Cian Uijtdebroeks : 'Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !'

17-01-22 18:10:00
Cian Uijtdebroeks : 'Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !'

Cian Uijtdebroeks : 'Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !' #velortbf

Velortbf, World Tour

Cian Uijtdebroeks : 'Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !' velortbf

Considéré comme un des grands espoirs du cyclisme belge – et comparé régulièrement à Remco Evenepoel - Cian...

" Je ne vais pas vous étonner : cette première saison servira surtout à apprendre " explique le coureur de Hannut." Nous avons monté un programme taillé sur mon profil de grimpeur : des petites courses à étapes où ça monte, comme le Tour de Majorque, le Tour de Murcie ou encore Almeira et l’Ardèche. Dans un second temps, il y aura des épreuves d’une semaine comme le Tour des Alpes et le Tour de Norvège. En Belgique, je ne courrai pas beaucoup… et en tout cas, pas avant les Championnats de Belgique de chrono. L’idée est de faire mes gammes et de développer mes sensations… mais sans perdre l’esprit de victoire.

Lire la suite: RTBF Sport »

Philippe Gilbert avant sa dernière saison chez les pros: «Les fleurs, je les veux sur le podium d’arrivée, pas au départ!»Le Remoucastrien de 39 ans entame sa vingtième et dernière saison chez les professionnels, non sans objectifs.

Pas de Paris-Roubaix et de Tour des Flandres pour Philippe Gilbert, concentré sur les Ardennaises et Milan-SanremoPas de Paris-Roubaix et de Tour des Flandres pour Philippe Gilbert, concentré sur les Ardennaises et Milan-Sanremo velortbf

Ski alpin: l’incroyable remontée de Lucas Braathen pour gagner le slalom de Wengen (vidéo)Le Norvégien était seulement 29e à l’issue de la première manche.

27 buts en 24 matches, la goal-machine Aleksandar Mitrovic plus que jamais sur son nuageOn vient à peine de passer le cap de la mi-saison mais Aleksandar Mitrovic a déjà battu son record de buts en une saison...

Anderlecht-Standard: Renaud Emond est déjà titulaire pour son grand retour, tout comme Cafaro et Dewaele (direct à 18h30)Pour son premier match de l’année, et une semaine avant de recevoir le Club de Bruges, le Standard de Liège se rend chez son éternel rival, le Sporting d’Anderlecht.

Open d'Australie : Alison Van Uytvanck qualifiée pour le 2e tour, Maryna Zanevska passe aussiAlison Van Uytvanck a franchi le cap du premier tour à l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem de la saison,...

Considéré comme un des grands espoirs du cyclisme belge – et comparé régulièrement à Remco Evenepoel - Cian Uijtdebroeks a rejoint les rangs de l’équipe Bora-Hansgrohe.News Par rapport à l’entretien qu’il nous avait accordé voici quelques semaines, Philippe Gilbert a profité de la « journée média » accordée par l’équipe Lotto-Soudal, en Espagne, pour apporter quelques détails quant à son programme.Lotto Soudal a communiqué ce samedi le programme de ses coureurs pour la première partie de la saison cycliste 2022.Vidéo AFP Seulement 29e de la première manche, le Norvégien Lucas Braathen a signé la plus belle remontée de l’histoire de la Coupe du monde pour remporter dimanche le slalom de Wengen, un an après une grave blessure au genou.

Et cette saison, le grimpeur hannutois (18 ans) fait le grand saut dans le grand bain du World Tour. A moins d’un mois de ses grands débuts, le jeune prodige dévoile son programme et ses ambitions. « Devant mon public et sur des routes que je connais par cœur, je voulais m’investir, me faire plaisir aussi car tout a commencé là-bas, à Remouchamps. " Je ne vais pas vous étonner : cette première saison servira surtout à apprendre " explique le coureur de Hannut. Son grand objectif de la première partie de saison sera Milan-Sanremo, seul grand monument qu’il manque au palmarès du champion belge." Nous avons monté un programme taillé sur mon profil de grimpeur : des petites courses à étapes où ça monte, comme le Tour de Majorque, le Tour de Murcie ou encore Almeira et l’Ardèche. Je ne veux pas qu’on m’offre des fleurs à chaque départ, je les préfère sur le podium d’arrivée avec une victoire ! » 650. Dans un second temps, il y aura des épreuves d’une semaine comme le Tour des Alpes et le Tour de Norvège. Pour son deuxième succès en Coupe du monde après le géant de Sölden en 2020, Braathen devance finalement le Suisse Daniel Yule de 22/100e et l’Italien Giuliano Razzoli de 29/100.

En Belgique, je ne courrai pas beaucoup… et en tout cas, pas avant les Championnats de Belgique de chrono.000 bornes près le total au compteur du Wallon en presque 20 ans dans le peloton. Il a pointé l’Amstel, la Flèche wallonne et Liège-Bastogne-Liège pour finir son programme printanier. L’idée est de faire mes gammes et de développer mes sensations… mais sans perdre l’esprit de victoire. Et donc oui, ça veut dire que j’espère aussi gratter l’un ou l’autre bouquet… et je pense particulièrement au Tour de l’Avenir. Cela représente 1. Mais il y aura de la concurrence ! J’ai bien vu à l’entraînement et au stage qu’on poussait déjà beaucoup plus de watts que chez les Juniors : ici, tout le monde a le moteur d’une Ferrari ! Donc je vais devoir bosser pour me mettre au niveau !" À LIRE AUSSI Cian Uijtdebroeks :"Je ne peux pas être tout de suite Pogacar" " Moins de pression que Remco" Celui que d’aucuns comparent… à Remco Evenepoel, pour ses grandes capacités démontrées dès le plus jeune âge, ne veut pas se prendre la tête. Le Gantois de 22 ans sera d’ailleurs aligné sur la quasi totalité des courses flandriennes, du Nieuwsblad à Roubaix, en passant par le Samyn, Nokere, L’E3 ou encore A travers la Flandre. " Etre comparé à Remco crée évidemment des attentes au niveau du public : certains vont se dire que je vais tout de suite rouler aussi vite que lui ! Mais moi, je fais mon chemin et je ne me mets aucune pression… Je ne cherche pas l’attention comme Remco : quand je vois toute la presse qui suit l’équipe Quick Step chaque jour, je me dis que ce n’est pas pour moi… C’est aussi la raison pour laquelle, malgré des offres des équipes belges et aussi de Jumbo-Visma, j’avais choisi de signer chez Bora-Hansgrohe : ici, on me laisse mûrir tranquillement et sans pression. J’ai commencé à la FDJ où nous avions deux camping-cars pour 7, où on devait compter les minutes de douche pour être sûr d’avoir de l’eau. « Le slalom est vraiment une discipline dingue », plaisantait après la course le Suisse Ramon Zenhäusern, 15e dimanche, alors que les quatre premières épreuves de la saison ont eu quatre vainqueurs différents.

Vu les attentes, je pense même que je serai plus tranquille chez les pros… que si j’étais resté chez les Espoirs (NDLA : Uijtdebroeks a sauté la catégorie), où tout le monde m’aurait attendu au tournant !" " Chris Froome est mon modèle" Peter Sagan a quitté les rangs de Bora-Hansgrohe pour rejoindre ceux de TotalEnergies. Mais une saison durant, en 2021, Cian Uijtdebroeks a pu manger les conseils de la star slovaque. J’ai eu la chance de connaître beaucoup d’évolutions technologiques à l’échelon du matériel, de la préparation, de la nutrition etc. Il sera aussi la meilleure arme au sprint pour l’équipe belge pour le Tour d’Italie et le Tour de France. "On a fait le stage d’hiver ensemble il y a un an. On a partagé des repas, c’était sympa : Peter m’a dit de faire mon chemin, à mon rythme, et de rester calme. Ici, tout est plus précis, minutieux. Il m’a donné plein de confiance ! Comme jeune coureur, mon modèle a toujours été Chris Froome.. Mais si le jeune homme estimait en décembre avoir « beaucoup appris » de cette expérience, le traumatisme a refait surface la semaine dernière à Adelboden, où le skieur a coupé son effort plutôt que d’affronter le mur final.

Je rêve de briller un jour, comme lui, dans les grands Tours. « C’est normal, j’étais encore blessé, la masse musculaire de ma jambe droite était insuffisante. Mais chaque chose en son temps : j’ai un contrat de 3 ans ici… et je ne me vois pas faire de grand Tour avant ma 3e saison. " Newsletter sport Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive. Je n’ai pas eu ce bonheur ces deux dernières années et cela me manque. Le vent, la pluie et la boue ont rendu les pavés glissants et ont corsé la difficulté d’une course déjà éprouvante. OK Ne plus afficher × .