Soutenons les sages-femmes en grève, leur combat nous concerne toutes

Les sages-femmes sont en grève ces 24, 25 et 26 septembre pour alerter sur leurs conditions de travail... et par ricochet sur la prise en charge dégradée des femmes et des nourrissons.

24/09/2021 14:06:00

Les sages-femmes sont en grève ces 24, 25 et 26 septembre pour alerter sur leurs conditions de travail... et par ricochet sur la prise en charge dégradée des femmes et des nourrissons.

Les organisations et syndicats de sages-femmes ont appelé à la grève les 24-25-26 septembre et 7 octobre pour réclamer plus de moyens pour accompagner les femmes et une meilleure reconnaissance de leur métier.

pénurie de professionnelles dans les maternités, elles ont décidé de se mettre en grève les 24, 25 et 26 septembre, ainsi que le 7 octobre, pour continuer à alerter sur leurs conditions de travail… et par ricochets sur la prise en charge dégradée des femmes et des nourrissons.

Les notes d'OM-PSG : Guendouzi actif, Neymar au ralenti Menacée d'extinction, l'huître plate pourrait revenir dans les assiettes Le Prix international de la photographie de Sienne décerné à «l’Epreuve de la vie», instantané de la guerre en Syrie

La profession souffre en effet d’un gros manque d’attractivité — salaires trop bas pour ce niveau d’étude et de responsabilités, contrats précaires en début de carrière — ainsi que d’une vague d’lié aux sous-effectifs et au manque de reconnaissance.

Des sages-femmes en grève pour pouvoir mieux exercer leur métier !Or, tout ceci a des conséquences, non seulement sur le quotidien professionnel des sages-femmes, mais aussi sur la façon dont les femmes, les nourrissons et les familles sont accompagnées pendant des moments importants de leur vie (naissance, headtopics.com

IVG, IMG, deuil périnatal, post-partum, etc.).Et cela ne concerne hélas pas que les mères, mais bien toutes les femmes. Pour vous donner un exemple très concret, la (super) maternité où j’ai accouché, à Nanterre, est passée cet été en mode « dégradé » faute d’avoir réussi à recruter suffisamment de personnel.

La maternité a ainsi été contrainte d’annuler les consultations gynécologiques qu’elle proposait à toutes les femmes qui le souhaitaient, notamment pour obtenir des contraceptions.La maternité de Nanterre / Crédit photo :

page Facebook de la maternité de NanterreSuite à cet été compliqué à Nanterre et dans de nombreuses maternités de France (et en particulier d’Ile-de-France), les organisations professionnelles et syndicales de sages-femmes ont été reçues par le ministre de Solidarités et de la santé le 16 septembre. Il leur a annoncé des mesures de revalorisation salariale qu’elles ont jugées insuffisantes et qui ont donc débouché sur cet appel à la grève.

Les revendications des sages-femmes en grèveVoici un extrait de leurs revendications :« Pour assurer la sécurité des femmes et des nouveaux-nés, les sages-femmes réclament :– Un grand chantier sur leurs conditions de pratique dans tous les modes d’exercice : autonomie, effectifs, encadrement, recherche headtopics.com

Après le rapport Sauvé sur la pédocriminalité, la question du célibat des prêtres se pose de nouveau Drame du Roc des Fiz : la mémoire poignante du «sana-tombeau» OM-PSG: des incidents devant le Vélodrome, un commissaire blessé par un projectile

– Une revalorisation pour tous les modes d’exercice pour permettre le recrutement : salaires, aides forfaitaires– Des conditions de formation révisées pour permettre l’attractivité : durée des études, encadrement (maître de stage, statut des enseignants)

Ces demandes sont ancestrales, ces demandes sont légitimes pour une profession médicales, ces demandes doivent être entendues. »Communiqué de l’Ordre national des sages-femmesEn attendant de savoir si les sages-femmes seront entendues, vous pouvez déjà soutenir leur action en

, et en la partageant sur les réseaux sociaux. Avant de peut-être, pourquoi pas, manifester toutes ensemble.À lire aussi :Crédit photo : Vladimir Fedotov / UnsplashPublié le 24 septembre 2021 à 11h21 Lire la suite: madmoiZelle.com »

Plainte pour « crime contre l’humanité » contre Bolsonaro à la CPI

Selon l'ONG AllRise à l'origine de la plainte, le rythme de cette déforestation s’est accru de 88 % depuis l'arrivée au pouvoir de l'actuel président brésilien

Le Festival du Monde • 24, 25, 26 septembre 2021Rendez-vous au FestivalDuMonde, dimanche 26 septembre. Retrouvez les journalistes du « Monde » et leurs invités : André Comte-Sponville, Olivia Ruiz, Hélène Darroze, Eva Bettan, Pierre Rosanvallon, Camille Etienne, Hugo Décrypte, Céleste Brunnquell... ➡️ good luck Non merci. lucbronner La vérité sur le réchauffement climatique en vidéo : oui c’est vrai le réchauffement a commencé il y a 11.000 ans, car c’est un phénomène dû à l’astronomie, obliquité de la terre, excentricité et précession, 3 paramètres découverts par MILANKOVIC.

Netflix : les meilleurs films à regarder le week-end du 25/26 septembreEnvie de regarder un bon film sur Netflix ? Voici une sélection de cinq chefs d'oeuvre actuellement disponibles sur la plate-forme.

Disney+ : les nouveautés de la semaine du 24 au 30 septembre 2021Comme chaque semaine, la plateforme de la firme aux grande oreilles enrichit son catalogue. Voici les nouveautés de la semaine du 24 septembre 2021.

Netflix : les nouveautés de la semaine du 24 au 30 septembreQuoi de neuf cette semaine sur la plateforme de SVOD ? Films, séries, documentaires... Télé-Loisirs vous dit tout.

L’horoscope de la semaine du 24 au 30 septembre 2021 : le signe star est Balance - VoiciCette semaine, le signe star est Balance, comme Jeff Goldblum. Face à une situation, il pèse toujours le pour et le contre. Avec toute l’objectivité dont il est capable (et il a un gros potentiel),...

Violences dans les stades : 'La solution n'est pas de pénaliser tous les supporters', dit MaracineanuLa ministre appelle 'tout le monde à se mettre autour de la table' pour trouver des solutions, et demande à tous les acteurs d'assumer leurs responsabilités. RTLMatin Mais quel bordel dans ce pays… les minorités font la loi partout et on laisse faire …