Royaume-Uni : des poussées du variant indien inquiètent Boris Johnson

Boris Johnson se veut néanmoins confiant dans la poursuite du déconfinement

13/05/2021 22:56:00

Boris Johnson se veut néanmoins confiant dans la poursuite du déconfinement

Le Premier ministre britannique a exprimé son inquiétude après la détection de cas localisés du variant indien dans le pays

"C'est un variant préoccupant, il nous inquiète". Boris Johnson a expriméses craintes vis-à-vis du variant indience jeudi 13 mai. Alors que le pays est en plein déconfinement, les médias britanniques commencent à pointer les endroits où le variant a été localisé dernièrement dans le pays. Le Premier ministre britannique a assuré"ne rien écarter" pour y faire face.

Avant le GP de Hongrie, Lewis Hamilton dénonce les lois homophobes votées dans le pays Le judoka algérien Fethi Nourine « fier » d'avoir boycotté un adversaire israélien aux JO de Tokyo Le PSG prête Alphonse Areola à West Ham

Le  s'est exprimé en marge d'une visite dans une école ce jeudi :"Il y a un éventail très large de points de vue scientifiques au sujet de ce qui pourrait se produire", a-t-il affirmé,"il y a une gamme de choses que nous pourrions faire

, nous n'écartons rien". Le groupe de scientifiques qui conseille le gouvernement doit se réunir jeudi.Les chiffres de la situation épidémique dans le pays sont plutôt positifs. D'après une étude publiée ce jeudi, headtopics.com

le nombre de cas a été divisé par deux depuis le mois dernieren Angleterre, avec désormais un cas pour 1.000 habitants. Mais les médias britanniques évoquent des poussées localisées du , notamment à Bolton, près de Manchester (nord).

Boris Johnson se veut néanmoins confiant dans , dont la prochaine étape en Angleterre est le 17 mai, marquant la reprise du service à l'intérieur pour les pubs et restaurants."Pour le moment,je ne vois rien qui me dissuade de penser que nous pourrons continuer

 lundi et le 21 juin partout" à déconfiner,"maisnous aurons peut-être des choses à faire localementet nous n'hésiterons pas si c'est le conseil qui nous est donné", a affirmé le Premier ministre britannique. Le 21 juin, la plupart des restrictions doivent être levées dans le pays

Lire la suite: RTL France »

TikTok

😂🤣

La reine Elizabeth II annonce la fin des thérapies de conversion au Royaume-UniL’annonce a été faite cette semaine, lors de la première grande apparition publique de la reine Elizabeth depuis le décès de son époux le 9 avril 2021. Lors du traditionnel discours d’ouverture de la session parlementaire au sein de la Chambre des Lords, à Westminster, rédigé par le Premier ministre anglais Boris Johnson, la reine Elizabeth II, accompagnée de son fils et héritier le prince Charles, a annoncé la future interdiction des thérapies de conversion. Ce n’est pas la reine qui annonce, elle ne fait que lire les décisions du gouvernement... Qu’elle soit d’accord ou pas n’a aucune importance, vu qu’elle doit observer une parfaite neutralité et n’exprimer aucun avis! Il était temps.

Royaume-Uni : le PIB recule, mais le rebond se profileDe janvier à mars 2021, la croissance britannique a reculé de 1,5 %, selon le Bureau national des statistiques. Cette baisse est due à un confinement strict en janvier et en février, mais les résultats économiques du mois de mars sont très encourageants.

Génocide en Bosnie : le criminel de guerre Radovan Karadzic purgera la fin de sa peine au Royaume-UniCondamné en première instance, en mars 2016, à quarante ans de prison par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), il a été condamné en appel, en 2019, à la prison à vie par la justice internationale. Et Netanyahu il ira quand à la Haye? un criminel de guerre A war criminal

La reine Elizabeth II annonce la fin des thérapies de conversion au Royaume-UniL’annonce a été faite cette semaine, lors de la première grande apparition publique de la reine Elizabeth depuis le décès de son époux le 9 avril 2021. Lors du traditionnel discours d’ouverture de la session parlementaire au sein de la Chambre des Lords, à Westminster, rédigé par le Premier ministre anglais Boris Johnson, la reine Elizabeth II, accompagnée de son fils et héritier le prince Charles, a annoncé la future interdiction des thérapies de conversion. Ce n’est pas la reine qui annonce, elle ne fait que lire les décisions du gouvernement... Qu’elle soit d’accord ou pas n’a aucune importance, vu qu’elle doit observer une parfaite neutralité et n’exprimer aucun avis! Il était temps.