Afrique

Afrique

Volcan Nyiragongo : le gouvernement critiqué, la situation « sous contrôle » assure le président de RDC

Volcan Nyiragongo : le gouvernement critiqué, la situation « sous contrôle » assure le président

30/05/2021 00:35:00

Volcan Nyiragongo : le gouvernement critiqué, la situation « sous contrôle » assure le président

Les critiques enflent en RDC sur la gestion de l’éruption soudaine du 22 mai, et surtout l’évacuation ordonnée jeudi sans aucune organisation apparente ou soutien logistique.

Lors d’une conférence de presse, M. Tshisekedi a jugé qu’il« fallait absolument évacuer la ville », en référence à l’évacuation soudaine et chaotique de jeudi dernier, alors« qu’on ne sait toujours pas ce qu’il peut se passer »

Suivez les JO 2021 en direct : La huitième journée en direct Covid-19 dans le monde : des documents américains sonnent l’alarme face au variant Delta Covid-19 : lever les gestes barrières avant d’avoir atteint l’immunité collective favorise l’irruption de variants résistants

.« Il y a une coulée souterraine de lave qui peut surgir à tout moment (...) dans la ville, a-t-il rappelé,déconseillant vivement de rentrer à Goma. »« Nous avons un problème de déplacés, mais au moins sont-ils en vie, les faire revenir serait très dangereux »

, a souligné le chef de l’Etat.Ces déplacés, estimés à environ 400 000 par le gouvernement,« ont fui dans plusieurs directions », et« il est difficile d’avoir leur nombre exact pour organiser une prise en charge efficace, voilà pourquoi il y a eu un temps qui s’est passé » headtopics.com

, a-t-il expliqué, alors que les critiques enflent dans le pays sur la gestion de l’éruption soudaine du 22 mai – à la suite de laquelle au moins 34 personnes ont trouvé la mort –, et surtout l’évacuation de jeudi ordonnée sans aucune organisation apparente ou soutien logistique.

Lire aussiBeaucoup avaient déjà vu dans l’éruption du 22 mai une illustration des« faillites de l’Etat »« aucun dispositif d’alerte n’ayant fonctionné », faute de budget notamment, et« d’une gestion au pifomètre »

, avait ainsi estimé le journalEcoNews« la population a eu l’impression d’avoir été abandonnée à son triste sort ».Après l’éruption, le gouvernement a dépêché, à grands renforts de déclarations rassurantes, une grosse délégation ministérielle à Goma, enchaînant promesses d’aide et visites de

« réconfort »aux sinistrés. Mais les conditions de l’évacuation de jeudi ont ravivé les critique.Le 22 mai, deux immenses coulées de lave s’étaient échappées des flancs du volcan, dont l’une est venue s’immobiliser dans les faubourgs Nord-Est de Goma. headtopics.com

Jacob Desvarieux, leader du groupe antillais Kassav’, est mort La France décroche le bronze sur le relais mixte des JO de Tokyo La Finlande subit son plus grand feu de forêt depuis cinquante ans

ALEXIS HUGUET / AFP« Mettre des véhicules à disposition lors de l’évacuation, c’est très difficile », a reconnu à ce propos le président Tshisekedi. « Aujourd’hui nous sommes en voie de pouvoir commencer à déployer de l’eau potable ainsi que des vivres »

sur les sites où ils ont trouvé refuge, a-t-il néanmoins affirmé. « Ces déplacés ne le sont que pour quelques temps, le plus grand travail sera à Goma, où il y a 5 000 maisons détruites »par les coulées de lave, a-t-il anticipé, tout en promettant d’organiser des convois de retour. Il a par ailleurs lancé un

« appel aux dons »« un budget sera dégagé », dont la gestion sera« transparente ».L’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) liste désormais trois scénarios principaux pour les jours à venir :

« Le magma reste sous terre sans éruption », avec ou sans la poursuite des secousses sismiques observées ces derniers jours ; ou les tremblements de terre se poursuivent et la lave réapparaît sur la terre ferme.Une quatrième hypothèse catastrophe, celle d’un headtopics.com

« glissement de terrain ou un grand tremblement de terre destabilisant les eaux profondes du lac et provoquant l’émergence de gaz dissous » Lire la suite: Le Monde »

TikTok

La situation est maitrisée comment Vous pouvez maitriser un volcan?Dedomager les gens car ils étaient dans une sismique ,trouvez leur un refuge au lieu de trop parler😎 Madiapart n'ira pas embêté ce gouvernement ,car ils choisissent leur cible (idéologie). Grosse manipulation à laquelle on surf dessus tous les jours via l'actualité , la semaine écoulée est un bel exemple sur le Rwanda. Honte