Vaccination, Discours, Premier Ministre, Coronavirus

Vaccination, Discours

'Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés' : les mots du Premier ministre pourraient être contreproductifs

Le Premier ministre n’a pas mâché ses mots, ce vendredi, lors du comité de concertation. La situation vaccinale à...

18-09-21 14:06:00

'Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés' : les mots du Premier ministre pourraient être contreproductifs

Le Premier ministre n’a pas mâché ses mots, ce vendredi, lors du comité de concertation. La situation vaccinale à...

“En tant que société, on ne peut accepter que des gens fassent le choix de mettre d’autres personnes en danger, a-t-il poursuivi. Personne ne peut faire ça à quelqu’un d’autre. Les vaccins sont sûrs, gratuits et disponibles partout. Ce sont ceux qui ne se sont pas fait vacciner qui sont responsables du fait que des règles restent encore strictes à certains endroits. Et surtout, celui qui ne se fait pas vacciner met sa vie en danger et met en danger la vie des autres."

'Je préconise le retour du masque à l’école secondaire' déclare Yves Van Laethem Afghanistan : manifestation de femmes à Kaboul pour dénoncer le 'silence' du monde L’énergie nucléaire en Belgique 'ne satisfait pas aux principes de développement durable', conclut le CSS

Que penser de ce ton offensif ? Ces déclarations pourraient-elles aider à convaincre les personnes toujours réticentes à se faire vacciner ? Olivier Luminet, professeur de psychologie de la santé à l’UCLouvain, membre du groupe d’experts “psychologie et corona” et coauteur du baromètre de la motivation, nous livre son point de vue.

Les mots du Premier ministre sont forts, seront-ils pour autant efficaces ?Dire qu’il y a une “épidémie de non vaccinés”, cela porte une symbolique extrêmement forte. Ça risque de raidir cette population.D’un point de vue psychologique, la menace, ce n’est pas la bonne technique. A un certain moment, on a voulu récompenser les gens, les payer pour se faire vacciner. Dans un sens comme dans l'autre, ce sont des stratégies qui sont très peu efficaces parce que ça risque d'accentuer encore l’opposition. headtopics.com

Il y a aussi de la culpabilisation dans ces propos. Cela risque d’aggraver la polarisation entre deux camps, les bons et les mauvais, les vaccinés et les non vaccinés.Y a-t-il encore moyen de convaincre ?Parmi les gens qui ne sont pas encore vaccinés, il y a une petite proportion qui ne se fera sans doute jamais vacciner, mais il y a aussi beaucoup de gens, notamment à Bruxelles, qui manquent encore d’informations. Je pense que les propos du Premier ministre risquent de raidir un certain nombre de gens hésitants qui sont pourtant prêts à entendre des explications scientifiques. Agiter la menace risque de les détourner de ces informations.

Il faut encore et toujours privilégier l’information, l’explication ?Oui, il faut informer, expliquer. Le meilleur exemple, c’est Leïla Belkhir (infectiologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc, ndlr) qui vient d’aller dans une école à Bruxelles. Les ados ont pu mettre en évidence les craintes classiques qui circulent pour le moment sur les réseaux sociaux, comme l’infertilité, et en expliquant de manière scientifique que ce genre d’argument est tout à fait faux, elle a pu faire tomber des barrières chez un certain nombre de jeunes.

Donc, comme je l’ai dit, il y a une part de la population qu’on ne pourra pas convaincre, 10% environ. Ceux-là vont rester rétifs à toute communication. Mais cela veut dire qu’on peut tout à fait atteindre les objectifs de 90% de vaccination à condition de développer une stratégie de communication efficace, et notamment cette stratégie de proximité. On sait que les experts jouissent d’une grande confiance, tout comme les médecins généralistes et les pharmaciens. Ce sont 3 catégories de personnes qui doivent aller au contact.

Un discours trop radical pourrait être contreproductif ?Oui, il faut sortir d’une politique d’infantilisation dans laquelle on dit aux gens : on va vous faire obéir soit en vous donnant de l’argent soit en vous donnant des sanctions.La crise que l’on connaît est une crise de longue haleine. Il faut aussi que les gens restent motivés. On risque avec cette politique du bâton que les gens contraints aillent se faire vacciner mais abandonnent encore plus les gestes barrières dans une espèce de compensation : ‘on m’a obligé à me faire vacciner mais, moi, le masque, le lavage des mains, les distances sociales, c’est terminé !'. Or, il faut maintenir la vigilance à ce niveau-là aussi. headtopics.com

Très british et sans filtre: que penser du nouveau portrait d'Elisabeth diffusé par le Palais Royal pour ses 20 ans ? Sept jeunes travailleurs sur dix préfèrent aller au travail en voiture d'après une étude Moderna annonce des résultats positifs pour son vaccin anti-Covid chez les 6-11 ans

La vaccination c’est un élément dans un ensemble d’éléments et en mettant en exergue on risque d’avoir un abandon complet des autres mesures.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Bien sûr, non-vacciné ne veut pas dire sans droits ! Les gestes barrières sont suffisants. Ce discours dominant et culpabilisant est vraiment dingue . De 1. En pleine 1ère vague ces mêmes politiques nous disaient d aller bosser, covid ou non au chevet du patient . De 2. Être vacciné n empêche pas de transmettre le virus Raz le bol. Vivons avec

Un point commun entre vaccinés et non-vaccinés: On veut sortir tous-tes des contraintes de cette pandémie 🙂 90% vaccinés de+16 ans (voire +12), une des solutions Resterait une marge de 10% pour les antivax Mais étant pleinement responsables des conséquences de leurs choix 😔 Oui tout a fait! Contaminé par des vaccinés qui transportent le virus qui développe la maladie sans symptome et contaminent tous le monde sans le savoir. Pffff quand est ce que les moutons vont enfin se reveiller!

On peut toujours polémiquer, n’empêche il a raison! 86% de vaccinés, donc 14 de non vaccinés si on prend les statistiques on pourrait avoir 10% de cas sur les 14 ce qui nous fait 1.4% ,cas ne veut pas encore dire malade, disons aussi que dans ces 1.4 on a une majorité de jeunes en bonne santé. On parle de quelle pandémie là ?

Qu'ils nous disent dabord se qu'il y a dans leur injections..... Puis on fini la phase test.... Letre human nest pas un rat de laboratoire...... Moi c non a l injection et a leur propagande Osons .... il arrive un moment où il faut oser C'est vrai Les médias et les politiques ont inventé une nouvelle religion Les témoins de Jehovaxxx ^^ Ils sont persuadés d’être sauvés de la mort après 2 ou 3 doses du saint vaccin 😇

Le Belge n’a jamais été aussi con… Continuez à croire aveuglément les chiffres donné par l’état et les groupes pharmaceutiques 👏🏼

Alexander De Croo : 'Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés. La situation à Bruxelles n’est ni inacceptable, ni tenable'Alexander De Croo : 'Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés. La situation à Bruxelles n’est ni inacceptable, ni tenable' Ce sont les porteurs du virus qui contaminent, même s'ils sont vaccinés. 😂😂😂 Pourquoi continue à reprendre un titre différent de l article ( ‘ ni inacceptable’) ?

Ils viennent même dans les écoles maintenant 😨😨 alexanderdecroo 1. le vaccin n’est pas obligatoire, merci de respecter le choix de chacun. 2 Vous voulez arreter l’epidemie de non vaccinés ? Prenez vos responsabilités en le rendant obligatoire. 3 ce genre de propos c’est une incitation a la discrimination/haine NotInMyName

On attend toujours un vrai travail de pédagogie de la part des autorités, notamment via les RS et l'audiovisuel public. Facile de critiquer quand rien n'est fait pour un meilleur accès à de l'info de qualité qui soit dénuée de réactions populo-complotistes en tous genres. Le nouveau lietmotiv creux de sens et mensonger : 'celui qui ne se fait pas vacciner met sa vie en danger et met en danger la vie des autres. '

Je ne voudrais jamais être jugée par un esprit fermé on parle plus de Corona mais vaccination. Il y a un moment où il faut appeler un chat un chat. Les évidences sont suffisamment claires. Un jour il est reproché aux politiques de cacher des choses, et maintenant c’est trop directe. Pour une fois qu'il perd son sang-froid . . . N'empêche toutes ces Emmerderesses et leurs pendants masculins . . . Qu'est-ce qu'il nous font . . . Oups ! 💩. . . C'est sorti tout seul.

Melbourne (Australie) s’est éveillée… Parce que la sensibilisation et l'appel au bon sens ont été productifs partout ?

Alexander De Croo : 'Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés. La situation à Bruxelles n’est ni inacceptable, ni tenable'Alexander De Croo : 'Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés. La situation à Bruxelles n’est ni inacceptable, ni tenable' Ce sont les porteurs du virus qui contaminent, même s'ils sont vaccinés. 😂😂😂 Pourquoi continue à reprendre un titre différent de l article ( ‘ ni inacceptable’) ?

Oui il a raison car soit on est dans une société où on vit collectivement en entraide soit chacun pour soi. Oui ne pas être vacciné est un acte irresponsable et égoïste surtout que les douteux ne donnent rien comme solution pour sortir de la pandémie Quel enfoiré, y a quasi plus un mort depuis des semaines voire des mois...

Pourtant il a tout à fait raison 👍🏼 Pourtant, il a raison... De Croo qui essaye de nous faire croire que les vaccinés ne tombent pas malade. Est-ce qu'il vit dans un bunker ou est-il définitivement et complètement stupide? Le plus triste c'est qu'on paye ce parasite. Depuis le début de la crise sanitaire, pas de lits supplémentaires ni d'augmentation du budget de la santé mais ça, il n'en parle pas... il préfère préparer les prochaines mesures coercitives (avant les réactions de certains, je précise que je suis vacciné).

Il se trompe. Dommage. Avec plus de 80% de taux de vaccination, je crois que nous sommes en minorité. Lâchez nous un peu... Il a raison, pourtant Ils ne sont pas contre productifs. Ils sont inacceptables.

Haïti : le Premier ministre dénonce des accusations 'sans fondement' à son égard concernant l’assassinat de Jovenel MoïseLe Premier ministre haïtien Ariel Henry s'est défendu jeudi soir des soupçons émis contre lui dans l'enquête sur...

Boeing prévoit deux fois plus d’avions dans le ciel dans 20 ansC’est un document considéré comme une référence : chaque année à cette période, le constructeur américain Boeing...

Japon : qui sont les quatre prétendants au poste de Premier ministre?Quatre candidats, deux hommes et deux femmes, sont officiellement entrés vendredi en campagne au Japon pour devenir le...

Incendies en Californie : pour les protéger, on emballe les séquoias géants dans de l’aluminiumLes secours ont emballé jeudi dans des couvertures ignifugées des séquoias géants, les arbres les plus imposants du... Cuisson à l'étuvée