Élections, Elections Régionales, Campagne Électorale, Vote, Abstention

Élections, Elections Régionales

Une forte abstention est attendue aux régionales, comment l'expliquer ?

Une forte abstention est attendue aux régionales, comment l'expliquer ?

17/06/2021 21:34:00

Une forte abstention est attendue aux régionales, comment l'expliquer ?

D’après les prévisions, moins de 40 % des électeurs et électrices pourraient aller voter dimanche aux régionales et départementales

s’y est risqué : il pourrait y avoir entre 36 et 41 % de participation. C’est bien peu.La campagne du premier tour qui s’achève n’a tout simplement pas intéressé la population. D’après Paul Cébille, analyse politique à l’Ifop interrogé par

Suivez les JO 2021 en direct : La onzième journée en direct Résultat et résumé France - Bahreïn. JO - Stade National Yoyogi. 03 août 2021 L’injection d’une troisième dose de vaccin est-elle nécessaire pour lutter contre le Covid-19 ?

20 Minutes, l’intérêt des électeurs et électrices pour le scrutin régional serait encore en dessous de celui mesuré pour les européennes de 2019 (39 %) et les municipales de l’année dernière (41 %). A titre de comparaison, pour la présidentielle de 2017 l’intérêt était 71 %. Prudence tout de même : on avait par exemple été surpris par une mobilisation de dernière minute pour les européennes.

La tête à d’autres préoccupationsLes Françaises et les Français ont la tête ailleurs. « Ce qui les préoccupe aujourd’hui c’est bien sur la pandémie, même si c’est en recul, mais aussi l’insécurité et le pouvoir d’achat. Pas vraiment les compétences des régions », note auprès de headtopics.com

20 MinutesMathieu Gallard, directeur d’étude chez Ipsos. Des régions dont on a du mal à saisir les compétences, ça c’est ancien, mais, depuis le redécoupage de 2015, dont on ne voit même plus les frontières. S’ajoute à cela une abstention plus structurelle auprès de personnes qui considèrent que les élus et élues ne se préoccupent pas d’elles. « L’élection à vocation majoritaire ne mobilise pas non plus, car si vous perdez, vous savez que vos élus n’auront de toute façon aucun pouvoir », pense aussi Paul Cébille.

Aux élections régionales, qu’il y ait une faible ou une forte abstention, ça ne change pas grand-chose sur le déroulement de scrutin. Pour se qualifier au second tour, par exemple, il faut obtenir au moins 10 % des voix. Aux départementales, en revanche, si on n’est pas dans les deux premiers, il faut réunir au moins 12,5 % des inscrits, c’est-à-dire de la totalité des personnes sur la liste électorale du canton, qu’elles aient voté ou pas. En clair : dans un canton avec 50 % d’abstention, il faudra 25 % des voix pour passer, pas évident.

Pas vraiment de camp plus mobilisé qu’un autreL’année dernière, lors d’élections municipales exceptionnelles en pleine pandémie, l’abstention avait globalement touché toutes les catégories, assez indistinctement. Cette fois on revient à du classique : « Plus vous êtes intégré socialement, plus vous votez », explique simplement Mathieu Gallard. Ainsi les vieux votent plus que les jeunes et les cadres votent plus que les catégories populaires. Les mariés (ou en couple, soyons modernes) votent plus que les célibataires. « Sur une élection mobilisatrice comme la présidentielle il n’y a pas forcément de grosse différence, mais sur un scrutin moins mobilisateur il peut y avoir de gros écarts », ajoute le sondeur de chez Ipsos.

Au sujet des électorats, difficile de voir un camp vraiment plus mobilisé qu’un autre. « En revanche on voit beaucoup d’hésitation dans les électorats de gauche et de LREM, surtout dans les régions où il y a du choix, comme en Île-de-France ou en Auvergne-Rhône-Alpes », décrit Mathieu Gallard. Côté Ifop, Paul Cébille va même jusqu’à dire que, devant la multiplication des listes, certains électeurs ou électrices pourraient décider de ne pas choisir et de s’abstenir. L’électorat du RN est lui « quasiment captif, il est sûr de son choix, note le sondeur. Encore faut-il qu’il aille voter. » headtopics.com

Evan Fournier rejoint les New York Knicks Amandine Brossier passe en demi-finales du 400 m aux JO de Tokyo Amazon diffusera le premier épisode de la série « Le Seigneur des Anneaux » en septembre 2022

« Bonne excuse »L’enjeu pour chaque parti, et ça ne date pas de cette année, c’est de mobiliser les siens. Et à mesure que l’abstention augmente, cela peut suffire à gagner des élections ou à faire la différence. Or, « l’exercice électoral devient plus compliqué s’il s’agit plus de mobiliser que de convaincre ou débattre », pense Paul Cébille. Des abstentions massives à toutes les élections sauf à la présidentielle c’est peut-être bien la nouvelle normalité de la vie politique française. L’année dernière devant les 55 % (au premier tour) et 58 % (au second tour) d’abstention aux municipales, on avait blâmé le contexte pandémique. Cette année ces chiffres pourraient être dépassés sans que la pandémie puisse être listée parmi les raisons de la désaffection.

Lire la suite: 20 Minutes »

Fera-t-on un jour un programme de l’été plus culte que « Fort Boyard » ?

Chaque semaine, « 20 Minutes » vous propose un retour en arrière sur un ou plusieurs programmes qui ont marqué la télé pendant la période estivale

Vous avez vu le niveau des débats et celui des candidats ? Sérieux, La faute à qui ? Lol la démocratie . Les politiques se battent pour s’avoir qui vas avoir du couteau ou la fourchette, par contre la ou ils sont tous d’accord c pour piquer dans nos assiettes . De plus quand les politiques non plus que répression comme expression. Pour le peuple pas eux

Comme si on se posait encore la question du pourquoi... 😔 Tout est dit dans ce commentaire : ' Le millefeuille rend fou, quand il faut supprimer nous en France on multiplie, tous ce qui est entre le maire et la région sont inutiles, couteux, inefficaces ' 50.000 candidats, qui sortent on ne sait d'où, et que personne ne connaît 😒

Les français détestent la démocratie et le droit de vote. Ils me rendent malade 😡 On se demande!!!

Une députée exclue de LREM pour avoir mené une liste dissidente aux régionales en NormandieLa députée, qui a été exclue de LREM pour avoir mené une liste dissidente aux régionales en Normandie, dénonce des “méthodes discutables”.

La gare Saint-Charles bloquée par une “une grosse intervention de la police” dans un TGVAu total, entre 400 et 500 passagers à bord de différents trains ont été impactés par cet incident.

Hidalgo promet 'une disruption totale' quand une femme sera présidenteLa maire de Paris veut faire 'entendre une autre voix' et 'proposer une autre offre politique” face au décrochage des classes moyennes et populaires. Une rupture, quoi, en français ? Marine ou Marion À défaut de révolution, on promeut la disruption qui n'est que sa variante soft.

Bricolage : cette astuce permet de fixer facilement une moustiquaire sur une fenêtre sans la percerComment installer une moustiquaire sur ses fenêtres sans clou ni vis ? Découvrez l’astuce facile pour se prémunir naturellement des piqûres d’insectes, même quand on n'est pas un pro du bricolage....

Une plainte contre Uber déposée devant la Cnil après des bannissementsDe nombreux chauffeurs ont reçu le même message automatique leur signifiant que Uber les déconnectait de l’application

Emmanuel Macron fait de la lecture une « grande cause nationale »Cette annonce, qui doit être faite ce jeudi à l'occasion d'un déplacement dans la Somme et l'Aisne, va lancer une année d'initiatives Si il nous propose de lire Rudy Reichstadt ou Marie Minelli c'est pas la peine Vivement qu'il dégage ce bouffon Décidément entre les grands chantiers et les grandes causes ont ne sait plus où donner de la tête ! A 1 an de la présidentielle 🤔