Business, Leadership, Femmes Au Travail, Business Woman, Entrepreneuriat, Mode, Beaute, Joaillerie, Deco, Decoration, Design, Celebrites, Culture, Societe, Mariage, Enfants, Loisirs, Voyages, Cuisine, Astro, Astrologie, Horoscope, Shopping, Femme, Feminin, Figaro, Madame, Accessoires, People

Business, Leadership

Tatiana Jama, entrepreneure : 'Quand j’arrive au travail après avoir déposé les enfants à l’école, je suis déjà au bout de ma vie'

Tatiana Jama, entrepreneure : 'Quand j'arrive au travail après avoir déposé les enfants à l'école, je suis déjà au bout de ma vie'

18/10/2021 13:49:00

Tatiana Jama, entrepreneure : 'Quand j'arrive au travail après avoir déposé les enfants à l'école, je suis déjà au bout de ma vie'

Exit la dirigeante parfaite en toutes circonstances. La nouvelle génération de quadras revendique le droit à la vulnérabilité et refuse une vie fondée sur le contrôle, qui ne leur ressemble pas. Démonstration avec des cheffes de file décomplexantes.

Partager La scène se passe cet été lors d’un talk dédié aux femmes dirigeantes. Sur scène et dans l’assemblée, plusieurs d’entre elles, venues échanger sur leur rôle, les blocages qui les freinent encore, les façons qu’elles ont trouvées de les dépasser. Et aussi, l’épineux sujet de la santé mentale, quand on porte à la fois une entreprise, une vision, une famille et l’envie de mener tout ce navire à bon port. Il est encore tôt, les cafés sont les bienvenus. Tatiana Jama, CEO de Levia.ai et cofondatrice du mouvement Sista, qui défend les femmes entrepreneures, prend la parole.

Benzema, Mbappé, Pogba, Hernandez... : l'équipe type des Bleus en 2021 Le masque en extérieur fait son retour dans certaines villes La Ligue 1 rediffusée en Belgique après plus de trois ans d'absence

«Il est très important d’évoquer, comme ce matin, ce qui est difficile pour nous, avance la jeune femme. De ne pas être"l'entrepreneure Instagram", ni"la mère Instagram", celle à qui tout réussit, qui dépose chaque matin ses enfants bien coiffés et parfaitement habillés à l’école et leur propose chaque soir un dîner bio et équilibré, qu’elle a si possible cuisiné elle-même.» Applaudissements. «On est imparfaites, et alors ?, poursuit Tatiana Jama. Entreprendre est un des métiers les plus intenses émotionnellement et les plus durs qui soient, donc il ne faut pas avoir peur de l’admettre : moi aussi, je me fais accompagner, coacher, sur ce chemin compliqué. On a une immense responsabilité dans nos prises de parole, dans la façon de présenter nos carrières. Je voudrais dire aux femmes qui exposent en permanence une vie parfaite sur les réseaux ou dans les médias : arrêtez, car c’est contreproductif, et même toxique. La plupart du temps, quand j’arrive au travail après avoir déposé les enfants à l’école, je suis déjà au bout de ma vie.»

À lire aussi » Claire Chabrier, présidente de France Invest :"La sauvegarde de la vie familiale est un combat de tous les jours"En vidéo, 8 conseils pour se créer des moments de respiration Un travail sur soi L’ovation qui suit dit beaucoup du changement qu’est en train d’opérer la génération de femmes quadras qui accède aux postes de pouvoir. Quand il y a dix ou vingt ans, leurs prédécesseures étaient encore jugées sur la maîtrise totale de leur personnage social - quitte à devoir parfois délaisser des pans entiers de leur existence, aujourd’hui les femmes redéfinissent la réussite de façon plus globale. Ce qui, paradoxalement, leur demande de renoncer au perfectionnisme dans lequel elles ont grandi - et qui leur a permis de s’élever. Un subtil chassé-croisé qui demande un travail sur soi. «Avant 30 ans, j’ai probablement souffert de"fomo" (Fear of missing out, la peur de manquer quelque chose, NDLR), explique Sandrine Mignaux, directrice de Rituals France. Je voulais tout mener de front, au risque de m’épuiser : construction d’une famille, carrière, vie sociale, culturelle, associative, sportive, intérieure ou spirituelle…» headtopics.com

Devenir mère de trois enfants, monter en responsabilités, complique la donne. «J’ai dû apprendre à choisir ce sur quoi mettre le curseur et que, pour y parvenir, j’assumerais de mettre en sourdine certaines aspirations, raconte la jeune femme. Tout au moins pendant une tranche de vie. Sur le moment, c’est un petit deuil. Mais je ne culpabilise plus car c’est mon choix du moment. Je choisis aussi mes combats ! Mes enfants quittent régulièrement la maison le matin avec des looks hasardeux… Et alors ? Plutôt que de lutter à 7 heures sur une coiffure ou un style vestimentaire, je préfère que chacun parte heureux et plein d’énergie à l’école ou au bureau…»

À lire aussi » Carrière, enfants, horaires : la vie impossible des mères solos au travailRenouer avec le réel La démarche est profondément transformatrice. «Le perfectionnisme tel qu’on l’évoque aujourd’hui est en réalité une peur de l’échec, analyse Tal Ben-Shahar, enseignant à Harvard, spécialiste de psychologie positive et de leadership, auteur de L’Apprentissage de l’imperfection (1). C’est une peur naturelle, mais chez le perfectionniste, elle devient obsessionnelle. Certains sont même dans un refus de la réalité : ils vivent dans un monde fantastique, un monde où il n’y a ni échec ni émotions douloureuses, et où seules leurs normes de réussite, aussi irréalistes soient-elles, peuvent être respectées.»

À écouter : le podcast de la rédaction Selon Tal Ben-Shahar, revendiquer sa propre imperfection est non seulement une nécessité pour renouer avec le réel, mais aussi la façon la plus «organique» de réussir. «C’est pourquoi le leader doit prendre sur lui pour instaurer ce qu’Amy Edmondson, professeur de Harvard, appelle un climat de sécurité psychologique», affirme le chercheur. C’est-à-dire la confiance nécessaire pour que les membres de son équipe sachent qu’ils ne seraient ni lésés ni punis s’ils demandaient de l’aide ou échouaient dans une tâche précise. Selon les mots de Thomas Watson, légendaire PDG d’IBM : «Si vous voulez augmenter votre taux de réussite, doublez votre taux d’échec.»

Une petite révolution dans un système français plutôt habitué à traquer la faille. «En fait, le réel apprentissage, c’est de développer une vue à 360 degrés», ajoute Tatiana Jama. De sa propre existence, du travail accompli avec ses équipes. «Mais aussi de ses modèles. C’est important de choisir des personnes pour la façon dont elles mènent leur vie dans son ensemble, et non pour ce pan de vie qu’elles exposent et où vous, vous ne vous sentez pas parfaite. Les rôles modèles doivent inspirer sans écraser, donner des ailes plutôt que casser. Certaines personnes ont la générosité de laisser passer la lumière quand elles nous parlent : c’est vers elles, je pense, qu’il est préférable de se tourner», conclut l’entrepreneure. headtopics.com

Le pronom « iel » ajouté par Le Robert dans son édition en ligne Covid-19: l'Académie de médecine recommande de ne pas vacciner tous les enfants Romain Ntamack ouvreur à l'entraînement avant les All Blacks, Matthieu Jalibert remplaçant

(1) L'apprentissage de l'imperfection, Tal Ben-Shahar, Pocket, 320 pages, 7,95€. Disponible sur leslibraires.fr. Lire la suite: Le Figaro »

Peur sur la glisse - La fin d'un hors-piste

C’est un scandale sanitaire qui touche plusieurs centaines, voire milliers de personnes. Depuis la fin des années 1980, un produit appelé “fluor” a rendu accros les skieurs de fond. Il aide à glisser et fait gagner de précieuses secondes à qui la badigeonne sous ses skis. Loin des pistes, les chimistes connaissent mieux ce “fluor” sous le nom de substances perfluorées ou sous le sigle PFAS. Ces chimistes savent aussi que c’est un poison dit “éternel” qui contamine durablement l’être humain, l’environnement et l’ensemble des vivants. Plusieurs utilisateurs français, dont d'anciens membres des équipes de France de ski, ont accepté de témoigner et disent être gravement victimes du fluor. Des médecins et toxicologues estiment que l’ensemble des personnes ayant farté au fluor ou fréquenté des ateliers de préparations de ski sans protections importantes ont mis leur santé en danger.

Faut se coucher plus tôt il est temps que ces gens se rendent compte que la perfection n'est pas de ce monde.. Et le mieux est toujours l'ennemi du bien .. Il suffit juste de prendre un peu de recul plutôt que de toujours vouloir avancer, et vouloir le 'toujours plus'.. Changes de vie. Ah non après tu vas nous dire que tu aimes trop ce que tu fais....

À 8h du mat elle est déjà au bout de sa vie ? Et donc ? La pauvre… Peut-être que les féministes protesteront, mais je pense que la meilleure carrière pour les femmes est d'être une mère. Je travaille 13h par jour et je rentre chez moi toujours 20h passée. Je viens pas chialer et faire chier personne! 😘

'Pourquoi tant d'acharnement ?' : moquée après avoir jugé l'oeuvre de Molière 'chiante', Capucine Anav répond à ses détracteursAprès avoir été moquée par des journalistes de RTL pour avoir jugé l'oeuvre de Molière 'chiante', Capucine Anav est montée au créneau et a répondu à 'l'élite condescendante'. canard5 va gueuler...

Iweech lève 2,8 millions pour son vélo électrique intelligentComment ne pas arriver au bureau trempé de sueur après avoir parcouru plusieurs kilomètres à vélo, même électrique ? Avec son modèle... Il est tellement intelligent qu'il arrive à convaincre son propriétaire de le porter. De nos jours, il faut avoir les poches profondes pour se payer un 'simple' vélo. Ce sera marrant le jour où un hacker jouera (à distance) avec l'assistance ... 😉 des vélos qui pédale tout seuls ?

VIDÉO – « 750 000€ en une semaine » : cette incroyable somme dépensée par Benjamin Castaldi - GalaDans l’émission Touche pas à mon poste, les chroniqueurs ont l’habitude de voir certains passages de leurs vies exposés au grand jour. Ce jeudi 14 octobre, Benjamin Castaldi aurait sans doute préfé...

« Je reste à ma place » : pourquoi Louane a refusé de participer à Danse avec les stars - VoiciLouane ne participera pas à Danse avec les stars. La chanteuse a expliqué dans un entretien pour les Interviews Chante France pourquoi l'émission de TF1 ne l'intéressait pas....

Doubs : refoulés avec un faux passe sanitaire, deux hommes tirent sur une discothèqueLes faits se sont produits dans la nuit du jeudi au vendredi 15 octobre, devant une boîte de nuit située à Mathay, au sud de Montbéliard. et voilà ce qu'entraîne cette chose, de la violence, de la haïne, des meurtres, une mise en situation précaire volontaire de la part des élus, que du mauvais pour quelque chose de pas très catholique Les boîtes de nuit doivent refermer a tazez et a balancer ds un trou !! et tout ça en silence !!

Diplomatie : l'ambassadeur de France au Bélarus quitte le pays à la demande de MinskL'ambassadeur de France au Bélarus, Nicolas de Bouillane de Lacoste, a quitté le pays ce dimanche après que Minsk lui a demandé de le faire avant lundi. C'est ce que tous les pays du Monde devraient faire! Il a fait quoi comme connerie? Abolishing Shirk and its practices is the only way to Allah SWT’s rehma. Prophet Muhammad SAW also warned us of Shirk and its forms 1400 years ago. Now Muhammad Qasim had divine dreams with the same message. I think he is Imam Al-Mahdi.