'Tout n’est pas joué à 20 ans: pourquoi il faut simplifier la VAE'

18/01/2022 15:49:00

'Tout n’est pas joué à 20 ans: pourquoi il faut simplifier la VAE'

'Tout n’est pas joué à 20 ans: pourquoi il faut simplifier la VAE'

'La validation des acquis de l’expérience, formidable outil au service des actifs, a fêté ses 20 ans. Mais force est de constater que son usage recule.'

Haut-commissaire aux Compétences auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’InsertionTRIBUNE - Ce 17 janvier, nous avons fêté les 20 ans de la VAE. Derrière cet acronyme —la formationC’est tout sauf anodin. C’est donner une égalité d’estime à ce que l’on apprend au cours de sa vie, c’est envoyer un signal sur le marché du travail ou dans son entreprise, c’est contribuer à la construction et la valorisation de son parcours professionnel.

Lire la suite:
Le HuffPost »

Présidentielle au Brésil : le complotisme au service de Jair Bolsonaro

Le premier tour de l'élection présidentielle au Brésil, dimanche 2 octobre, opposera Jair Bolsonaro à l'ex-président Lula. En cas de victoire de son adversaire, le président sortant laisse planer l'éventualité d'un scénario insurrectionnel à la Trump. Lire la suite >>

Une jeune femme de 20 ans tuée par son ex-conjoint à BesançonL'ex-compagnon de 34 ans a été interpellé et placé en garde à vue. La victime est décédée, la gorge tranchée.

« On voit le bout du tunnel » : Diana Blois (Familles nombreuses) donne des nouvelles après la contamination à la Covid-19 de presque tout la famille - VoiciSamedi 10 janvier, sur Instagram, Diana Blois annonçait que toute la famille Blois était confinée avec six membres sur huit de la famille contaminés à la Covid-19. Quelques jours plus tard, elle a...

EN DIRECT - Covid-19: le secrétaire général de l'ONU appelle à vacciner tout le mondeCe dimanche, les députés ont adopté définitivement le projet de loi sur le pass vaccinal. Du côté des indicateurs épidémiques, un pic semble se dessiner avec une baisse des cas enregistrés en 24 heures et une stabilisation de la situation dans les services de réanimation. Ferme ta gueule gros sac a merde. Pourquoi les vieux obèses veulent vacciner tout le monde ? Ah lui je veux bien qu'on le vaccine 50 fois (d'un coup) s'il le faut !

Hillary Vanderosieren : Opéré du coeur, Matteo 'souffre beaucoup', Milo tout amoché après une chuteQuand ça ne veut pas... Hillary Vanderosieren et son fiancé Giovanni Bonamy ont dû affronter une épreuve en ce début d'année. Leur fils Matteo a été opéré du coeur et est toujours en convalescence. Co

Belattar lance “République tout terrain”, une force politique pour lutter contre ZemmourL'humoriste veut peser contre l'extrême droite d'ici le premier tour de l'élection présidentielle. Il se lance dans le cross ? Un salon de chicha plutôt qui devrait ouvrir 😏 Un soutient de choix pour Macron :

Cédric Jubillar manipulateur et provocateur : “ Il joue avec tout le monde depuis le début” - GalaAlors que les enquêteurs ont entrepris de nouvelles fouilles à proximité du domicile conjugal des Jubillar, suivant ainsi la piste apportée par un ex-compagnon de cellule de Cédric Jubillar, l'avoc...

il y a 45 minutes Tout n’est pas joué à 20 ans: pourquoi il faut simplifier la VAE "La validation des acquis de l’expérience, formidable outil au service des actifs, a fêté ses 20 ans.C'est un nouveau féminicide qui s'est déroulé lundi soir à Besançon, dans le Doubs.sur TF1 , il y a Diana, la matriarche.8:57 "Un peu de patience", Arnaud Fontanet estime que "l'effort a vraiment payé" Lors de son interview auprès de France Inter, l'infectiologie Arnaud Fontanet a assuré qu'on était"juste en train de passer le pic.

Mais force est de constater que son usage recule." Haut-commissaire aux Compétences auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion erhui1979 via Getty Images La validation des acquis de l’expérience, formidable outil au service des actifs, a fêté ses 20 ans le 17 janvier 2022. À 19h45, un voisin donne l'alerte après avoir découvert la victime, gisant sur son palier et mortellement blessée à la gorge, a appris BFMTV de source policière. Mais force est de constater que son usage recule. Et, sur les huit… six ont attrapé la Covid-19 . TRIBUNE - Ce 17 janvier, nous avons fêté les 20 ans de la VAE. Il le poursuit pour tenter de le rattraper dans la rue, et contacte la police. Derrière cet acronyme — la validation des acquis de l’expérience — se niche un droit fondamental pour l’ensemble de nos concitoyens, celui d’obtenir un diplôme sans passer par une formation “académique”. Twitter 8:52 "On n’exclut pas une 6e ou 7e vague" mais "on sera mieux armés", assure Arnaud Fontanet Interrogé sur ce à quoi pourrait ressembler la situation sanitaire en France dans les mois à venir, Arnaud Fontanet a assuré qu'"il y aura de nouveau des vagies dont il est difficile de dire quelles seront leur sévérité.

Il affirme que tout n’est pas joué à 20 ans, à l’issue de la formation initiale. Déjà connu de la police Âgé de 34 ans, l'ex-conjoint de la victime est déjà connu des services de police, cependant pas pour des faits de violence sur conjoint. Je me demande même comment on a fait pour y échapper aussi longtemps. Que l’on apprend, que l’on se professionnalise, que l’on acquière des compétences tout au long de sa vie. Il faut rendre ici hommage à Nicole Pery, secrétaire d’État à la formation professionnelle et à Vincent Merle, son directeur de cabinet, qui sont parvenus à imposer il y a tout juste 20 ans, cette idée iconoclaste en France. L'homme a été mis en examen et placé en détention provisoire. Pour la première fois, les actifs pouvaient accéder, via la validation des acquis de l’expérience, à l’ensemble des certifications. C’est tout sauf anodin." "Le processus d'émergence des variants va continuer d'exister.

C’est donner une égalité d’estime à ce que l’on apprend au cours de sa vie, c’est envoyer un signal sur le marché du travail ou dans son entreprise, c’est contribuer à la construction et la valorisation de son parcours professionnel. La Suite Après Cette Publicité En cela, la VAE contribue à la cohésion sociale et à la promotion professionnelle. Faire valoir ses compétences Cette intuition essentielle est plus que jamais d’actualité. Elle répond aux préoccupations du moment, alors que notre économie est en pleine mutation, alors que la façon d’organiser le travail et de produire des biens et des services se transforme, sous l’impulsion de la révolution numérique mais aussi de la transition écologique, alors que la compétitivité se joue aussi (d’abord?) sur les compétences.  Nous le savons, nous serons amenés à changer plusieurs fois de métiers au cours de notre carrière professionnelle..

Et, dans notre quotidien, nous mobilisons tous de nouvelles activités, acquises dans d’autres univers professionnels ou même dans notre vie personnelle, dans nos engagements associatifs ou citoyens… Pourtant, ces compétences ne sont souvent pas lisibles. Nous avons du mal à les faire valoir sur le marché du travail.   Cette myopie est une source de frustration voire de désengagement pour les personnes mais c’est aussi un frein pour le développement de notre économie.  La Suite Après Cette Publicité Après 20 ans de pratiques, la VAE reste ce formidable outil au service des actifs. Mais force est de constater que son usage recule: moins de candidats, moins de VAE réussies, près d’un quart sur 10 ans.

Pour améliorer son accès, la VAE doit être simplifiée, rendue plus accessible notamment aux plus éloignés de l’emploi et aux moins qualifiés, mais aussi mieux connue. Cela suppose aussi d’assurer un accompagnement de qualité aux personnes qui souhaitent faire reconnaitre leurs acquis, très tôt dans leur parcours, car souvent on se sent seul: être accompagné pour repérer ses acquis, pour individualiser les réponses, pour projeter les prochaines étapes… Cela suppose encore de rendre visibles toutes les compétences, qu’elles soient professionnelles, transversales, sociales… Pour rendre au parcours de vie toute sa valeur. L’inspiration donnée par les “open badges” est une piste pour développer demain un système où aucune formation ne resterait sans acquis certifié, et où toutes les compétences identifiées pourraient faire l’objet d’une reconnaissance.  La Suite Après Cette Publicité “On sait toujours quelque chose” Ces évolutions sont essentielles pour faire de la formation un réflexe, une action naturelle dans un parcours professionnel. C’est affirmer que l’on ne doit pas toujours tout recommencer à zéro, c’est valoriser ce que l’on sait – car on sait toujours quelque chose –, c’est donner et même recréer l’envie d’apprendre, c’est dépasser les craintes qui existent toujours lorsque l’on se lance, adulte, dans un parcours de formation, c’est rendre la formation possible, accessible.

C’est aussi, pour les demandeurs d’emploi, renforcer les chances d’insertion. L’enjeu est de passer d’une démarche ponctuelle, trop exceptionnelle, de validation des acquis de l’expérience, à une posture permanente d’apprentissage et de reconnaissance de ces apprentissages.   C’est affirmer que l’on ne doit pas toujours tout recommencer à zéro, c’est valoriser ce que l’on sait   Pour toutes ces raisons, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a décidé de lancer une expérimentation pour lever les freins à la VAE, rendre son accès plus simple et plus lisible, réduire les délais et les démarches administratives, sans transiger sur l’exigence et la qualité de la preuve des compétences détenues, ce qui est le gage de la reconnaissance. Notre choix, c’est de réformer par l’expérimentation, de tester à petite échelle avant de généraliser, de parier sur l’ingéniosité des acteurs, de prendre en compte le retour des utilisateurs, de ceux qui se lancent de cette formidable aventure, pour ajuster et apporter un service “sur mesure”. La Suite Après Cette Publicité Le mouvement est engagé.

Il nous appartient aujourd’hui – État, régions, partenaires sociaux, entreprises, certificateurs et accompagnateurs – de franchir une nouvelle étape, à partir des enseignements de l’expérimentation en cours. Car, nous ne pouvons pas construire la société de la connaissance sans la société de la reconnaissance!  À voir également sur  Le HuffPost: Bruno Le Maire vise le “plein emploi” d’ici à deux ans LIRE AUSSI .