sur NetflixC’est une nouveauté : les dix programmes les plus en vogue sont mis en valeur pour aider les abonnés dans leurs choix.

Pourrons-nous skier en Belgique ce jeudi ?Alors qu'on annonce 15 à 25 centimètres de neige sur le plateau des Hautes Fagnes d'ici jeudi en cours de journée, la probabilité de voir les...