Emploi, Entreprises, Syndicats, Technologies, États-Unis

Emploi, Entreprises

Action en front commun syndical lundi au siège d'IBM Belgique, menacé d'actions en justice

Action en front commun syndical lundi au siège d'IBM Belgique, menacé d'actions en justice

15-04-21 15:44:00

Action en front commun syndical lundi au siège d'IBM Belgique, menacé d'actions en justice

Une action 'européenne' aura lieu lundi matin au siège d'IBM Belgique à Bruxelles, annonce jeudi le front commun syndical. Les représentants des travailleurs reprochent à la direction belge de l'entreprise informatique d'aller trop vite dans la...

Au début du mois de novembre, IBM avait fait part d'un vaste programme de restructuration touchant toutes ses succursales dans le monde. L'entreprise veut désormais se concentrer sur le cloud hybride et l'intelligence artificielle et réduire ou supprimer ses autres activités commerciales.

'Ça va compliquer les camps scouts, les gardes alternées, les vacances moins chères': le nouveau calendrier scolaire ne plaît pas à tout le monde Conflit israélo-palestinien : la Ligue contre l'antisémitisme dénonce un message de la co-présidente d'Ecolo Deux assouplissements annoncés mardi par les autorités inquiètent Yves Van Laethem

►►►Lire aussi : IBM envisage de supprimer plus de 200 emplois en Belgique et plusieurs milliers en Europe Dans une deuxième phase, ces activités de cloud hybride et d'intelligence artificielle seront poursuivies au sein d'IBM Belgique, qui comptera alors encore environ 500 employés.

Les quelque 300 autres employés restants, spécialisés dans la gestion de l'infrastructure informatique des entreprises, seront logés dans une nouvelle société à créer, Kyndryl. Cela ramènera les plus de 3.000 employés initiaux d'IBM Belgique à près de 500 en un peu plus de 10 ans de temps, résument les syndicats. headtopics.com

Procédure Renault Cinq mois après le début de la procédure Renault, d'application pour les importantes restructurations, il s'avère que les négociations en Belgique sont difficiles. La direction a en effet mis fin unilatéralement mardi à la première phase de cette procédure, dans laquelle les syndicats peuvent poser des questions à la direction et lui présenter des mesures alternatives, alors que les objectifs de celle-ci ne sont pas remplis, dénonce le front commun.

"Une grande partie du travail n'a pas encore été accomplie", confirme Peter Darin, du syndicat chrétien flamand ACV Puls. Les représentants des travailleurs ont encore beaucoup de questions sans réponse et la direction n'a pas précisé les critères qui seront utilisés pour appliquer objectivement les licenciements, pointe-t-il.

196 emplois menacés Seuls 196 emplois sont finalement menacés au lieu des 206 annoncés, grâce à un contrat prolongé entre IBM et une autre entreprise.Selon le syndicat, il reste maintenant 30 à 60 jours pour parvenir à un accord social."Si ce n'est pas le cas, la direction court le risque que des licenciés contestent l'objectivité des critères", met en garde Peter Darin. Le syndicat chrétien soutiendra certainement de telles actions en justice, prévient-il.

Pas de nouvelle négociation Pour l'instant, aucune nouvelle négociation n'est prévue. Celles-ci sont au point mort, ce que regrettent les syndicats. Ils organiseront dès lors une action devant le siège social de l'entreprise à Haren (avenue du Bourget 42) lundi matin, de 10h30 à 11h30. Le rassemblement sera limité à 50 personnes. headtopics.com

En Israël, le lynchage d'un homme supposé arabe par ses agresseurs, en direct à la télévision choc l'opinion 'Iel/ielles/illes' : pourquoi et comment utiliser ces pronoms 'neutres' ? Pour le gouvernement allemand, Israël 'a le droit de se défendre'

Il n'y aura pas de grève, précise Peter Darin, qui espère que cette action ramènera la direction autour de la table.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Mouvement de grève chez IBM à la suite de l'échec des négociations: 196 emplois menacésUn mouvement de grève a débuté mercredi à 9h au sein de l'entreprise informatique IBM, faisant suite à l'échec des négociations entre les syndicats et la direction dans le cadre du plan de restructuration annoncé par le groupe américain. Près de...

L'UEFA envisage toujours une action possible contre les initiateurs de la Super LeagueL'Union européenne de football (UEFA) étudie toujours actuellement les éventuelles mesures à prendre à l'encontre des fondateurs de la Super League, a confirmé l'UEFA dans un communiqué de presse vendredi après le Comité exécutif. Tout ce qui limite la libre concurrence est un mal et tout ce qui l'étend c'est un bien en définitif , l'UEFA doit arrêter avec ses menaces et comprendre qu'il y a quelque chose qui ne marche , il fallait comprendre ce qu'on la reproche et corriger pas planer les menaces.

Aéroport de Liège : action de zèle des douaniers pour l'amélioration des conditions de travail

Une action syndicale visera les dépôts de Lidl ce vendredi

Salaire minimum en Europe: action le 1er mai à Bruxelles de la FGTB et d'un syndicat néerlandais