Societe

Societe

Rixe de Boussy-Saint-Antoine : sept mineurs mis en examen, dont un pour meurtre

Rixe de Boussy-Saint-Antoine : sept mineurs mis en examen, dont un pour meurtre

26/02/2021 12:44:00

Rixe de Boussy-Saint-Antoine : sept mineurs mis en examen, dont un pour meurtre

Toumani, 14 ans, est mort poignardé, mardi, dans un affrontement entre deux bandes d’adolescents, à Boussy-Saint-Antoine, dans l’Essonne. Au total, sept mineurs ont été mis en examen.

THOMAS COEX / AFPMardi 23 février, aux alentours de 19 heures, un adolescent de 15 ans s’est présenté au commissariat de Brunoy, dans l’Essonne, avec sa mère, pour avouer : les deux coups de couteau, c’était lui. Il a été mis en examen, jeudi 25 février, pour « meurtre »

AstraZeneca : neuf nouveaux cas de thromboses atypiques répertoriés par l’Agence du médicament La Nasa choisit SpaceX pour sa prochaine mission vers la Lune Le monde s’effondre, le luxe prospère

,« tentative de meurtre » et « participation à un groupement en vue de la préparation de violences ».Dans l’après-midi de mardi, une bagarre entre deux bandes d’adolescents avait éclaté à Boussy-Saint-Antoine. Lui explique avoir

« paniqué »et poignardé à mort un garçon de 14 ans, avant d’en blesser grièvement un autre, encore plus jeune, à la gorge. A l’issue de sa garde à vue, jeudi soir, il a été placé en détention provisoire, a annoncé le parquet d’Evry. headtopics.com

Article réservé à nos abonnésLire aussiLes bandes : un phénomène difficile à quantifierSoupçonnés d’avoir participé au même affrontement, six autres mineurs, âgés de 16 à 17 ans, ont également été mis en examen : trois pour « violences en réunion sans incapacité » et « participation à un groupement en vue de la préparation de violences » ; les trois autres pour la seule qualification de

« participation à un groupement en vue de la préparation de violences ».Tous les six ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de contact avec les coauteurs, les victimes et leur famille et, pour cinq d’entre eux, interdiction de paraître en Ile-de-France.

Affrontement organiséSelon les premiers éléments de l’enquête confiée à la sûreté départementale de l’Essonne, rendez-vous avait été donné « en terrain neutre », mardi. Deux bandes rivales d’Epinay-sous-Sénart et de Quincy-sous-Sénart avaient décidé – vraisemblablement sur les réseaux sociaux – de s’affronter à Boussy-Saint-Antoine. Vers 16 heures, comme en témoignent des vidéos tournées par des témoins, plus d’une trentaine de jeunes gens vêtus de noir, armés de couteaux, de bâtons et de béquilles s’affrontent sur le terrain de pétanque.

Article réservé à nos abonnésLire aussiRixes mortelles en Essonne : « Les réseaux sociaux sont la grande nouveauté des violences entre bandes »Il avait été visiblement prévu que les plus âgés – de 15 à 17 ans – laissent les plus jeunes – de 13 à 14 ans – se battre sous leur « surveillance ». Mais l’un des « grands » – âgé de 15 ans et connu pour port d’arme – est allé au contact, s’est retrouvé encerclé et a porté deux coups de couteau, blessant deux jeunes garçons originaires de Quincy-sous-Sénart. headtopics.com

Joe Biden retarde son projet d’augmenter le nombre de réfugiés admis aux Etats-Unis Raul Castro appelle à un « dialogue respectueux » entre Cuba et les Etats-Unis Les 6 bienfaits surprenants de la fraise

Frappé au thorax d’un coup de couteau qui a atteint le cœur, Toumani, 14 ans, est mort peu après. L’autre, âgé de 13 ans et gravement touché à la gorge, est toujours hospitalisé – ses jours ne sont plus en danger. Un troisième blessé de 17 ans figure parmi les mis en examen. Il présente un traumatisme crânien, une fracture au nez et des hématomes au visage. Domicilié dans le Val-de-Marne, il est originaire de Quincy-sous-Sénart et ami du jeune garçon ayant péri. Auteur ou victime ?

« Peut-être les deux, l’enquête devra le déterminer », a précisé la procureure de la République d’Evry, Caroline Nisand.Jeudi matin, six mineurs ont également été mis en examen dans l’autre rixe mortelle qui a eu lieu lundi entre adolescents, à Saint-Chéron, dans le même département. L’un d’eux, âgé de 16 ans et mis en examen pour « meurtre »

, Lire la suite: Le Monde »

Verbalisés parce qu'ils portaient un gilet jaune ?

Cette semaine dans «Oh my fake», on reparle des gilets jaunes, avec une vidéo de verbalisation qui tourne sur Facebook

Rouvrir des Maisons de Correction et donner des Cours à appendre sur internet pour pouvoir ressortir après un niveau d’Études amélioré aucun contact avec la Famille et l’entourage , sortie exceptionnelle par trimestre une Prison allégée avec Étudespour avoir Droit de ressortir ! Allez je prends les paris, 10 ans de taule pour l'auteur principal et il est sorti dans 3 ans avec une solide formation auprès de ses grands frères

Remettez le service militaire obligatoire!!! Et soyez laxistes sur les peines des mineurs. est une violence systémique le monde ?:) Pff le temps qu'il n'y a pas de peine minimale aussi... Luttez contre la violence en faisant entrer la psychologie dans toutes les écoles.